PRIVES D’ECOLE CAR LEURS PARENTS REFUSENT DE LES VACCINER

LES COBAYES

Le système est diabolique, pas de vaccin, pas d’école. Ce son les enfants qui sont pris en otages. Les autorités tables sur la fibre maternelle pour obliger les parents à vacciner leurs enfants.

Et pourtant, Dieu a créer l’être humain dans une parfaite constitution, avec un système immunitaire des plus sophistiqué.    

L’homme se croyant plus intelligent, et jouant à l’apprenti sorcier, veut interférer dans le système de défenses immunitaire naturels d’une manière ou d’une autre. Sous le fallacieux prétexte d’une bonne couverture sanitaire.  Le lobbys pharmaceutique est en train de transformer l’originale en une pâle copie.                      Puis après, on vient nous servir la litanie, sur l’augmentation de la durée de vie !!!!!!! Aberration. Sans vouloir changer de sujet, la durée de vie, c’est l’affaire d’ALLAH (swt).

Vous avez l’impression, que maintenant, l’homme vit plus longtemps, mais dans quel ÉTAT ?

Et de plus,de nombreuse maladies lié à la vaccination sont dénoncées chaque jour que Dieu fait.

Publié par  :  KAM

===================================================

PAS DE VACCIN – PAS D’ECOLE
C »EST AUSSI SIMPLE QUE CA, DANS UN SYSTÈME DÉMOCRATIQUE.

Privés d’école car leurs parents refusent de les vacciner

Posted: 21st septembre 2011 by benji in Médical et alimentation

Aux USA le lobbys pharmaceutique a encore sévit! Sauf que…. C’est EN FRANCE que cette histoire arrive!!! Des enfants ne vont plus à l’école simplement par ce que des parents souhaitent les protéger d’effets secondaires indésirables potentiels de certains vaccins! Il faudrait peut être revoir la copie dans le pays quand on connais la dangerosité de certains médicaments censés nous protéger…

Rémi et Stéphanie Guéret font la classe à leurs deux enfants de 4 et 6 ans, devant l'école qui refuse leur scolarisation à Allevard-les-Bains car ils ne sont pas vaccinés
Rémi et Stéphanie Guéret font la classe à leurs deux enfants de 4 et 6 ans, devant l’école qui refuse leur scolarisation à Allevard-les-Bains car ils ne sont pas vaccinés / Serge Pueyo

Pas de vaccin, pas d’école ! A Allevard-les-Bains, en Isère, deux enfants de 4 et 6 ans sont privés d’école car leurs parents refusent de les vacciner, ces derniers redoutant « les effets indésirables des vaccins ». Or, la vaccination est obligatoire pour tous les enfants scolarisés en France. En signe de protestation, les parents leur donnent des cours dans la rue, devant l’école.  L’inspection académique et la mairie refusent donc la scolarisation des enfants depuis la rentrée.
Rémi et Stéphanie Guéret ont donc décidé d’organiser eux-mêmes des cours pour leurs enfants, devant l’école qui refuse leur scolarisation. Chaque jour, ils installent une table, des chaises, sortent cahiers et crayons.
« Il est inacceptable d’en arriver à faire la classe à ses enfants dans la rue . C’est un abus de pouvoir de l’inspectrice d’académie, du maire » clame Stéphanie Guéret.
Rémi et Stéphanie affirment qu’ils ne sont pas des anti-vaccins forcenés.
« Nous avions commencé à vacciner le plus grand de nos enfants. Puis il est devenu asthmatique. Une maladie qui est inscrite sur la liste des effets indésirables des vaccins. On s’est alors interrogé sur les risques liés à ces vaccins. Mon fils n’a donc pas fait son 4ème rappel. Et ma fille de 4 ans n’a pas été vaccinée » explique Rémi Guéret.
Le couple dit s’appuyer aussi sur l’avis d’un médecin qu’ils ont consulté.
Les enfants, eux, souffrent de cette situation : « C’est dur de ne pas aller à l’école. Je suis rejeté de la classe J’ai pas de copains, je suis tout seul » confie le petit garçon de 6 ans.
Monique Hilaire, élu chargé des affaires scolaires à Allevard-les-Bains, déplore cette situation : « C’est dramatique, ces enfants sont pris en otage. Nous, nous ne faisons qu’appliquer la loi « .
Rémi Guéret renvoie la balle dans le camp des autorités : « Ce sont l’inspectrice d’académie et le maire qui prennent nos enfants en otage en les empêchant d’aller en classe. Nous allons donc saisir le tribunal administratif  pour faire valoir nos droits ».

Source+ fichier audio: rtl.fr