Les enfants vaccinés développent jusqu’à cinq fois plus de maladies que les enfants non vaccinés

LA VACCINATION EST DEVENUE LA HANTISE DES PARENTS

Préambule :

Apparemment la vaccination, n’a pas livrée tous ses secrets. De plus en plus de scientifiques, lances des SOS contre la vaccination.

Devant une telle levée de bouclier, les parents se trouvent désemparer. Et les enfants sont pris en otages.

Avec la vaccination quasiment obligatoire. Puisque les enfants non vaccinée ne peuvent être inscrits dans les écoles. Donc ils sont les otages d’un système répressif qui ne dit pas son nom.

Selon maintes études faites sur le sujet, les résultats ne sont nullement probant quant à l’efficacité des vaccins. Se serait plutôt le contraire qui se produit.

Et les effets secondaires qui sont rapportés officiellement, sont ceux qui se produisent à très court termes. C’est à dire, les jours qui suivent la vaccination. Mais ceux surgissent dans le long terme ? Il n’en est absolument pas question.

Aucuns pays n’a officiellement déclarer les effets secondaire du aux vaccins et qui sont survenu dix, quinze ou vingt temps plus-tard.

Rien, c’est le silence radio total. Attendent ils une hécatombe pour réagir ? Ou y a t-il collusion entre Big-pharma et les états ?

Publié par  :  KAM

Les enfants vaccinés développent jusqu’à cinq fois plus de maladies que les enfants non vaccinés

 

Les soupçons de ceux qui hésitent à faire vacciner leurs enfants sont confirmés. Une grande étude récente corrobore une autre analyse de sondages indépendante qui compare les enfants non vaccinés aux enfants vaccinés.

Elle montre que tous les enfants vaccinés attrapent deux à cinq fois plus de maladies infantiles, dérangements et allergies, que les enfants non vaccinés.

À l’origine, la dernière étude toujours en cours comparait les enfants non vaccinés par rapport à une enquête nationale de santé en Allemagne, effectuée par KiGGS, qui impliquait plus de 17.000 jeunes jusqu’à 19 ans. Cette analyse de sondages actuellement en cours a été initiée par un homéopathe classique, Andreas Bachmair.

Le lien zunien sur l’étude de Bachmair peut toutefois être trouvé sur le siteVaccineInjury.info, qui l’a rajouté pour les parents d’enfants vaccinés qui participent au sondage. Cette étude en cours regroupe jusqu’à présent bien plus de 11.000 sondés, en majorité de Zunie. Les autres sondages concernaient des groupes de familles plus petits.

Quoi qu’il en soit, les résultats étaient similaires. Bien sûr, aucune de ces études n’a été répercutée par les grands médias. Elles n’ont été financées ni par les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), ni par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), ni par un quelconque organisme de santé national ou international, ni par un groupe de profession médicale.

Ces organismes n’osent pas comparer objectivement la santé des enfants non vaccinés à celle des enfants vaccinés, et risquer ainsi de perturber leur manie de la vaccination. Toutes leurs études se focalisent principalement sur les maladies infantiles qui surviennent lorsque les enfants mûrissent.

Les dramatiques dommages vaccinaux débilitants ou mortels ne sont pas l’objet de leurs études, puisque, en Zunie, pas plus de cinq pour cent, ou moins, sont réellement signalés au VAERS (réseau d’enregistrement des effets secondaires des vaccins), pour diverses raisons diverses incluant :

  • C’est un système complexe qui prend du temps sur la pratique médicale.
  • La plupart des parents n’en connaissent pas l’existence.
  • Seuls les effets indésirables survenant immédiatement après la vaccination sont pris en compte.
  • L’accès au VAERS étant facultatif, la plupart des médecins ne veulent pas paraître eux-mêmes coupables de dommages vaccinaux et veulent maintenir le dénie du danger des vaccins.

Il en résulte que même les réactions indésirables les plus terribles sont très peu reconnues, tandis que les problèmes de santé permanents dus aux vaccins ne sont même pas considérés comme pertinents.

Résumé de divers sondages

Lors de sondages indépendants, les questions sur les maladies infantiles habituellement posées aux personnes interrogées ont concerné l’asthme, les angines à répétition, la bronchite chronique, la sinusite, les allergies, l’eczéma, l’infection de l’oreille, le diabète, les troubles du sommeil, l’énurésie, la dyslexie, les migraines, l’hyperactivité, le trouble de déficit de l’attention, l’épilepsie, la dépression, et le retard du développement de la capacité à parler ou à marcher.

En 1992, Immunization Awareness Society, un groupe de Nouvelle-Zélande, étudia 245 familles avec au total 495 enfants. 226 enfants furent vaccinés et 269 ne le furent pas. Quatre-vingt-une familles comptaient à la fois des enfants vaccinés et des non vaccinés.

Les différences furent spectaculaires, avec les enfants non vaccinés montrant une bien moindre incidence de maladies infantiles communes que les enfants vaccinés.

D’après un autre sondage dans la ville de Christchurch, dans l’île Sud de Nouvelle-Zélande, chez les enfants nés en 1977 ou après, aucun non vacciné n’était asthmatique, alors que près de 25% des vaccinés étaient soignés pour l’asthme dès l’âge de 10 ans.

Dans le cadre de l’étude en cours de Bachmair, sur VaccineInjury.info, bon nombre de commentaires de parents opposés à la vaccination mentionnent le danger de la vaccination et l’intérêt du développement naturel de la vraie immunité.

Le Dr Tetyana Obukhanych, une spécialiste en immunologie qui a écrit le livre Vaccine Illusion, s’est retournée contre le dogme de sa formation médicale et son contexte. Elle affirme que la véritable immunité pour toute maladie ne se confère pas avec des vaccins. C’est l’exposition à la maladie, qu’elle soit contractée ou non, qui l’accorde.

Le sondage de la population le plus informel actuellement en cours est sans doute celui de Tim O’Shea, docteur en chiropraxie, auteur du livre Vaccination is Not Immunization. Il communique simplement par courriel avec des parents opposés à la vaccination et compare la santé de leurs enfants avec celle d’enfants de familles amies qu’il sait vaccinés. Tout ceci et bien davantage est disponible sur son site.

Sources de cet article :

Lien pour participer au sondage de Bachmair :
www.vaccineinjury.info

Peut-être d’intérêt pour les indécis :
churnyourown.com/2011/11/28/vaccine-controversy/

Sources: Natural News / Sott

SOURCE : http://www.wikistrike.com/article-les-enfants-vaccines-developpent-jusqu-a-cinq-fois-plus-de-maladies-que-les-enfants-non-vaccines-107240099.html

Publicités