Statines effets secondaires, le danger des statines !

SANS COMMENTAIRES

Préambule :

L’individu n’est plus un être humain, avec tout le respect qui se doit. Au yeux de Big-pharma c’est une poule aux œufs d’or, de laquelle il faut profiter au maximum. Non seulement en lui donnant des médications bidon, mais plus grave, en provocant des maladies secondaires qui rendent le patient occasionnel en malade permanent.

C’est à dire faire duré le plaisir de la poule aux œufs d’OR.

Et comme me la dit un internaute :

« C’est bien de savoir donner un médicament pour traiter une maladie, mais c’est un art encore plus grand que de savoir quand ne pas le donner ! »

Merci à Mr Philippe Pinel

Publié par  :  KAM

Statines effets secondaires, le danger des statines !

BIG PHARMA et la poule aux œufs d'OR

La nouvelle pompe à fric des labos: 8 millions de Français sous statines et ses effets secondaires…

…Pour rien !

Mais est ce que les effets secondaires désastreux des statines on vraiment été pris en compte ?

Allumez votre TV et vous verrez régulièrement une publicité d’un certain médicament contre le cholestérol, les pubs changent mais elles sont la depuis quelques années déjà…
La plupart du temps c’est une vedette (ou ex vedette) du sport qui vante les mérites de tel ou tel remède magique en employant toujours la même formule : « Pour des millions d’adultes avec un cholestérol élevé, l’alimentation et l’exercice ne suffisent pas toujours, mais en prenant une pilule de (…… ) Tous les jours, cela peut aider à faire baisser votre taux de mauvais cholestérol de 30% à 45% … Donc, n’attendez pas, parlez-en à votre médecin »

Les statines, ces fameux médicaments contre le cholestérol, prescrits à tout va à bientôt prés de 8 millions de Français ne servent à rien (voir : Maladies à vendre), plusieurs centaines de millions d’euros liés à ces prescriptions inutiles de médicaments qui font diminuer le cholestérol sont jetés à la poubelle (ou plus précisément déversés dans les caisses des labos pharmaceutiques)
Des centaines de millions d’euros sont gaspillés chaque année par la sécu et les mutuelles qui remboursent ce type de médicaments inutiles.

Diabète, sexualité, muscles, mémoire… Gros plan sur les effets secondaires des statines

Statines = douleurs musculaires

Mais en plus de leur toxicité musculaire bien connue et relativement fréquente, les statines ont des effets toxiques silencieux, sournois et torpides (ils favorisent l’apparition des cancers), ou de grosses nuisances en termes de qualité de vie puisqu’ils altèrent nos capacités cognitives, notre humeur (dépression pour les uns, irritabilité pour les autres) et surtout peuvent gravement inhiber, voire ruiner, notre vie sexuelle.

On montre que les statines perturbent gravement la vie sexuelle des patients jusqu’à, par exemple, multiplier par six le risque de troubles de l’érection chez les hommes.
les statines réduisent la production de testostérone et, de ce fait, perturbent considérablement la sexualité. En effet, lorsque le taux de testostérone diminue, ce sont des troubles de l’érection qui apparaissent, mais également le plaisir et désir sexuel qui disparaissent, et ce chez l’homme comme chez la femme.

Les statines bloquent également la fabrication de nutriments importants comme la CoQ10 (inconvénient majeur au profit de la santé et du cœur). L’autre inconvénient principal de cette classe de médicaments est musculaire, avec des douleurs invalidantes… Ces douleurs musculaires fréquentes avec la prise de statines peuvent être un signe que les tissus du corps sont en panne, ce qui peut entraîner des lésions rénales sévères.

D’autres effets secondaires sont liés aux statines, notamment des problèmes de foie, nausées, diarrhée, douleurs abdominales, des céphalées et une éruption cutanée.
D’autres études montrent qu’à fortes doses les effets indésirables des statines se traduisent par une augmentation des risques d’apparition du diabète. (Les effets secondaires des médicaments tuent chaque année 18 000 pers rien qu’en France)

Alors pourquoi ces prescriptions de statines inutiles ?

Le taux normal de cholestérol, Il a changé, oui vous avez bien lu, il est passé de 2,60g/l à 2g/l, oui on avait surestimé le taux normal, mais le plus important, c’est qu’on avait ainsi sous-estimé le nombre d’utilisateurs d’hypocholestérolémiants et de ce fait on avait gravement sous-estimé les revenus qui en découlent (en fait ils ont doublés)… En France les statines rapportent plus d’un milliard d’euros aux labos pharmaceutiques, 15 milliards de dollars dans le monde.

Si on pouvait autrefois espérer trouver un traitement pour chaque maladie, les marchands de la santé, aujourd’hui plus que jamais, semblent plutôt vouloir trouver une maladie pour chaque molécule fabriquée. En manipulant des membres influents de la communauté médicale, les lobbys industriels ont peu à peu modifié les « normes » de certaines valeurs biologiques (le cholestérol, la tension artérielle…), afin d’augmenter le nombre de patients potentiels « susceptibles d’être traités ».

Car faire croire à des gens en bonne santé qu’ils doivent se soigner à vie, c’est une véritable poule aux œufs d’or, une rente viagère pour les fabricants. Et pour faire croire une pareille absurdité, ils nous laissent entendre (à grand coup de publicités) que si nous ne « nous soignons pas » en prévention, nous mourrons de cancer, nous seront diminués par des maladies cardio-vasculaires, nous perdront la tête en raison d’une dégénérescence neurologique… Le principal argument de vente des marchands de la santé, c’est tout simplement la peur !

« Tout bien portant est un malade qui s’ignore »

Voici ce que déclare Knock dans la pièce de Jules Romains. Ce faisant, il pose la marque d’une vision de la santé entièrement définie et maniée par le médecin. Une vision faite de diktats, d’avertissement et menaces inquiétantes. Une vision terroriste, et non soignante. L’industrie du médicament (avec en plus celle des appareillages de dosage biologique, celle des machines diagnostiques lourdes, celle des cosmétiques, celle des instruments chirurgicaux…) ont fait de la devise du personnage de Jules Romains leur leitmotiv, en le modifiant juste un peu : « Tout bien portant est un consommateur en puissance… à condition de lui faire croire qu’il est malade. »

On ne peut même pas exclure, compte tenu de l’emploi massif de statines moins efficaces que la pravastatine en prévention primaire et de l’ampleur de la mauvaise prescription, une augmentation de la mortalité finale de la population traitée, d’autant qu’on découvre sans cesse de nouveaux effets secondaires aux statines (ce point très important dépasse la cadre alloué à cet article).
Les études, toutes concordantes, se sont accumulées depuis plusieurs années sans aucune réaction de l’AFSSAPS ou des pouvoirs publics, muselés par leurs errements lors de l’octroi des AMM initiales, malgré la gravité du problème en terme de santé publique.

Quelques idées reçues sur le cholestérol à bannir

– Le cholestérol n’est pas un poison mortel. C’est une substance indispensable aux cellules de tous les mammifères. On ne devrait pas parler de « bon » ou de « mauvais » cholestérol ( voir : Comment soigner le cholestérol naturellement ?).

– Le stress, l’activité physique et des variations de poids peuvent modifier le taux de cholestérol. Un niveau élevé de cholestérol n’est pas dangereux en soi ; il peut être le reflet d’un mauvais état de santé, mais il peut aussi être tout à fait bénin.

– Trop de cholestérol provoquerait l’athérosclérose et donc les maladies coronariennes.  Mais de nombreuses études ont montré que des personnes avec un cholestérol bas ont autant d’athérosclérose que ceux dont le cholestérol est élevé.

– Votre corps produit trois à quatre fois plus de cholestérol que vous n’en mangez. Vous produisez plus de cholestérol si vous en mangez moins, et vous produisez moins de cholestérol si vous en mangez plus. C’est pourquoi le régime « crétois » ne peut diminuer le cholestérol que de quelques centièmes.

– Trop de graisse animale et de cholestérol ne favorise ni l’athérosclérose ni les infarctus.  Plus de vingt études cliniques ont montré que les personnes qui ont eu un infarctus n’avaient pas consommé plus de graisse que les autres. Le degré d’athérosclérose à l’autopsie n’est pas lié au régime.

– Seuls certains médicaments diminuent efficacement le cholestérol, mais ni la mortalité cardio-vasculaire, ni la mortalité totale n’ont été améliorées avec des médicaments dont le seul effet est de réduire le cholestérol.  Bien au contraire, ces médicaments sont dangereux pour votre santé et pourraient réduire votre espérance de vie.

– La plupart de ces faits ont été publiés dans des journaux scientifiques et des livres depuis des dizaines d’années, mais ils sont rarement relayés au public par les médiats traditionnels qui perçoivent pour la plupart de l’argent en échange de contrats publicitaires des entreprises qui commercialisent ces produits…

– Les médecins, ainsi que la plupart des scientifiques ont été mal guidés parce que les résultats négatifs ou contradictoires sont systématiquement ignorés ou mal interprétés.

Conclusion

Le cholestérol est indispensable à notre survie et les statines ne sont pas un vaccin contre les maladies cardio-vasculaires, elles diminuent seulement un des facteurs de risque parmi tant d’autre…

Est-ce que ce ne serait pas plus rentable d’avoir une approche non pharmaceutique agressive en favorisant simplement un changement de mode de vie ?

Seulement voila, les frais de consultation des nutritionnistes ou des kinésiologues ne sont pas remboursés, tout comme l’abonnement des centres de remise en forme et des clubs de sport, alors que les médicaments sont eux remboursés !

Si on regarde tout l’argent qui est dépensé dans le traitement en prévention primaire pour baisser le cholestérol, on pourrait très facilement payer bon nombre de professionnels pour prendre en charge les habitudes de vie…

L’automobiliste se plaint de la hausse des carburants, la ménagère se révolte contre le pouvoir d’achat, il serait grand temps de se plaindre et de se révolter également contre ces marchands de « mauvaise santé » !

Sur le même sujet:

Pour en savoir plus :

Les statines, le nouveau jackpot des laboratoires pharmaceutiques  la grande manipulation du cholestérol

SOURCE :  http://www.bon-coin-sante.com/blog-sante-sans-prise-de-tete/sante/traitement-cholesterol/


Publicités