Un bataillon de 120 Soldats français intercepté par Damas?

Les soldats du nain de l’Élysée, entrent au moyen orient par la petite porte

Préambule :

Le gnome de l’Élysée ne tiens plus en place. Une compagnie de 120 troufions, chargés des transmissions a été faite prisonnière en Syrie, avec arme et bagage.

C’est une belle prise que vient de faire l’armée Syrienne. Le gnome doit faire dans son froc, et ce a quelques encablures des échéances  présidentiels.

– Ce coup, s’il s’avère vrai, rabaissera le caquet des tricolores (la Syrie n’est pas la Libye). Pas d’appui aérien. Donc au sol c’est zéro pointé.

– Politiquement parlant, c’est un suicide pour le pygmée de l’Élysée. Lui et son équipe seront balayés.

– Sur le plan international, le monde entier saura que les médias officiels sont aux ordres (comme toujours) et ce qui se passe en Syrie est fomenté par l’occident sous les ordres des sionistes.

Espéreront  seulement que les autorités Syrienne présenterons leur prise de guerre à la télé au monde entier. Qu’ils ne cèdent pas aux tractations politiciennes bidons pour la restitution des prisonniers en douce. Sauf en échange de la démission du nain de l’Élysée. Il a fait plus de mal que bien, et ce à tout le monde.

Publié par :  KAM

A quand ce guignole fou, dans une cellule de haute sécurité ?

Un bataillon de 120 français intercepté par Damas?
D’après une source à IRIB, agence iranienne, « les services spéciaux syriens ont arrêté un bataillon français de transmission composée de 120 militaires, à Zabadani ».Et d’ajouter que « cette nouvelle explique le changement de ton de Paris, qui fait désormais profil bas, de peur que cette affaire n’affecte la campagne de Nicolas Sarkozy. Alain Juppé a été chargé de négocier avec son homologue russe Sergueï Lavrov pour trouver une solution et libérer les 120 militaires Français ».D’après la même source «le président français aurait envoyé un arsenal militaire pour les opposants au régime, mais les informations collectées par les services de renseignements Français confirment que la majeure partie du matériel est tombé entre les mains de l’armée Syrienne ».

Si la nouvelle se confirme, elle risquerait d’avoir l’effet d’un tremblement de terre sur la campagne présidentielle française.

SOURCE : http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=51349&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=37&s1=1

Publicités