La France a versé plus de 58 millions de dollars à Al Qaïda

CHAMPAGNE

MON GRAIN DE SEL :

« A la tienne Étienne ». C’est vraiment le cas de le dire. Puisque c’est le contribuable Français qui TRINQUE. C’est lui qui paye ces rançons de sa propre poche.

Ce ne sont assurément pas les guignols de l’Élysée qui payent les rançons de leurs poches non ????

Vous allez surement dire, et à juste titre d’ailleurs, que ce sont là des actions humanitaires, pour sauver des vies humaines !

C’est vrais, je vous l’accorde, mais les otages Français ont toujours étés enlevés pas AQMI n’est-ce pas ? Et AQMI c’est affilié à par la suite à AL QAÏDA.

Savez vous qui est le papa d’AQMI ?

Savez-vous qui c’est l’employeur d’AQMI ?

Savez vous qui est le bailleur de fond d’AQMI ?

C’EST LES SERVICES DE RENSEIGNEMENTS FRANÇAIS. Donc le gouvernement FRANÇAIS.

Alors, lorsque le gouvernement Français paye des rançons, il ne fait que RÉMUNÉRER SON EMPLOYÉ.

Voila c’est aussi simple que ça. Il paye une prestation de service. Il paye pour SERVICES RENDUES (1) et…… Sans oublié de se sucré au passage.

Et dans l’histoire, c’est qui le DINDON DE LA FARCE ?

C’EST LE CONTRIBUABLE FRANÇAIS.

Alors, a

(1): Services rendues = C’est les opérations de terrorisme en Algérie. Puis par la suite a travers le Sahel.

Publié par :  KAM

La France a versé plus de 58 millions de dollars

à Al Qaïda

Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) est loin d’être découragée quant à la poursuite des enlèvements puisque elle a réussi à engranger d’importantes sommes d’argent. Cette organisation est encouragée dans cette activité criminelle par certains pays qui donnent suite aux exigences des criminels et acceptent de payer des rançons. Parmi ces pays, la France, selon le journal américain The New York Times.

Al Qaïda aurait, ainsi, perçu depuis 2008 au moins 125 millions de dollars (93 millions d’euros), dont 66 millions de dollars (49 millions d’euros) pour la seule année 2013, révèle une enquête du New York Times parue mardi.

Ces sommes proviendraient pour l’immense majorité des gouvernements européens, selon le journal américain qui note que ces pays versent de l’argent à des organisations terroristes tandis qu’ils nient régulièrement tout paiement de rançon en échange de libérations d’otages. The New York Times assure que cet argent est parfois dissimulé derrière des lignes budgétaires consacrées à l’aide au développement.

«L’Europe est devenue un peu précautionneux souscripteur d’Al Qaïda», résume le journal, qui décrit un «cercle vicieux» encourageant les terroristes à kidnapper des Occidentaux. Principale contributrice : la ×France, avec plus de 58 millions de dollars versés depuis 2008, est-il rapporté par cette gazette.

Selon toujours le New York Times, les sommes versées sont en augmentation sachant qu’elles ne dépassaient pas les 200 000 dollars par otage en 2003 ; elles peuvent désormais atteindre 10 millions.

«C’est de l’argent facile», reconnaissait en 2013 le chef d’Al Qaïda dans la péninsule arabique, Nasser al-Wuhayshi cité par le New York times. L’Algérie a, pour rappel, initié une loi votée à l’ONU criminalisant le paiement de rançons aux terroristes.

Officiellement, certains pays disent adhérer à cette démarche tout en continuant à accepter de verser des rançons aux organisations terroristes.

Le paiement de rançons encourage Al Qaïda et autres organisations terroristes à poursuivre cette activité criminelle et à utiliser l’argent obtenu dans des attentats.

Mounir Abi

SOURCE  :  http://www.letempsdz.com/content/view/128165/1/

 

 

 

Publicités