L’empire sous influence: le rôle du lobby sioniste américain dans l’animosité envers l’Iran

Vous etes le President ? Non, je suis la chose du maitre.

Préambule :

 Les sionistes n’on jamais été de taille à affronter leur ennemi face à face. C’est toujours par larbins interposés. Nous avons des exemples récents, le cas de la Libye en est la parfaite illustration.

Que ce soit sur le plan militaire ou autre, les larbins sont là pour le sale boulot. Les sioniste eux récoltent les fruits sont trop se fouler la cheville.

Publié par : KAM

========================================

L’empire sous influence: le rôle du lobby sioniste américain dans l’animosité envers l’Iran

url de l’article original:

http://rt.com/news/us-policies-aipac-israel-015/

~ Traduit de l’anglais par Résistance 71 ~

 Israël maître marionnettiste dans l’offensive américaine contre l’Iran

 L’acharnement frénétique des Etats-Unis contre l’Iran “diabolique” n’a pas ses racines sur les bords du Potmac, mais plutôt sur les rives de la rivière Yarkon de Tel-Aviv, car apaiser la communauté juive américaine est devenu la particularité de la campagne présidentielle américaine.

Quand l’Amérique bat les tambours de guerre contre l’Iran, cela n’est pas toujours motivé par les soi-disantes intentions nucléaires de l’état islamique.

Les protagonistes à la candidature pour la présidence des Etats-Unis ne sont pas timides quand vient le temps de faire part de leur réthorique anti-iranienne devant la communauté influente juive américaine. Et l’Amérique ne manque jamais non plus une occasion de féliciter son meilleur allié. “Notre implication en béton armé, et je pense béton-armé, à la sécurité d’Israël nous a valu la plus proche collaboration militaire de l’histoire de nos deux pays.” A annoncé le président Barack Obama depuis une estrade de Washington; et le président américain n’a pas oublié de porter un coup proverbial au plus grand adversaire d’Israël.

“Qu’il n’y ait pas de doutes: l’Amérique est déterminée à prévenir de ce que l’Iran n’obtienne l’arme nucléaire et elle ne retirera aucune option de la table pour parvenir à ce but.”, a insisté Barack Obama.

Mais quoi qu’il en soit, pour beaucoup de juifs américains et de supporteurs d’Israël, la guerre des mots d’Obama avec Téhéran ne va pas assez loin.

Le président de la Zionist Organisation of America, Morton A. Klein, a partagé ses vues avec RT et a dit: “Ce n’est pas suffisant que de dire que l’on est motivé pour la sécurité d’Israël. Vous devez promouvoir une politique qui montre que vous êtes sérieux à propos de la sécurité d’Israël.”

“Israêl, aux travers de ses actions, sent qu’Obama n’est pas motivé pour faire tout ce qui est en son pouvoir pour arrêter l’Iran d’obtenir l’arme nucléaire. L’Iran est une menace existentielle pour Israël et Obama devrait le dire publiquement et qu’il supportera Israël dans une action militaire si nécessaire”, a dit Klein. Klein dit qu’un nombre sans précédent de juifs américains et d’Israéliens partagent son animosité, un sentiment qui n’est pas désavoué par le gouvernement israélien. D’après des rapports publiés, Tel Aviv ne donnerait à Washington que 12 heures de préavis avant une attaque contre l’Iran.

“Je pense que sa (Barack Obama) politique est une des plus hostile à Israël pour un président des Etats-Unis, qu’il m’ait été donné de voir durant  le cours de ma vie”, a confessé Morton A. Klein.

Récemment, une menace sur la vie du président Obama a été écrite par le propriétaire du Atlanta Jewish Time. Dans un article intitulé “Que feriez-vous?” le rédacteur en chef du journal Andrew Adler, lista l’assassinat d’Obama comme étant une des mesures pour assurer la sécurité d’Israël.

“Donner le feu vert pour les agents du Mossad opérant aux Etats-Unis pour éliminer un président reconnu comme non amical à Israël et ce afin que le vice-président actuel prenne sa place, dictant ainsi de manière forte la politique des Etats-Unis pour aider l’état juif à oblitérer ses ennemis.”, écrit-il.

Mark Glenn, un journaliste de Theuglytruth.com a dit à RT: “Je pense que la menace faite à Obama du soit vous jouez de notre côté ou soit nous allons vous tuer politiquement ou physiquement, je pense que cela est une menace sérieuse que nous devons prendre très sérieusement.”

“Le président américain dépend de l’argent pour sa réélection, ainsi que tous les membres du congrès et l’AIPAC (l’American Israel Public Affairs Committee) est le plus puissant lobby aux Etats-Unis. Il est le roi de la construction ou le roi de la destruction.”, conclut Glenn.

L’AIPAC a refusé d’être interviewé par RT. Ainsi, Obama se retrouve face à une nouvelle élection et une cabale d’opposants républicains qui frappent les tambours de la guerre contre l’Iran plus  fort que lui

“En ce qui concerne l’Iran, qui représente peut-être la plus grande menace existentielle pour Israël, nous devons être très clair sur le fait qu’il est inacceptable que l’Iran devienne un nation nucléaire”, a proclamé le candidate à l’investiture républicain pour la présidentielle Mitt Romney.

“Si nous ré-élisons Obama, l’Iran aura l’arme atomique”, a dédclaré Romney. “Et si vous élisez Mitt Romney, l’Iran n’aura pas d’arme nucléaire”. “Quand Rick Santorum sera président, l’Iran n’aura pas l’arme nucléaire, parce que le monde tel que nous le connaissons n’existera plus” a promis un autre candidat républicain Rick Santorum.

Le troisième aspirant républicain à l’investiture, Newt Gingrich, a dit à CNN: “Je suis un allié tres clair d’Israël, je suis tres proche du président israélien Benjamin Natanhyaou. J’ai dit publiquement, je préfèrerais rejoindre une opération conventionnelle, que de pousser les Israéliens à un point où ils attaqueront à l’arme nucléaire.”

A un moment où les Etats-Unis ont une économie ruinée qui mènent à plus de troubles sociaux et de conflits militaires, beaucoup d’experts insistent que commencer une guerre contre l’Iran ne serait pas du tout dans les meilleurs intértêts de l’Amérique. Mais pour garder son meilleur ami, beaucoup pensent que le président Obama sera forcé de faire prévaloir la sécurité nationale d’Israél.

 

Advertisements