«LES SIONISTES NE LAISSERONT PAS L’ALGERIE DEMEURER STABLE» Par Sheikh Imran Nazar Hosein

AA

MON GRAINS DE SEL :

 ALGÉRIENNES & ALGÉRIENS

Les plans sionistes se déroulent comme une partition musicale. Lors des événements de Libye, L’ancien locataire de l’Élysée, en l’occurrence le pygmée.  A déclarer au djourdane de Libye :

<< Selon des sources françaises, citées par Nidal Hamadé sur une conversation qui a eu lieu entre le président français Nicolas Sarkozy et le Président du Conseil de transition de la Libye Mustafa Abdul Jalil, et ce à l’occasion de la visite de ce dernier en France, Sarkozy a affirmé à son hôte, qui se plaignait de l’Algérie : « patientez et vous verrez ce qui va se passer en Algérie dans un an et l’Iran dans trois ans ».  Source : wikistrike >>

Apparemment  il leur faut du temps, beaucoup de temps et de préparation. Pour envisager une opération de déstabilisation de l’Algérie. Et tout le monde connait le modus opérandi des sionistes. Il est invariable et immuable.

C’est le mode, le plus sournois et le plus vicieux de tous. les sionistes ne viennent jamais en face de leur victime. C’est toujours par larbins interposés qu’ils agissent. Les larbins attitrés des sionistes sont: La France, la Grande Bretagne et les US. Se sont eux qui vont servirent de chaire à canons et de tirer les marrons du feu pour les sionistes.

Et le chef d’orchestre de tous ce beau monde, c’est le conseil de sécurité de l’ONU, qui téléguidera les forces de l’OTAN. Bras armé de l’ONU.

Pauvres troufions, qui vont mourir pour une cause qui ne les concerne ni de prêt, ni de loin.  Et qui ne leur (les troufions)  rapporteras que LARMES, HANDICAPES ET DEUILS.

Car en fin de compte la guerre c’est quoi :

 « La guerre, c’est des gens qui ne se connaissent pas et qui s’entretuent, pour des gens qui se connaissent  et ne s’entretuent pas »

Donc troufions d’occident, pensez à vos propres familles, avant de mourir pour les familles OLIGARCHIQUES, qui vous gouvernent.

Le NWO, a besoin d’énormément d’argent pour la concrétisation de son plan de gouvernance mondiale.

Le Pétrole et le Gaz Algérien, sont une source financière inestimable. Tout comme sa situation géographique très envié. L’Algérie est la grande porte de l’Afrique pour les  occidentaux.

N’oubliez pas aussi, que le plan  Oded Yinon qui consiste au morcellement des grands états Arabes et musulmans, en micro états est toujours en cours.

Les sionistes adoptent toujours la même devise qui jusqu’à l’heure actuelle, leur a étaient très profitable:

DIVISER POUR MIEUX REGNER.

ALGERIENNES – ALGERIENS, quelque soit la chanson qui vous sera chanter, les tous derniers tubes à la mode : Droit de l’homme – Démocratie – Droit de la femme –  etc… TOUS CA EST FAUX. ARCHI FAUX.

Comme le dit si bien l’adage:      « Charité bien ordonnée, commence par soit même »

Qu’ils commencent donc à donner les droits à leurs propres peuples, avant de penser aux autres. Surtout aux peuples ARABES ET MUSULMANS qui jusqu’à présent, ont étés tenus pour quantité plus que NEGLIGEABLE.

Qu’ALLAH (swt) vous protége.

 Bon courage pour le futur.

 Publié par  :   KAM

 ===================================

 «Les sionistes ne laisseront pas l’Algérie demeurer stable»

Sheikh Imran Nazar Hosein (III)

Sheikh Imran Nazar Hosein

Sheikh Imran Nazar Hosein

Troisième partie de l’interview

Algeriepatriotique : Après le «printemps arabe», l’Algérie est désormais entourée par trois pays instables (la Tunisie, la Libye et – maintenant – le Mali). Est-ce une pure coïncidence ou pensez-vous, au contraire, que l’Algérie est une prochaine cible pour les sionistes ?

Sheikh Imran N. Hosein :Il y a une autre raison derrière l’agression contre la Libye : le pétrole. Les sionistes ont voulu avoir le contrôle sur le pétrole libyen et, maintenant, ils ont obtenu ce contrôle de la même façon pratiquement qu’ils l’ont eu sur le pétrole saoudien. Ils ont voulu cela parce qu’un «océan de pétrole» était destiné à fonctionner pour les sionistes comme une «montagne d’or» pour soutenir le système monétaire basé sur le pétrodollar. Cette réalisation de la prophétie du prophète Mohamed (QSSL) relative à «la montagne d’or venant du fleuve de l’Euphrate» a eu lieu en 1973, lorsque Henry Kissinger avait convaincu le roi Fayçal de vendre le pétrole saoudien et arabe en dollar uniquement. Je projette d’écrire un livre incessamment sur ce sujet : Islam, pétrodollar et au-delà. L’Algérie, parmi tous les pays africains, a, j’en suis convaincu, de larges réserves de gaz. Et l’Algérie est actuellement un exportateur majeur de gaz naturel vers l’Europe, plus particulièrement la France. Conséquemment à vos réserves de gaz, mais aussi au fait qu’il existe une certaine stabilité en Algérie, il est très facile d’anticiper que les sionistes ne laisseront pas l’Algérie demeurer stable. Non. Ils vont échaffauder une stratégie pour un changement de régime de sorte qu’ils puissent contrôler les réserves de gaz. Il faut que nous avertissions que si les réserves de gaz sont aujourd’hui sous le contrôle des Algériens, cela pourrait changer demain, comme en Libye. Il y a un second problème, à savoir que l’Algérie est un pays très vaste ; c’est un pays immense et ceci requiert d’eux qu’ils conçoivent une stratégie pour morceler les grands pays musulmans en petits Etats. Ne soyez pas surpris quand l’Egypte se divisera en trois ou quatre petits pays ! Ne soyez pas surpris non plus quand le Pakistan subira le même sort ! Les petits Etats peuvent être contrôlés facilement par les puissances hégémoniques. Au Pakistan, bien sûr, la puissance hégémonique, c’est l’Inde. En Egypte, ce sera Israël ; le Qatar et l’Arabie Saoudite sont, bien évidemment, les alliés d’Israël. Je n’ai pas assez de connaissances sur l’Algérie, le Maroc et la Tunisie pour pouvoir cerner leur stratégie. Mais ce qui se passe au Mali actuellement apparaît comme étant suffisamment important pour s’y intéresser de très près. Je n’ai pas assez d’outils ici en Malaisie pour être capable d’analyser les événements qui se déroulent au Mali. Mais je suis certain que lorsque vos penseurs réaliseront qu’il existe un plan pour démembrer l’Algérie et prendre le contrôle de ses réserves de gaz, ils pourront alors étudier ce qui se passe au Mali sous un angle différent.

Algeriepatriotique : Dans les années 1990, l’Algérie était la cible des mouvements salafistes et le terrorisme islamiste, soutenus et financés par les monarchies du Golfe. Selon vous, était-ce une sorte de «laboratoire» dans la perspective d’une action de déstabilisation future de l’ensemble des pays arabes ?

Sheikh Imran N. Hosein :Ce qui s’est passé en Algérie dans les années 1990 s’est répété en Egypte l’année dernière. Quand un peuple a suffisamment souffert – dans le cas de l’Algérie, il y a eu un colonialisme français brutal auquel les Algériens fiers ont résisté. Alors, comme ils ont vécu autant de souffrance, ils avaient nourri un espoir au fond de leur cœur de retourner à leurs sources. Ahmed Ben Bella a émergé dans les années 1960 en tant que leader très populaire. J’étais jeune à cette époque-là. Ahmed Ben Bella a «pris d’assaut» toute l’Afrique du Nord tellement il était connu. Puis vint Houari Boumediene. Mais ce leadership était similaire à celui de Djamel Abdennasser en Egypte ; il n’avait pas atteint le cœur du peuple, pénétré les cœurs des citoyens. Pour que cela puisse se réaliser, il faut toucher le monde du Sacré. Mais cela ne peut pas se faire avec une idéologie séculière. L’Afrique du Nord est essentiellement spirituelle. Une version salafiste de l’islam ne peut pas gagner les cœurs parce que les Nord-Africains sont très spirituels. C’est une partie de l’Afrique. Je pense que l’Algérie et le Maroc n’ont pas acquis leur spiritualité du monde arabe mais de l’Afrique. Et l’Africain a ses racines dans la spiritualité. L’Indien et le Perse, en Iran, ont le pouvoir intellectuel. De bons penseurs sont originaires d’Inde et d’Iran. Mais l’Afrique a de belles racines de spiritualité lesquelles ont été retenues en Afrique du Nord en tant qu’islam. Donc, Ahmed Ben Bella et Houari Boumediene n’ont pas réussi à pénétrer au fond du cœur du peuple, à le satisfaire, parce qu’ils avaient besoin de toucher le monde du Sacré pour ce faire. Les salafistes ont, eux aussi, échoué, tant vous avez besoin d’une articulation de l’islam qui soit intensément spirituelle, qui soit dynamique, qui soit courageuse dans son opposition à l’injustice et à l’oppression dans le monde. Parce que vous avez cette qualité de leadership en Algérie, vous êtes capables d’avoir un rôle déterminant dans les affaires arabes. Beaucoup de personnes m’ont demandé – on me pose constamment cette question : «Quelle est la place de l’Algérie, du Maroc, de la Tunisie dans âkhirou a’zamân (l’eschatologie) ?» Vous seriez surpris de voir le nombre de courriels qui me parviennent. J’espère que votre journal leur fournira cette réponse. L’Algérie, le Maroc, la Tunisie et la Libye – avant l’insurrection – ont un rôle à jouer et qui les attend. Vous devez vous efforcer d’articuler un islam qui soit intensément spirituel et qui puisse atteindre les sentiments les plus profonds des gens ; ce devra être un islam qui sortira tout ce qui est noble de leur être et qui sera, dès lors, intensément attrayant. L’articulation de l’islam par les Frères musulmans n’est pas du tout attirante. Vous ne pouvez pas appliquer la charia dans l’Egypte d’aujourd’hui par le bâton. Ce qu’il faudrait plutôt, c’est appliquer la charia de sorte à montrer sa supériorité sur toutes les (religions) rivales pour que les gens soient naturellement attirés vers elle (la charia). C’est cela le rôle qui est dévolu à l’Algérie, parce que les Algériens ont ce courage. Tout ce dont vous avez besoin, ce sont des érudits qui seront capables de mettre en avant cette vision de l’islam qui ne peut pas tolérer l’injustice et l’oppression, et qui voit avec les deux yeux. Ad-Dajjâl ne voit que d’un seul œil. Il est borgne ; ce qui signifie qu’il est intérieurement aveugle. C’est le cas des Frères musulmans aujourd’hui. Je suis désolé, mais c’est la vérité ! Si vous pouvez développer cette science en Algérie, laquelle associe les savoirs externe et interne, alors, vous produirez un peuple qui marchera sur les pas de Khidr (QSSL). C’est cela le rôle qui vous attend en Algérie.
Interview initialement publiée le 03 février 2013 sur algeriepatriotique.com. Réalisée par Mohamed El-Ghazi et M. Aït Amara.