Et si Mohamed Merah n’est pas le tueur de Toulouse et Montauban ?

En France la police fait du bon travail, elle a les delinquant à l'oeil, et sous grande surveillance

Préambule :

L’affaire Merah tourne au scandale. Pas moins de dix avocats vont représentés Merah père par-devant la justice Française.

Des vidéo troublantes sur l’assassinat par le RAID du présumé meurtrier de Toulouse/Montauban. Sont aux mains des avocats de la défense.

Des témoins, seront présenter par la défense. Témoins qui affirment que l’assassin, été corpulent, blond, yeux bleus et porte un tatouage sur le visage. Alors que M.Merah, n’a rien de tout cela. Le vrai assassin est de type européen, le bouc émissaire est de type arabe ? Oh la bonne affaire, pour le pygmée. Les élections sont dans la poche. Croit-il.

Mais, car il y a toujours un MAIS, tout cette histoire va péter  à la gueule du Pygmée. Dans son propre intérêt, il ferait mieux de cherche une niche spéciale Roquet pour se cacher. Cela sent de plus en plus mauvais pour le nain &Cie.

Si la justice Française est vraiment indépendante, il va y avoir du monde qui passera à la trappe de l’histoire de France.  Les livres d’histoire, les désignerons , comme les politiciens les plus nuls, les plus hargneux et les plus teigneux que la France ai jamais connue.

Publié par  :  KAM

Et si Mohamed Merah n’est pas le tueur de Toulouse et Montauban ?

Publié le2 avril 2012

Article suivie par le commentaire de l’avocate de Merah

Me Zahia Mokhtari

Me Zahia Mokhtari

Me Zahia Mokhtari, l’avocate algérienne mandatée par le père de Mohamed Merah,  vient de jeter un pavé dans la marre et, ni le ministre de l’Intérieur ni celui de la Défense n’arrivent à s’exprimer. Mutisme face à sa déclaration, hier,  ”Nous détenons deux vidéos identiques de 20 minutes chacune dans lesquelles Mohamed Merah dit aux policiers :Pourquoi vous me tuez ? (…) Je suis innocent“. Ce silence en dit long sur la trouille qui s’est emparée d’eux. Sans doute parce que, les récits poétiques de Merlin l’Enchanteur aka Claude Guéant lors de l’assaut du RAID, ne semblent pas coller.

Quel sera la position de ces gens, demain, si l’avocate exige de visionner les « terrifiantes vidéos » sur l’odyssée de la haine, la mouvance salafiste et la folie meurtrière exprimées dans celles-ci qui seraient accablantes pour Mohamed Merah ? Et si la voix n’était pas la sienne ? En réalité, rien n’a pu être corroboré et, il est facile de faire parler un mort en l’accusant de tout et de rien. Le manque de transparence dans ce dossier est tel que, le Gouvernement risque de faire passer en secret défense cette “affaire Merah” qui jettera encore plus le trouble et la suspicion.

Les marchands de sang aiment s’agglutiner autour de ce genre de vil mélodrame, pour engranger des voix et camoufler leur programme ou leur bilan. Suivez mon regard. Revenons un instant en arrière. Le premier parachutiste tué, à Toulouse, n’a pas fait la une des journaux, pas plus que l’enchaînement à Montauban de deux de ses collègues et la blessure grave de l’un d’eux. Il a fallu une récidive à Toulouse dans le collège-lycée juif pour que la mobilisation soit générale…

De Toulouse à Montauban, les témoins qui avaient vu le visage du tueur parlaient tous sans ambages, d’un homme corpulent, de taille moyenne et de type européen. Stupeur et tremblements du côté du Front national qui était resté silencieux, convaincu qu’un néo-nazi proche de ses idées était recherché. Et là, l’accusé, comme par enchantement, devenait un jeune homme plutôt filiforme, grand, et de type maghrebin. Où est donc passé l’homme corpulent aux yeux bleus ? Mohamed Merah portait-il des lentilles et une perruque ? Possible mais, il faut apporter des preuves.

Ceux qui ne souhaitent que stigmatiser l’arabe, le musulman et l’Islam n’auront pas le sommeil facile ces prochains jours, avec la venue de cette avocate sur le sol français. Une histoire rock’n’roll en perspective. 

 ————————————————————————
 COMMENTAIRE DE Zahia Mokhtari avocate du pére de M.Merah
  1. France : la justice refuse l’enquête sur l’assassinat de Merah, pourquoi?

    IRIB– La justice française refuse l’enquête sur l’assassinat de Merah. L’avocate de son père, Zahia Mokhtari commente ce refus: -Sur quoi portera la plainte du père Merah ?

    Il y a eu des dépassements juridiques durant l’opération visant l’interpellation du jeune Merah. Une interpellation sans recourir à la violence était possible. Sa mort aurait pu être évitée. Le père Merah estime donc que son fils aurait pu comparaître devant un tribunal et avoir droit à un procès équitable. Il a confiance en la justice française.

    – Avez-vous des preuves de ces irrégularités ?

    Nous n’avons accepté de porter l’affaire devant la justice que lorsque nous avons eu en notre possession des preuves tangibles des irrégularités ayant accompagné l’opération. La plainte est basée sur ces preuves. Nous avons des témoignages de personnes ayant assisté à l’assaut, dont je m’abstiens de citer l’identité et la fonction, et des images concrètes de l’opération qui ne présentent aucun doute. Elles seront présentées à la justice française qui est habilitée à les étudier et c’est à elle de trancher.

    – S’agit-il des images obtenues et non diffusées par Al Jazeera ?

    Ce qui est sûr, c’est qu’il ne s’agit nullement des images qu’on a pu voir dans les médias. Celles-ci n’ont jamais été diffusées. Je ne crois pas que nos images soient celles que possède Al Jazeera, mais cela n’est pas impossible. J’insiste sur l’importance des preuves que nous avons.

    – Peut-on savoir comment vous les avez obtenues ?

    J’en ai eu possession de la part des parties qui m’ont chargée de prendre l’affaire en main. Je ne peux pas divulguer mes sources. Mais une fois devant la justice, notre collaboration sera totale.

    – Une autopsie a-t-elle été réalisée ?

    Non, aucune autopsie n’a été faite. Justement, les évènements se sont enchaînés et les choses se sont déroulées de manière trop rapide et n’ont pas été soumises aux procédures légales. C’est ce qui révolte le père du jeune homme, mais également tout homme de loi et toute personne attachée au droit. Tous ceux qui ont suivi de près l’affaire, dont des Français et une magistrate française, et qui ont l’audace d’en parler librement, dénoncent que l’affaire est entachée d’irrégularités et soutiennent que Merah aurait pu être arrêté et jugé.

    – Son assassinat serait-il prémédité afin de ne pas lui permettre de parler ? Est-ce la conviction de sa famille ?

    Non ! Ce sont là juste les hypothèses de quelques observateurs. Nous insistons sur une seule chose : il y a eu des irrégularités. La loi donne le droit à toute personne, qu’elle ait des preuves ou pas, de recourir à la justice afin d’élucider une affaire. Le père de Mohamed, qui possède des preuves, a décidé d’user de ce droit. Le reste est du ressort de la justice. Nous ne comprenons pas toute la polémique, voire la contestation de certains politiques suite à l’annonce de l’intention du père de porter plainte. Dans d’autres affaires où des Algériens étaient désavantagés et avaient besoin de soutien, les politiciens français se sont toujours abstenus de réagir en prétextant que c’est à la justice de trancher. Pourquoi refuse-t-on maintenant que la justice enquête sur la mort de Mohamed Merah ?

    – Le ministre français de l’Intérieur a qualifié Merah de «monstre» et suggéré à son père de «se taire». A-t-il le droit de tenir de tels propos ? N’y a-t-il pas violation de la présomption d’innocence ?

    Je ne précipiterai pas les choses, mais sachez que ces déclarations, qui sont diffamatoires, feront également partie de notre plainte. Merah est toujours présumé responsable des deux tueries. C’est d’ailleurs pour cela qu’on doit s’en remettre à la justice. Que les parties qui soutiennent qu’il est coupable et que sa mort était inévitable apportent leurs preuves, nous apporterons les nôtres et la justice fera son travail.

    – L’affaire sera portée devant un tribunal français…

    Merah est français, son assassinat s’est fait en France, tout s’est déroulé en France, par conséquent nous nous adresserons à la justice française. Le droit nous le permet comme il permet aux Français de recourir à la justice algérienne en vue d’un accord entre les deux pays.

    – L’Algérie a-t-elle le droit de refuser le rapatriement de son corps ?

    Dans la mesure où aucune déclaration officielle n’a été faite, je m’abstiendrai de commenter cela.

    – Quel est votre commentaire par rapport aux informations sur Merah ? Un indicateur des services secrets, un jihadiste ayant été en Israël…

    D’une part, vous remarquerez que beaucoup de ces informations profitent à certaines parties. D’autre part, nous ne pouvons être sûr de la véracité de ces informations qu’après une enquête judiciaire. C’est ce pourquoi nous tenons à recourir à la justice. Jusqu’à présent, il n’y a encore aucune preuve pouvant convaincre un homme de loi de la culpabilité de Merah. Qui peut aujourd’hui prétendre le contraire ?

SOURCE :  http://allainjules.com/2012/04/02/et-si-mohamed-merah-nest-pas-le-tueur-de-toulouse-et-montauban/

Publicités