Quand des hommes de sciences se convertissent à l’Islam

LAA ILAHA ILLA ALLAH, MOHAMED RASSOUL ALLAH

Préambule :

Bismi ALLAH Erahmane Erahim.

Allah  dit:

{ Dis : «Sont-ils égaux ceux qui savent et les ignorants ?
les hommes doués d’intelligence sont les seuls qui réfléchissent. }
[ Sourate 39 – Les groupes – Az-Zumar – Verset 9 ]

{ Ceux qui craignent le plus Allah de Ses serviteurs, sont les savants [….] }
[ Sourate 35 – Le Créateur – Fatir – Verset 28 ]

Le Professeur Maurice Bucaille, en est la parfaite illustration de ce verset 28 de la Sourate 35 intitulée: Le Createur.

En procédant à l’autopsie du corps de Pharaon, le Professeur M. BUCAILLE, c’est étonné de la parfaite conservation du corps après une mort de plusieurs siècles.

Dans son œuvre « Le Coran et la science moderne », le docteur Maurice Bucaille[[1]] a dévoilé la coïncidence entre ce qui est mentionné dans le noble Coran à propos du sort du Pharaon (à l’époque de Moïse) après sa noyade dans les flots et la réalité de la conservation de son cadavre jusqu’à nos jours afin d’être un signe pour l’univers. Allah (exalté soit-Il) dit- ce qui peut être traduit comme : « Nous allons aujourd’hui épargner ton corps, afin que tu deviennes un signe à tes successeurs. » (TSC[i], Yoûnous – (JONAS) : 92).

Le professeur M. Bucaille, fortement impressionné, par cette découverte et par ce que dit le Coran. Se rendit en pays Musulmans ou il rencontra des hommes de sciences.

Là, le doute n’était plus permis, le Coran était bien un livre DIVIN, et que Mohamed (saws) était le prophète d’ALLAH.

Le Professeur M. Bucaille retourna en France en tant que Musulman. Il s’était convertit à l’Islam.

{ Ceux qui craignent le plus Allah de Ses serviteurs, sont les savants [….] }

Publié par :  KAM

 

 

 

 

 

 

 

 

Advertisements