De l’Economie Moderne Usurière à la Dégradation de la Oumma.

DZMON GRAIN DE SEL :

Mais ce à quoi l’on assiste de nos jours, c’est que LA RIBA (usure) est présente dans toutes transactions. Que vous soyez qu’un simple citoyen, désirant un logement : vous devez recourir au prêt bancaire. Que vous soyez un acteur économique, et que vous êtes dans l’obligation d’importer : vous êtes obligés de recourir au prêt bancaire.
La banque est présente partout. Même si vous êtes un hadj et que vous savez pertinemment que la banque prend des intérêts, vous y allez quand même. L’argent avant tout.
Puis, lorsque le moment de la prière arrive. Vous y allez allégrement, comme si de rien n’était. Vous aurais peut être à dire que la banque prend trop cher. Que c’est du vol, et vous irez même à leur souhaiter le feu de l’enfer. Mais ce que vous oubliez c’est que vous venez de commettre l’un des plus gros péché. L’un de ceux qu’ALLAH (swt) ne pardonnera jamais.
Puis lors-qu’arrive le mois du pèlerinage. Vous allez à votre banque retirez l’argent pour les frais du pèlerinage, et ainsi de suite.
Oui devant l’argent, et ce qu’il nous permet de faire comme luxure. On oublie forcement ALLAH (swt).

Puis ont vient vous parlez de ce qui est illicite ou non. Drôle de croyants, drôle de hadj.

Allah dit :
{ ô les croyants ! Craignez Allah et renoncez au reliquat de l’ intérêt usuraire, si vous êtes croyants. Et si vous ne le faites pas, alors recevez l’ annonce d’ une guerre de la part d’ Allah et de Son messager. Et si vous vous repentez, vous aurez vos capitaux. Vous ne léserez personne, et vous ne serez point lésés. }
[ Sourate 2 – Versets 278 – 279 ]

L’usure (riba) est prohibée, qu’elle qu’en soit la forme. Cette prohibition s’applique au débiteur comme au créancier ; que le bénéficiaire soit riche ou pauvre. L’un et l’autre commettent un péché, et ils sont tous les deux maudits. Le même sort est réservé à ceux qui les assistent à titre de témoins ou de secrétaires, en vertu de la portée générale des versets et des hadith sûrs qui indiquent son interdiction.

Allah dit :
{ Ceux qui mangent (ratiquent) de l’ intérêt usuraire ne se tiennent (au jour du Jugement dernier) que comme se tient celui que le toucher de Satan a bouleversé. Cela, parce qu’ ils disent: « Le commerce est tout à fait comme l’ intérêt ». Alors qu’ Allah a rendu licite le commerce, et illicite l’intérêt. Celui, donc, qui cesse dès que lui est venue une exhortation de son Seigneur, peut conserver ce qu’ il a acquis auparavant; et son affaire dépend d’ Allah. Mais quiconque récidive… alors les voilà, les gens du Feu ! Ils y demeureront éternellement. Allah anéantit l’ intérêt usuraire et fait fructifier les aumônes. Et Allah n’ aime pas le mécréant pécheur. } [Sourate 2 – Versets 275 -27 ]

Ubada ibn as-Samit a rapporté que le Prophète a dit :
« L’échange de l’or contre de l’or, de l’argent contre de l’argent, de la monnaie (en papier) contre une monnaie de la même nature , du blé contre du blé, des dattes contre des dattes doit se faire en parfaite égalité et séance tenante. Quiconque donne un surplus ou l’exige tombe dans l’usure. » [ Rapporté par Mouslim dans son Sahih ].
Il a été rapporté de façon sûre d’après Djabir que le Messager d’Allah a maudit celui qui se nourrit d’usure, celui qui la produit, celui qui l’enregistre et celui qui en sert de témoin… Il a dit qu’ils sont tous pareils. [Rapporté par Mouslim ].

Publié par  :   KAM

 =============================================

Résumé sur YouTub.

A travers cette conférence, le Sheikh Imran Hosein identifie les mutations économiques apparues à travers l’histoire jusqu’à nos jours; l’Instauration de l’usure mondialisée à des fins esclavagistes, ainsi que la dégradation de la Oumma.

 

Publicités