La destruction des Mosquées de la Mecque et Médine, par les Wahabites des Al Saoud

ABDELLAH

MON GRAIN DE SEL :

Il n’a pas suffit aux wahabit de voler la Mecque et Médine. Appelés autrefois DAR EL ISLAM, c’est à dire la maison d’Allah (swt) ouvertes à tous les musulmans.

Pour qu’en plus, sous pretexte de SHIRK (associé quelqu’un ou quelque chose à Allah (swt)), ils effacent toutes traces du passage de notre noble prophete MOHAMED (salate oi salem aleyhi) et de ses compagnons.

D’aprés ces renegats wahabite, aucunes trace ne doit subsister. Ce que les sionistes n’ont pas osé faire les wahabite le font. Ils poussent leur DJAHLE, jusqu’à transformé la maison de notre noble prophete (swsa) en toilette publique. C’est une honte, une infamie.

Jusqu’à quand le monde musulman, va-t-il toleré ces transgression ?  Jusqu’à quand les lieux saints vont ils rester sous la coupe des wahabite ?

 Avant le 22 septembre 1932, date officielle de la creation du royaume des saoud. Le NAJD (la Mecque et Médine) était autonome, independant et s’appelé DAR EL ISLAM. Ouvert à tout le monde musulman.

La destruction des Mosquées de la Mecque et Médine, par les Wahabites des Al Saoud

by IMRANHOSEIN.FR

Destruction de la Mosquée autour de la Kaaba

« A l’urbanisation florissante de Jérusalem
[il y aura] destruction de Médine

A la destruction de Médine
[il y aura] la Grande Guerre (la Malhama)

A la Grande Guerre (la Malhama)
[il y aura] la conquête de Constantinople

A la conquête de Constantinople
[il y aura] la sortie du Dajjal (l’Antéchrist)
« 

Prophète Mohammad – paix et salutations soient sur lui
Hadith Sahih dans plusieurs ouvrages dont Ibn Kathir, « Irshad Al Fikh » , N°2/204

عمران بيت القدس خراب يثرب وخراب يثرب خروج الملحمة وخروج الملحمة فتح القسطنطينية وفتح القسطنطينية خروج الدجال
الراوي: معاذ بن جبل المحدث: ابن كثير – المصدر: إرشاد الفقيه – الصفحة أو الرقم: 2/204 – خلاصة حكم المحدث: إسناده صحيح

***

Article The Independent du 14 Octobre 2013 – Traduit par INHFR 

Les autorités d’Arabie Saoudite ont commencé le démantèlement de certaines des plus anciennes sections de la plus importante mosquée de l’Islam, et ce dans le cadre d’une très controversée expansion de plusieurs milliards de livres .

Les photographies obtenues par le journal « The Independent » révèlent comment des travailleurs, munis de foreuses et de pelles mécaniques, ont démarré la démolition de certaines sections Ottomane et Abbasside au côté Est de la Mosquée Al-Haram de La Mecque.

Le bâtiment, connu également sous le nom de « La Grande Mosquée », est le site le plus sacré de l’Islam car contenant la Kaaba, l’endroit vers lequel tous les musulmans s’orientent pour faire la prière. Les colonnes, dernières sections datant de centaines d’années, formaient le périmètre interne de la périphérie du plancher de marbre blanc qui entoure la Kaaba.

Les nouvelles photographies prises ces dernières semaines ont résonné tel une alarme pour les archéologues.

En effet, plusieurs de ces colonnes de la Mecque, de l’époque Ottomane et Abbasside, sont gravées d’informations sur l’histoire de l’Islam avec des inscriptions calligraphiques, dans un arabe très élaboré, faisant apparaitre les noms des compagnons du Prophètes Muhammad (pbsl) et des moments clés de sa vie. L’une de ces colonnes qui vient d’ailleurs d’être démolie est l’endroit-même d’où le Prophète Muhammad (pssl) fit le voyage céleste, à dos du Bourak, qui l’emmena à Jérusalem et vers le Ciel ensuite, en une seule nuit.

Pour accueillir le nombre, qui ne cesse de croitre chaque année, des pèlerins se rendant aux villes saintes de La Mecque et de Médine, les autorités Saoudiennes se sont lancées dans un projet pharaonique d’expansion.

Des milliards de livres ont ainsi été versées pour augmenter la capacité d’accueil des deux Mosquées, celle d’Al-Haram à la Mecque et celle du Masjid Nabawi de Médine, où le Prophète Muhammad (pbsl) est enterré.

Le Roi Abdallah a nommé le très connu religieux Wahhabite et Imam de la Grande Mosquée, Abdul Rahman Al-Sudais, en charge du projet d’expansion, tandis que le « Saoudi Binladin Group », l’une des plus grandes firmes du pays, a remporté le contrat de construction.

Abdallah et ses savants 1

Par ailleurs, des désaccords surgissent quand aux réels besoins d’expansion des sites. Les critiques ont en effet pointé le Régime Saoudien de ne pas prendre en compte l’héritage du patrimoine architectural, historique et culturel de l’Islam des deux villes saintes.

La Mecque qui fut jadis une ville de pèlerinage en plein désert, se voit transformée aujourd’hui, en l’espace de quelques décennies, en une Métropole de grattes-ciel, de myriades d’hyper-marchés, de luxurieux appartements, et d’Hôtels 5 étoiles, encerclant la Mosquée Al-Haram (de la Mecque).

Seulement une telle transformation à un coût, et la « Golf Institute », dont le siège se trouve à Washington, déclare que 95% des bâtiments qui datent de mille ans, ont été démolis lors de ces deux dernières décennies. Des dizaines de sites historiques majeurs qui remontent à la naissance de l’Islam sont déjà perdus, ce à quoi plusieurs archéologues et universitaires tentent, dans une course effrénée, de sensibiliser les autorités saoudiennes à préserver le peu qui reste.

De nombreux prédicateurs Wahhabites se sont fermement opposés à toute préservation des sites historiques islamiques, y compris ceux étroitement liés à la vie du Prophète Muhammad (pbsl), lesquels pour eux, encouragent le Shirk, le péché d’idolâtrie.

Mais, le Docteur Irfan Al-Alawi, Directeur exécutif de la « Fondation de Recherche en Héritage Islamique » qui a obtenu les nouvelles photographies de l’intérieur de la Grande Mosquée, a déclaré que la suppression des colonnes Ottomanes et Abbassides, laissera désormais les futures générations musulmanes dans une ignorance de la signification de ces lieux.

« Ceci est important car plusieurs de ces colonnes indiquaient des endroits dans la mosquée comme celui où le Prophète s’asseyait et menait la prière, » a-t-il dit, en ajoutant que « ces indications historiques sont désormais supprimées, et un nouveau musulman n’en aura plus jamais la moindre idée, car plus rien ne marque ces endroits aujourd’hui. Et pourtant, il existait plusieurs façons d’étendre la Mecque et Médine, tout en protégeant le patrimoine historique de leurs mosquée et des sites environnants ! »

Colonne Abdel Aziz à la Mecque

Par ailleurs, des signes ont indiqué que le Roi Abdallah est parfaitement au courant des préoccupations que soulève cette historique destruction de la Mecque et Médine.  En octobre dernier, le journal « The Indepedent » a révélé comment les nouveaux plans élaborés pour la Mosquée du Masjid Nabawi de Médine, devront être accomplis par l’inévitable destruction de trois Mosquées, des plus anciennes dans le monde, situées au côté Ouest du complexe principal.

Toutefois, les nouveaux plans approuvés la semaine dernière par le roi Abdallah semblent montrer un redirection de l’essentiel de cet élargissement, vers le côté Nord de la Mosquée Masjid Nabawi

Mais malgré cela, les sites clés restent en danger. « The Independent » a obtenu une présentation utilisée par les Saoudiens illustrant le résultat du projet d’expansion de la Mosquée principal de La Mecque, dont les diapositives dévoilent de manière évidente que le « Bayt Al Mawlid », la maison où le Prophète (pbsl) est né, devra être supprimée également, « sauf nouveaux plans ».

Voulant interroger l’Ambassade Saoudienne à Londres au sujet des plans d’expansions et des raisons pour lesquelles il n’y avait pas de  mesures prises pour préserver les sites historiques, ces derniers ont répondu au journal « The Independent » : « Merci pour votre appel, nous ne faisons pas de commentaire. »

Article traduit par INHFR.

Notre commentaire :  Les saoudiens ont effectivement déjà détruit plusieurs sites en relation directe avec le Prophète alaihi salt wa salam, comme la maison où il vécut, et pire  encore, ils la transformèrent en toilettes publiques, prétextant qu’elle encourageait au Shirk !

Et l’idéologie des wahabites s’attaque également aux sépultures, prêchant la destruction des tombes. Ainsi, les tombes des compagnons du Prophète (psl) enterrés en Arabie Saoudite ou ailleurs dans d’autres pays musulmans, et même la tombe de la petite fille du Prophète, Zaineb enterrée en Syrie, furent ainsi l’objet d’attaques et de destructions par les Salafistes du Wahabisme, pour éradiquer selon eux le Shirk, sachant que les musulmans prient Dieu et non les tombes !

Si tel est vrai comme le prêchent ces prédicateurs wahabites Saoudiens que les sites historiques, ayant une relation directe avec le Prophète ou avec ses compagnons, ou leurs tombes encouragent le Shirk, pourquoi alors dans ce cas les compagnons du Prophète alaihi salat wa salam et le Prophète lui-même, sont-ils enterrés dans l’enceinte-même de la Mosquée Sainte du Masjid Nabawi, et ce depuis près de 1400 ans ?

Pourquoi le Prophète ne s’était pas opposé, de son vivant, à ce qu’il soit enterré dans la Mosquée Sainte du Masjid Nabawiye ?

N’était-ce pas l’endroit où il vivait, et où il est mort ? Sa maison ne faisait-elle pas partie de cette mosquée ?

L’épouse du Prophète (psssl), Aisha (ra), n’a-t-elle pas rapporté avoir entendu Aboubakeur (ra) dire le jour de la mort du Prophète (pssl), « J’ai entendu le Prophète, paix et salutations soient sur lui, dire qu’Allah ne reprend l’âme d’un Prophète qu’à l’endroit-même où Il veut qu’il y soit enterré. Ils l’enterrèrent alors à l’endroit où se trouvait son lit, rapporte Aisha (ra). » Sahih Tirmidiye, N° 1018 ?

لما قبض رسول الله صلى الله عليه و سلم اختلفوا في دفنه فقال أبو بكر سمعت من رسول الله صلى الله عليه و سلم
شيئا ما نسيته قال ما قبض الله نبيا إلا في الموضع الذي يحب أن يدفن فيه . فدفنون في موضع فراشه

الراوي: أبو بكر الصديق  – المصدر: صحيح الترمذي – الصفحة أو الرقم: 1018
خلاصة حكم المحدث: صحيح

Pourquoi aucun des compagnons du Prophète ne s’était opposé, non plus, à l’enterrement des compagnons Omar et Aboubakeur (ra) aux côtés du Prophète dans l’enceinte de cette Mosquée, si tel est vrai que cela encourage le Shrik comme le prétendent les Salafistes du Wahabisme ?

Et pourquoi les musulmans, depuis le Salaf à ce jour, c’est à dire pendant 1400 ans, n’ont jamais accusé de Shirk la présence des tombes du Prophète et celles de ses deux compagnons dans la Mosquée du Masjid Nabawi ?

Les Saoudiens wahabites seraient-ils devenus plus savants que le Prophète lui-même ou ses compagnons ?

Les wahabites Saoudiens se prendraient-ils donc pour plus savants que les milliards de musulmans qui ont existé avant eux pendant 1400 ans, et dont aucun d’eux, ni des premiers savants,  n’a jamais remis en question la présence, en plein Mosquée Sainte du Masjid Nabawi, de la tombe du Prophète et celles de ses deux compagnons ?

Tout allait donc bien pendant 1400 ans, jusqu’à l’arrivée de la mouvance de cette innovation d’idéologie wahabite des Al Saoud !

Cette destruction et cette transformation radicale des Mosquées Saintes de la Mecque et de Médine, n’ont pour but, en toute évidence, que l’effacement de toutes traces du passé ayant un lien direct avec le Prophète ou avec ses compagnons, pour les remplacer par l’empreinte unique de la famille Al-Saoud !

Les portes-arcades donnant sur la Kaaba  portent ainsi progressivement déjà les noms des Rois de la famille Al Saoud !

La Porte-Arcade numéro 1 de la Mosquée de la Mecque, porte le nom du Roi Abdel Aziz d’Al Saoud. Elle vient ainsi en première position. Et la suite des autres portes portent progressivement les noms des autres monarques de la famille. La Porte-Arcade n°3, est édifiée au nom du Roi Fahd Al Saoud, et il ne faudra pas s’étonner de voir le nom d’Abdallah gravé à l’Or, comme pour les autres, sur l’une des Portes-Arcades de la Mosquée Sainte de la Mecque, après sa mort.

Porte Roi Fahd à la Mecque 1 Porte Abdel Aziz à la Mecque 2 Bis Porte Abdel Aziz à la Mecque 1

Les wahabites saoudiens auront ainsi détruit la colonne indiquant l’emplacement où s’asseyait historiquement le Prophète alaihi salat wa salam, et la colonne qui indiquait l’endroit d’où il dirigeait la prière, ou encore celle qu indiquait l’endroit historique d’où il fit le voyage céleste à dos du Bourak vers Jérusalem avant de monter aux cieux. Tout ceci, pour soi-disant éradiquer le Shirk comme ils le prétendent, par contre pour édifier des Colonnes et des Portes, au sein de la Mosquée Sainte, à la gloire de leurs prestigieux Rois d’Al Saoud, cela ne semble pas leur avoir posé un réel problème d’encouragé au le Shirk ou à  l’idolâtrie !

Big Ben de la Mecque

Et pendant que les Israéliens sont entrain de construire le Temple messianique de l’Antéchrist – Dajjal – à Jérusalem pour préparer son règne, les Saoudiens et leurs prédicateurs sont, eux, occupés à démolir la Mecque et Médine, pressés de les transformer pour n’en laisser désormais que l’empreinte de la famille des Al Saoud, dans ces lieux Saints !

En effet, « A l’urbanisation florissante de Jérusalem[il y aura] destruction de Médine … Prophète Mohammad – pssl –

***

Et pour finir, à ceux qui ne jurent que par les prédicateurs de l’Arabie Saoudite, voici les cérémonials de Procession obligatoirement dues  aux Rois de la famille Al Saoud, par l’ensemble des savants saoudiens à travers le temps.

Il y a 100 ans

AbdelAziz et ses savants 1 AbdelAziz et ses savants 2Cent ans plus tard,

Abdallah et ses savants4 Abdallah et ses savants

Cérémonie de procession des savants wahabites du Palais d’Al Saoud

Les aveux du Dr Sami Ankaoui, Spécialiste des Sites Historiques et Archéologiques de la Mecque
Président  de la Fondation des Recherches et des Fouilles Archéologiques de la Mecque

Transformation de la Maison du Prophète, paix et salutations soient sur lui, en toilettes publiques par décision de la famille Al Saoud et des savants wahabites du Royaume.

Il confirmera sous l’émotion au journaliste sur le plateau télévisé, qu’ « Effectivement pendant que le monde musulman était occupé par l’opération d’offensive des américains à l’encontre de l’Irak, qui a porté le nom de « Tempête du désert », cette diversion a permis aux autorités saoudiennes de donner l’ordre, avec la bénédiction des prédicateurs du Royaume, de détruire la maison du Prophète, son Mihrab (l’emplacement d’où il dirigeait la prière) … j’ai fait mon rapport officiel que je leur ai remis en attirant l’attention sur l’importance de ces lieux, les religieux ont demandé avec insistance d’extraire ces lieux et les démolir, décision a été prise, avec regrets, de construire par dessus la Maison du Prophète (pssl) et son Mihrab des toilettes publiques ! »