Un militaire averti que le gouvernement américain prépare une guerre contre sa population

MARINES

MON GRAIN DE SEL :

Voila que les choses prennent formes. La réalité émerge au grand jour . Après de grands convois militaire, US dans Oregon voir article : https://blideodz.wordpress.com/2011/09/01/de-grands-convois-militaires-us-dans-loregon/

Voici maintenant, qu’il semblerait que la deuxième phase du plan des mondialistes et concernant les USA, va être mise en application. Quelle triste sort attends les américains?

Les apôtres de la liberté, vont êtres terriblement déçus, par les chantres de la LIBERTÉ. En fin de compte, la DÉMOCRATIE n’était qu’un leurre utiliser à des fins non catholiques.

Publié par  :  KAM

Ce qui suit est une lettre du capitaine Terry M. Hestilow l’ (à la retraite) adressée au sénateur du Texas John Cornyn qui concerne la course aux armements du ministère de la Sécurité intérieure (DHS) et spécifiant qu’il n’a pas le pouvoir de faire la guerre aux Américains ou à n’importe qui d’autre. Hestilow, qui a publié la lettre sur Facebook, affirme que le DHS doit remettre immédiatement ses armes au ministère de la Défense.

Voici La lettre :

« Re: Departement of Homeland Security (DHS) et la préparation à la guerre contre les agences des citoyens des États-Unis d’Amérique.

Monsieur le sénateur Cornyn,

C’est avec une profonde inquiétude que je vous écris aujourd’hui concernant la récente acquisition d’armes par le « Department of Homeland Security  » (DHS) qui ne peut être comprise que comme une grave menace de  guerre par cet organisme et l’administration Obama envers les citoyens des États-Unis d’Amérique.

À ce jour, le DHS a refusé de fournir à vous, les représentants élus du peuple, une justification pour les achats récents de près de 3.000  véhicules blindés antimines (MRAP), 1,6 milliard de munitions (et les armes qui vont avec ), et d’autres systèmes d’armement, alors qu’en fait, le DHS n’a ni la vocation ni l’autorité pour faire la guerre à l’intérieur des États-Unis d’Amérique.

Dans le même temps, il est signifiant que l’administration Obama est en train d’armer le DHS pour une guerre dans les limites des frontières et contre le peuple des États-Unis conformément à son discours de campagne de 2008 :

« Nous ne pouvons pas continuer à compter uniquement sur nos forces armées en vue d’atteindre les objectifs de sécurité nationale que nous nous sommes fixés. On doit (sic) avoir une force de sécurité civile nationale toute aussi puissante, toute aussi forte et aussi bien financée que l’armée des États-Unis « 

Le candidat Barack Obama en 2008.

L’administration Obama est délibérément en train de sous-financer et de disperser le département de la Défense, le seul organisme légitime du gouvernement américain ayant mission de mener la guerre.

Cette action de l’administration Obama se dresse comme une menace flagrante de guerre envers les citoyens de notre pays ! Elle ne peut être comprise que comme une menace tyrannique contre la Constitution des États-Unis d’Amérique ! Dans l’état actuel des choses, les citoyens épris de paix qui ont juré de défendre la Constitution américaine « contre tous les ennemis, tant étrangers que nationaux » n’auront aucune autre option que de se préparer à défendre la Constitution américaine contre le coup d’état de cette Administration contre la population et les fondements de la liberté pour lesquels ils se sont battus depuis 238 ans. Nous n’aurons pas d’autre choix si nous décidons d’honorer nos serments.

La seule réponse appropriée à cette menace contre le peuple américain est que les représentants du peuple, les membres de la Chambre et du Sénat, exigent en termes clairs que l’administration ne peut pas ignorer, que le DHS restitue immédiatement ses nouvelles acquisitions d’armes de guerre au Département de la Defense (DoD).

En outre, depuis que dans cette administration le DHS a pris le parti  de faire respecter les lois tyranniques de ce président contre le peuple des États-Unis et contre les limites de la Constitution des États-Unis,  le Congrès des États-Unis doit exercer son pouvoir de limitation dans le cadre de l’équilibre des pouvoirs établis par nos pères fondateurs et dissoudre le DHS dès que possible.

Il suffit d’observer l’ascension d’Adolf Hitler et de ses organismes associés, les SA et les SS, de 1932-1934, pour voir le résultat quand on permet à un organisme gouvernemental ce genre de contrôle sur les citoyens libres d’une nation . Le peuple allemand n’aurait pas pu imaginer, jusqu’à ce qu’il soit trop tard, le danger de laisser à un tyran ce genre de pouvoir. Nous ne devons pas être naïfs au point de penser que cela n’arrivera pas aussi pour nous si nous restons passifs envers cette prise de pouvoir par l’administration marxiste d’Obama !

Enfin, depuis plus de deux siècles, la nation a vécu en paix chez elle à cause de la  protection de notre armée légitime et des divers et nombreux organismes fédéraux chargés de l’application des lois et soutenus par les Cours constitutionnelles. Nous sommes aujourd’hui à la croisée des chemins. Allons-nous laisser cette administration actuelle renverser notre Constitution américaine et ses procédures juridiques visant à réparer les injustices, ou allons-nous honorer nos obligations de défendre la Constitution contre un ennemi domestique ?

Notre Constitution énonce les méthodes appropriées de règlement de nos divergences, et elles ne comprennent  pas son renversement par une agence renégate à la solde d’une direction marxiste. Vous monsieur, êtes notre agent constitutionnellement élu pour défendre notre Constitution. Nous comptons sur vous. Nous restons toutefois conscients de la menace présente et nous ne nous exposerons pas comme une proie facile pour les auteurs de la destruction de notre nation.

Je sais que cette lettre exige beaucoup de vous. Nous vous avons élu parce que nous, les citoyens de l’état du Texas, croyons que vous êtes capable d’accomplir cette tache et que, malgré toutes les menaces, vous ferez honneur à votre serment et à votre mission.
Nous avons également écrit à vos collègues de la Chambre et du Sénat pour leur demander de défendre l’intégrité de la Constitution contre cette menace actuelle de l’administration Obama et du DHS.

Nous refusons de renoncer à notre Constitution et à notre nation!

Le capitaine Terry M. Hestilow
United States Army, retraité
Fort Worth, Texas
23 mars 2013

https://www.facebook.com/notes/terry-michael-hestilow/re-department-of-homeland-security-dhs-and-that-agencies-preparation-for-war-aga/10151339181433869

SOURCE ET TRADUCTION :
http://leschroniquesderorschach.blogspot.com/