Afghanistan: fureur après que des soldats américains ont brûlé des livres du Coran

Notre Saint livre brûlé par des soldats américains. Un armée de bâtards sans racines aucune.

Préambule :

Après un acte aussi ignoble, comment voulez vous asseoir une paix dans le monde. De tous les actes attribués à des terroristes Islamistes, dans aucun ne figurent une atteinte aux valeurs religieuses d’une autre religion.

Aucune Bible, ni aucune Torah, n’ont été incendiés. Car pour nous c’est des livres Divin. Donc ils sont sacrés. Et ça traite les Musulmans de barbares. Par des actes ignominieux pareils, on se demande qui est le barbare.

L’Amérique  est un pays bâtard, qui n’a ni histoire ni tradition. Ca se dit chrétien, mais vue ses mœurs dépravés, on doute sur leurs sentiments vis à vis de leur propre religion, s’ils on ont une.

Cet acte ne fera qu’attiser la haine des Musulmans, vis à vis de cette frange de la société occidentale.

Publié par :  KAM

==================================

Afghanistan: fureur après que des soldats américains ont brûlé des livres du Coran

Des milliers d’Afghans manifestaient violemment mardi devant la plus grande base militaire américaine d’Afghanistan près de Kaboul accusant les troupes étrangères d’avoir brûlé des exemplaires du Coran, a annoncé la police. Le commandant en chef de la force internationale de l’Otan (Isaf), le général américain John Allen, a présenté ses « excuses » au « noble peuple d’Afghanistan » après des « informations » indiquant que « des soldats de la base de Bagram se sont débarrassés de manière inconvenante dans la nuit d’un nombre important de documents islamiques, dont des Corans ». Il a ordonné une enquête. « Nous avons eu connaissance de ces actes, nous sommes intervenus immédiatement et nous les avons stoppés. Les documents récupérés seront immédiatement pris en charge par les autorités religieuses compétentes », a poursuivi le général Allen. Les profanations du livre saint de l’islam par des soldats étrangers, qui surviennent périodiquement en Afghanistan, déclenchent systématiquement des manifestations violentes. Des milliers d’Afghans ont encerclé la base de Bagram, au nord de Kaboul, lançant des cocktails Molotov qui ont mis feu à l’un des portails, a rapporté un photographe de l’AFP sur place. « Il y a au moins 2.000 personnes, elles manifestent parce que des exemplaires du Coran ont été incendiés à l’intérieur de la base », a déclaré à l’AFP un officier de police. « Nous enquêtons de manière approfondie sur cet incident et nous prenons les mesures nécessaires pour nous assurer que cela n’arrive plus jamais. Je vous assure… je vous promets… que cet acte n’était PAS du tout intentionnel », lit-on dans le communiqué du général Allen. « Je voudrais remercier les Afghans qui nous ont aidés à mettre au jour cette erreur et qui nous ont immédiatement aidés à la corriger », conclut le texte. KABOUL (AFP)