LE TUEUR SILENCIEUX : L’ASPARTAME

ASPARTAME

MON GRAIN DE SEL :

L’aspartame est un édulcorant artificiel découvert en 1965. C’est un dipeptide composé de deux acides aminés naturels, l’acide L-aspartique et la L-phénylalanine, le dernier sous forme d’ester méthylique.

L’aspartame a un pouvoir sucrant environ 200 fois supérieur à celui du saccharose et est utilisé pour édulcorer les boissons et aliments à faible apport calorique ainsi que les médicaments. Cet additif alimentaire est utilisé dans un grand nombre de produits et autorisé dans de nombreux pays, il est référencé dans l’Union européenne par le code E951.

Depuis sa première autorisation de mise sur le marché aux États-Unis, par la Food and Drug Administration (FDA) en 1974, l’aspartame a fait l’objet de polémiques sur ses possibles effets nocifs sur la santé. Les organismes de santé publique (notamment la FDA et l’EFSA) confirment son innocuité dans les doses d’utilisation autorisées chez l’Homme. (Wikipédia)

 

Ça c’est la définition de wikipedia. Mais qu’en est-il en réalité ?

Des épidémies de sclérose en plaques et de Lupus systémique ont été signalées à travers les États Unis. Sans en connaitre l’origine.

Alors ? D’où cela vient il ?

C’est ce que va nous expliqué le Dr  Betty MARTINI, lors d’une Conférence Mondiale sur l’Environnement.

https://i1.wp.com/www.santeendanger.net/index_DrRobertsBettyMartini.jpg

Voici le Dr Betty MARTINI avec le Dr HJ ROBERTS le 30 mai 1999

Publié par  :  KAM

 

CONFÉRENCE MONDIALE SUR L’ENVIRONNEMENT.

L’aspartame est, de loin, la substance la plus dangereuse sur le marché à être ajoutée aux aliments. L’aspartame est tenu pour responsable de plus de 75% des réactions défavorables aux additifs alimentaires dont il a été fait rapport à la FDA. Bon nombre de ces réactions sont très sérieuses, y compris des attaques d’apoplexie et la mort ainsi qu’il en a été fait récemment état dans un rapport de février 1994 du Department of Health and Human Services.

Quelques-uns des 90 symptômes répertoriés et énumérés dans le rapport comme étant causés par l’aspartame incluent :

maux de tête/migraines, étourdissements, crises d’apoplexie, nausées, engourdissements, spasmes musculaires, gains de poids, irritations cutanées, dépression, fatigue, irritabilité, tachycardie, insomnie, problèmes visuels, perte d’ouie, palpitations cardiaques, difficultés respiratoires, crises d’anxiété, difficultés d’élocution, perte du goût, goût de fer, vertige, perte de mémoire et douleurs articulaires.

Voici un article distribué par Nancy Markle,
transcription d’une conférence donnée par Betty Martini, le 20.11.1997


« J’ai passé plusieurs jours lors de la Conférence Mondiale sur l’Environnement, à donner des conférences sur l’Aspartame vendu sous les marques « Nutra Sweet », « Equal », et « Spoonful ».
L’EPA (L’Agence Pour l’Environnement) a annoncé, dans son discours-programme qu’il y a une épidémie de sclérose en plaques et de lupus systémique et qu’ils ne comprenaient pas quel virus faisait sévir ces maladies à travers les États-Unis.
J’ai expliqué que j’étais justement là pour donner des conférences à ce sujet ». Betty Martini

* * * * *

Quand la température de l’aspartame dépasse les 86 ° F, l’alcool méthylique ou esprit-des-bois contenu dans l’aspartame se transforme en formaldéhyde puis en acide formique qui, à son tour, cause l’acidose métabolique (l’acide formique est le poison administré par les piqûres de fourmis rouges).
L’intoxication au méthanol reproduit les symptômes de la sclérose en plaques, de là, des erreurs de diagnostic parmi les diagnostics de sclérose en plaques.

La sclérose en plaques n’est pas mortelle, l’intoxication au méthanol l’est.

Pour le cas du Lupus systémique, ce que nous observons c’est qu’il s’est presque autant répandu que la sclérose en plaques, particulièrement chez les consommateurs de Coca-cola light (Diet Coke) et de Pepsi light (Diet Pepsi).

De plus dans le cas de l’intoxication au méthanol, les victimes en boivent généralement 3 à 4 canettes de 12 oz. par jour, et certains encore plus.
Dans les cas de Lupus systémique, qui est déclenché par L’ASPARTAME, la victime ne sait généralement pas que c’est l’aspartame le coupable. La victime continue sa consommation, aggravant le Lupus à tel point que parfois leur vie en est menacée.

Quand nous éliminons l’aspartame de la consommation des patients, les personnes souffrant de Lupus deviennent généralement asymptomatiques, mais malheureusement, nous ne pouvons enrayer la maladie.
Chez les patients pour qui on a diagnostiqué une sclérose en plaques alors qu’en réalité ce qu’ils ont n’est qu’une intoxication au méthanol), la plupart des symptômes disparaissent.

Nous avons vu des cas où leur vision s’est rétablie ainsi que l’ouïe — Et il en est de même pour les cas d’acouphène.

Lors d’une conférence je déclarais : « Si vous consommez de L’Aspartame (Nutra Sweet, Equal, Spoonful, etc…) et que vous souffrez de symptômes fibromyalgiques, de spasmes, de lancements d’engourdissements dans les jambes, de crampes, vertiges, nausées, maux de tête, acouphène, douleurs articulaires, dépressions, crises d’angoisse, discours incohérent, vision trouble, ou pertes de mémoire, vous avez probablement la maladie de l’Aspartame.

Les gens sursautaient au cours de cette conférence, disant : « C’est exactement ce que j’ai. Est-ce réversible ? ».
Certains des intervenants à ma conférence souffraient eux-mêmes de ces symptômes.

Dans une conférence à laquelle l’Ambassadeur de l’Ouganda assistait, il nous a dit que dans l’industrie du sucre chez eux, on ajoute de l’aspartame !
Il a poursuivi disant que le fils de l’un des leaders de l’industrie du sucre ne peut plus marcher et que c’est en partie dû à l’usage de ce produit.

Nous avons là un problème grave. La maladie de l’aspartame est en terrible progression.

Un inconnu vint même trouver le Dr. Espisto (l’un de mes intervenants) et moi-même et dit « Pouvez-vous me dire pourquoi tant de personnes semblent avoir contracté la sclérose en plaques? ». Lors d’une visite dans un hôpital, une infirmière affirma que chez six de ses amis, qui sont tous de grands buveurs de coca-cola light, on avait diagnostiqué la sclérose en plaques.

Cela dépasse la simple coïncidence.

SOURCE  :  http://ma-planete.com/pps/websiteview/catid_29/id_141891/title_LE-TUEUR-SILENCIEUX-l-aspartame-qui/

Advertisements