Une alliance médiatique judéo-wahabite !

RESSEMBLE II

MON GRAIN DE SEL :

Les Al Saoud qui se posent en chantre de l’Islam, par cette alliance, defie les commandement d’ALLAH (swt)

« Ô les croyants (en Allah le Très Haut), ne prenez aucun (de ces) Juifs et Chrétiens comme amis et alliés, ils sont amis et alliés les uns des autres. Et celui qui parmi vous se tourne vers eux avec amitié et alliance fera partie d’eux. En Vérité,
Allah ne guide pas un peuple qui commet ce (acte de) Dhulm (mal, malveillance). » (Coran, Al Maidah, 5 :51)

Donc qui se ressemble, s’assemble.

Publié par  :  KAM

=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

Une alliance médiatique judéo-wahabite !

Article publié le : 3 avril 2010
C’est une alliance nouvelle qui vient de naître et elle  ne laissera  personne indifférent.

Le géant des médias News Corporation a décidé d’investir 70 millions de dollars pour acquérir 9,09% du capital de Rotana du milliardaire saoudien Al-Walid ben Talal. News Corp prend une participation de 9% dans le groupe Rotana. News Corp, du milliardaire  juif d’origine australienne Rupert Murdoch, a également pris une option pour élever sa participation à 18,18% dans les 18 prochains mois.

Le prince Al-Walid a souligné que l’accord allait apporter à Rotana l’expertise de News Corp dans les domaines de la télévision, de la production cinématographique, de la technologie et des nouveaux médias. « Cette transaction va au delà des finances. Rotana est bien financé et est en très bonne santé« , a assuré le prince à la presse en réponse à une question suggérant que son groupe avait peut-être besoin d’argent frais. Il a ajouté que son groupe recherchait un conseiller financier pour entrer en Bourse mais que la date de cette introduction n’a pas été fixée.

Le Financial Times a qualifié cette acquisition de « la plus significative faite par News Corp au Moyen-Orient ». Rotana a plusieurs chaînes de télévision spécialisées notamment dans le cinéma et la musique, des radios dans plusieurs pays arabes et des magazines people.

L’accord renforce les liens entre News Corp et le prince saoudien, un neveu du roi Abdallah âgé de 54 ans, dont la fortune est évaluée par le magazine Forbes à 13,3 milliards de dollars (1) Le prince Al-Walid a dit espérer que les liens entre son groupe et News Corp va aider à modérer l’image, jugée anti-arabe, du groupe de Murdoch qui comprend la chaîne américaine d’informations en continu Fox News, considérée comme proche des néo conservateurs. Aux États-unis, Murdoch a des affinités avec le parti républicain et les néo-conservateurs. Rupert Murdoch  à la tête d’un un empire médiatique et financiers ,175 journaux à travers le monde,  avait soutenu la libération de l’Irak.

Murdoch possède un véritable empire médiatique d’ampleur globale, comprenant de nombreux sites Internet – IGN Entertainment, AskMen, Rotten Tomatoes – un grand nombre de journaux, dont le New York Post aux États-Unis et The Times au Royaume-Uni. Il possède également un réseau de télévision incluant la chaîne Fox News. (2) Propriétaire du site communautaire MySpace, Rupert Murdoch l’a acquis durant l’été 2005 contre 580 millions de dollars. Le site est maintenant estimé à 12,3 milliards de dollars d’après L’Expansion. Fin juillet 2007, Rupert Murdoch rachète le Wall Street Journal pour 5 milliards de dollars US. Il est aussi un associé de Silvio Berlusconi et ami de Traek Ben Ammar (riche homme d’affaire tunisien)  tout deux associés dans la chaîne du Maghreb arabe  ne9ma tv

Cette alliance entre le milliardaire  juif australien des médias, Rupert Murdoch, et le wahhabite le prince le prince saoudien Al-Walid ben Talal ben Abd al-Aziz Al Saoud (famille royale saoudienne) posera beaucoup de questions (3). Pour l’instant en tout cas,  les intellectuels arabes digèrent mal la nouvelle. Les critiques se succèdent contre le prince saoudien Al-Walid Ben Talal qui  a cédé 9,09 % des actions de son groupe de divertissement Rotana à News Corporation, dont le patron  est jugé un « pro israélien ». Les artistes Egyptiens  par exemple craignent pour l’avenir d’une partie de leur patrimoine cinématographie, dont Rotana est propriétaire.

Il faut enfin  noter une chose importante – et qui mérite d’entre mentionner : le néo fondamentalisme wahhabite est très hostile au chiisme iranien ; d’où peut être  est né cette  alliance médiatique  (et aussi pragmatique) judaio-wahabite. Le prince Al-Walid  l’a affirmé et peut peu de personnes  l’on saisi « Cette transaction va au delà des finances » !!

Le Proche et le Moyen Orient sont déjà dans le chaos à cause de l’Iran, il est  le moment pour qu’Israël  ne soit pas seul face à l’Iran des ayatollahs.

Ftouh Souhail, Tunis

(1) Le prince saoudien détient des participations dans Citigroup, Apple, Saks, Procter & Gamble, PepsiCo. Il possède des hôtels de luxe et des parts dans de nombreuses grandes sociétés saoudiennes. Kingdom, le holding du prince Al-Walid, détient aussi  7% de News Corp.

(2) Keith Rupert Murdoch (né le 11 mars 1931 à Melbourne, Australie) est un homme d’affaires anglo-australo-américain, actionnaire majoritaire de News Corporation, l’un des plus grands groupes médiatiques du monde. En 2006, il était classé 88e fortune mondiale. Sa mère, née Elisabeth Joy Green, appartenait à une  riche famille juive d’Australie. Murdoch est également un eurosceptique convaincu. En Irlande, sa presse locale a mené une campagne contre le Traité de Lisbonne  alors qu’en Grande-Bretagne, elle réclame à Gordon Brown un référendum aux côtés de l’opposition conservatrice.

(3) Le wahabisme est une hérésie de l’Islam sunnite qui revendique un Islam pur et dur. Cette religion intégriste a été inventée par un homme ambitieux et révolté au milieu du 18ème siècle, Moh’amed ibn A’bdel Wahab (ne pas confondre avec le chanteur populaire égyptien des années 40!)

Le wahhabisme est une doctrine islamique fondée vers 1745 par Mohammed ibn Abd el-Wahhâb (1703 – 1792). L’intention de ce dernier était de ramener l’islam à sa pureté d’origine. Le wahhabisme désigne pour ses adeptes la revivification du salafisme dans la péninsule Arabique. L’idéologie d’ibn Abdelwahhab servira en s’appuyant sur la loi islamique à établir la légitimité de la domination des Al Saoud sur les tribus arabes. L’emprise wahhabite en Arabie Saoudite explique aujourd’hui le caractère violent … où le mécréant – a fortiori le Juif – n’a théoriquement pas le droit de mettre le pieds.

SOURCE : http://jssnews.com/2010/04/03/une-alliance-mediatique-judeo-wahabite/

Advertisements