Un colon juif se converti à l’Islam

Un colon juif se converti à l'Islam
Préambule :
Malgré la propagande judéo/chrétienne pour dénigrer et dévaloriser l’Islam. L’Islam vaincra, car il gagne les cœurs.
Tous les non musulmans qui se sont convertis à l’Islam, l’on fait par ce qu’ils ont été touché par la grâce d’ALLAH (swt). Une grâce transmise par le Coran et la véracité de ses versets.
ALLAH (swt) touche par sa grâce qui Il veut. Et c’est des gens à qui ils à ouvert les yeux.
Alors que les judéo/chretien, combattent, dénigrent, insultes l’Islam. L’Islam se propage et se propagera à travers les cœurs et toutes tentative de le combattre sera vaines.
Publié par  :  KAM
===========================================
Un colon juif se converti à l’Islam

À Hébron, un colon juif ultra converti à l’islam, Mikhaïl Shirovsky, alias Mohammed al-Mahadi, rêve désormais d’un « califat islamique en Palestine »
Une étoile de David tatouée sur la main, Mohammed al-Mahadi prie Allah dans sa nouvelle maison de Hébron, non loin de la colonie juive de Kiryat Arba, où il a vécu de longues années et dont il était récemment encore l’un des gros bras redouté des Palestiniens.

L’arrivée de ce locataire peu commun, né à Bakou (Azerbaïdjan) il y a 37 ans au sein d’une famille juive pratiquante, a fait sensation à Shaab, un quartier de la ville palestinienne de Hébron (120.000 habitants). Mohammed al-Mahadi, autrefois appelé Mikhaïl Shirovsky, a immigré en Israël au début des années 1990 après avoir servi comme moniteur d’éducation physique au sein de l’armée rouge. Impressionné par le massacre de 29 fidèles musulmans commis à Hébron, au caveau des Patriarches, par l’extrémiste juif Baruch Goldstein, il décide de s’installer à Kiryat Arba où vivait celui qu’il considérait comme un « héros » et rejoint les ultras de la colonie. Ce sont ses conversations philosophiques avec le propriétaire palestinien d’un garage de Hébron où il avait ses habitudes, qui le conduiront progressivement à une complète remise en question, à sa conversion à l’islam et à retourner à Bakou pour y épouser une musulmane.

Il dit avoir été très touché par l’accueil chaleureux qui lui a été fait par ses nouveaux voisins en dépit de ses origines. « J’étais un colon radical, leur ennemi », a-t-il déclaré au journaliste de l’AFP, qu’il a reçu dans sa nouvelle maison. « Ils m’ont traité comme un frère et m’ont offert toute leur aide », a-t-il poursuivi. Comme on peut l’imaginer, sa vie à Kiryat Arba était devenue difficile après sa conversion à l’islam et son mariage avec Sabina, une musulmane dont il a eu quatre enfants. « Les colons m’ont attaqué à plusieurs reprises, lapidant ma maison et taguant sur les murs des graffitis disant que, musulman, je devais partir ». « Où que nous nous rendions dans la pays, nous étions harcelés, parce que ma femme portait le voile. J’ai dû subir à plusieurs reprises des interrogatoires par les services de sécurité. Mais ce qui compte pour moi aujourd’hui, c’est que mes enfants suivent, en matière de religion, le même chemin que moi », dit-il.

Il reconnaît être venu à l’islam grâce a Walid Zaloum, le propriétaire palestinien de son garage, sis à proximité de Kiryat Arba. Portés tous les deux sur la critique, ils avaient coutume d’arguer durant des heures sur les mérites de leur religion respective. « J’ai su depuis le début qu’il y avait quelque chose de bon chez cet homme, ce qui m’a surpris pour un colon de Kiryat Arba », dit Walid Zaloum. « Un jour, je l’ai mis au défi : ou bien tu me convertis au judaïsme ou bien je te converti à l’islam. Au terme de six mois de discussions, c’est lui qui s’est converti », a-t-il ajouté. « J’ai découvert qu’il y avait trop de contradictions au sein du judaïsme et réalisé que l’islam était la religion de la sagesse et de la vérité » dit Mohammed al-Mahadi. « Je me suis converti parce que je recherche la vérité, pour des raisons religieuses et pour aucune autre raison », souligne-t-il.

Cet ancien médaillé en haltérophilie ne peut toutefois se débarrasser de tout son héritage juif. Ne serait-ce que les tatouages indélébiles qu’il a sur les mains : une étoile de David sur l’une et le chandelier à sept branches qui ornait le Temple juif, sur l’autre. Adepte aujourd’hui du Coran, il dit aspirer non à un Etat palestinien séculaire mais à un califat. « Ce que je voudrais c’est un califat islamique en Palestine avec, Inchallah, Jérusalem comme capitale », dit-il

SOURCE : http://www.wmaker.net/etreinformer/Un-colon-juif-se-converti-a-l-Islam_a3185.html?com#comments