Le N.O.M. est le retour au Judaïsme totalitaire

TALMUDISTE

MON GRAIN DE SEL :

 

Le NOUVEL ORDRE MONDIALE (NOM-NWO) n’est ni plus ni moins que la concrétisation d’un rêve FOU des rabbins sionistes/talmudistes.

Rêve qui veut que la gouvernance mondiale, selon les écrits talmudiques  altérés, revienne aux juifs. Prétendant que les juifs ont étaient créer pour dominer le monde.

Donc être favorable au NWO – NOM c’est envoyez tout simplement  les générations  future à l’abattoir.  Rien que çà !!!!!!!!!!!!!!!!

Publié par  :  KAM

===================================================

Le N.O.M. est le retour au Judaïsme totalitaire

I-Grande-11577-histoire-juive-religion-juive-le-poids-de-trois-millenaires.net

D’où provient le désir de dominer et d’exploiter les autres ? L’ouvrage Histoire Juive, Religion Juive : le poids de trois millénaires fournit la réponse.

« Certains l’appelle Communisme, moi je le désigne comme ce dont il s’agit : du Judaïsme. » Le rabbin Stephen Weiss.

« L’anticommunisme est de l’antisémitisme. » Jewish Voice, Juillet-Août 1941.

Nous avons récemment appris que la NSA surveillait nos échanges et nos moindres déplacements.

La sécurité n’est qu’un prétexte car la plupart des actes terroristes sont perpétrés par l’État.

D’où provient ce besoin d’espionner et de dominer les autres ?

Le livre d’Israël Shahak, Histoire Juive, Religion Juive (1986) fournit la réponse. Depuis le IIème siècle jusqu’aux alentours du XVIIIème, les Juifs étaient sous la botte de leurs rabbins et de leurs dirigeants richissimes. Ils constituaient une « société en vase clos… une des sociétés les plus totalitaire de toute l’histoire de l’humanité. » (14-15)

Tel est le modèle sur lequel repose le Nouvel Ordre Mondial, à part qu’aujourd’hui tout le monde est en train d’être réduit en esclavage.

Depuis l’Empire Romain, le Judaïsme s’est préservé par la coercition et la violence physique. Les courts rabbiniques appliquaient les amendes, les flagellations, les peines de prison et même la peine de mort pour les Juifs qui transgressaient la moindre des centaines de lois gouvernant chaque aspect de leur vie quotidienne. « Les femmes juives qui cohabitaient avec les Gentils avaient leur nez coupé par les rabbins… Au cours des disputes religieuses, ceux qui étaient désignés comme hérétiques avaient leur langue coupée. »

Les rabbins et les riches juifs faisaient alliance avec l’aristocratie des Gentils qui appliquaient cette tyrannie et en partageaient les profits. Ils exploitaient les juifs pauvres et les paysans de la même manière. Les riches Juifs prospéraient toujours au sein des régimes féodaux oppressifs, parce qu’en tant que bureaucrates, baillis et fermiers généraux, ils servaient d’arbitre de l’oppression envers les paysans.

UNE SOCIÉTÉ EN VASE CLOS

D’après Shahak, le Judaïsme classique fut inspiré par l’image de Sparte comme elle se trouve décrite dans les Lois de Platon en 942. Le Judaïsme a adopté les objectifs de Platon décrits dans le passage suivant : (Shahak, p.13) « Le principe est que personne, homme ou femme, ne doit jamais se trouver affranchi de la tutelle d’un officier, et que personne ne doit jamais prendre l’habitude mentale, même pour plaisanter, de sa propre responsabilité individuelle. En temps de paix comme à la guerre, l’individu doit toujours vivre les yeux fixé sur son officier supérieur… en d’autres termes, nous devons former les esprits à ne jamais considérer d’agir en tant qu’individu, ni même de savoir comment le faire. »

israel_shahak1(À gauche, Israël Shahak, 1933-2001)

Shahak explique que les termes de « rabbin » et d’« officier » sont interchangeables. Dans le Communisme, les fils de rabbins ont établi une nouvelle religion mondiale qui reflétait le fanatisme et l’oppression du Judaïsme classique.

Après avoir visité la Russie bolchévique en 1920, Bertrand Russel écrivit à Lady Ottoline Morrell : « Le bolchévisme est une bureaucratie tyrannique en vase clos, doté d’un système d’espionnage encore plus élaboré et terrible que celui du Tsar, et une aristocratie tout aussi insolente et impitoyable, composée de Juifs américanisés. Aucun vestige de liberté ne demeure, ni en pensé, ni en parole, ni en acte. » (The Autobiography of Bertrand Russel, p.354)

Shahak explique qu’Israël aussi est une « société fermée » dédiée franchement à la suprématie juive et la haine des non-juifs. La culture juive écarte tout examen de conscience honnête pour éviter que le véritable caractère maléfique du Judaïsme soit révélé. Shahak écrit : « Le Judaïsme classique ne montre que peu d’intérêt à s’exposer ou à s’expliquer auprès de ses membres… Le premier livre de l’histoire juive (traitant de l’histoire ancienne) fut promptement banni et supprimé par les autorités rabbiniques… En conséquence, il y a ne serait-ce que 200 ans, la vaste majorité des Juifs se trouvaient complètement ignorants au sujet de l’histoire juive et de celle de l’État de la juiverie contemporaine ; et ils étaient plutôt satisfaits de le rester… Les études juives sont constituées de polémiques contre un ennemi externe plutôt que de débats internes… Lorsqu’une société entière tente de retourner au totalitarisme, une histoire totalitaire est écrite. » (p. 20-22)

158361642

De la même manière, l’Occident retourne vers ce totalitarisme. L’Occident est un mini-Israël ou le discours dominant est étroitement encadré et contrôlé. Les experts qui s’écartent de la ligne du parti sont virés ou réduits au silence. Nous sommes devenus des Juifs sous la botte du Judaïsme (c’est-à-dire le Communisme).

L’initié Christian Rakowski a expliqué que les banquiers Illuminati ont créé l’État Communiste comme « une machine de pouvoir total » sans précédent dans l’histoire. Par le passé, à cause de multiples facteurs, « il y avait toujours une place pour la liberté individuelle. Comprenez-vous que ceux qui règnent déjà partiellement sur les nations et les gouvernements du monde ont des prétentions à la domination absolue ? Comprenez que c’est la seule chose à laquelle ils ne sont pas encore parvenus. »

Le Judaïsme est constitué d’observances inutiles et de rituels formalistes, plutôt que de moralité ou de foi. Loin d’être de nature monothéiste, la Kabbale Juive inclue beaucoup de cultes et de prières destinés à se concilier Satan.

caricat

CONCLUSION

A l’insu de la plupart des Juifs et des Gentils, le Judaïsme n’est pas la religion de l’Ancien Testament que la majorité des gens s’imaginent. Tous les cultes sataniques revêtent un masque de respectabilité. Tout comme ses émanations : le Communisme, le Sionisme et la Franc-maçonnerie, le Judaïsme est basé sur le Talmud et la Kabbale, qui cherche à supplanter Dieu et à redéfinir la réalité. Seuls les « initiés » sont au courant de ce secret.

Comme le banquier Otto Khan l’a déclaré, les dirigeants Juifs complotent pour devenir Dieu et « refaire le monde » à leur image : « Nous épurerons l’idée de Dieu en l’identifiant avec la nation du peuple d’Israël, qui est devenu son propre Messie. Son avènement sera facilité par le triomphe final d’Israël… »

Le but du Nouvel Ordre Mondial est d’introniser l’humanité au Judaïsme qui n’est que du Satanisme déguisé en « laïcité ». Voici 10 exemples de cette possession satanique. Un culte satanique est le modèle pour tout ce qui préside aux changements dont nous sommes les témoins. Telle est l’explication de l’intrusion dans nos vies privées par la NSA, et les massacres organisés et mis en scène dont le but est de confisquer les armes des citoyens.

La Juiverie Organisée est le cheval de Troie de ce plan de conquête, mais grâce à la Franc-maçonnerie, la plupart des gouvernements, des religions et de toute autres formes d’organisations ont été également subvertis.

Pendant la plus grande partie de leur histoire, les Juifs furent maintenus mentalement et physiquement en captivité par le Judaïsme. Le NOM est une recrudescence de cette tyrannie satanique pas seulement pour les Juifs mais pour l’humanité dans son ensemble. Selon les propres termes de Shahak : « Israël et le Sionisme sont un retour au rôle ancestral du Judaïsme classique, cette fois-ci au sens large à une échelle mondiale… »

JACQUES ATTALI

SOURCE  :  http://henrymakow.wordpress.com/2014/01/27/le-nom-est-le-retour-au-judaisme-totalitaire/

Publicités