Pourquoi les gens détestent-ils les Juifs?

POURQUOIMON GRAIN DE SEL :

Je vous laisse le soin de commenter !!!!!!!!!!!

Publié par  :  KAM

=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

Pourquoi les gens détestent-ils les Juifs?

Publié par henrymakow le août 31, 2013

La raison pour laquelle ils veulent rompre notre relation à Dieu, c’est qu’ils ont l’intention de prendre Sa place.
(Scène du film de 1998 « Pleasantville » réalisé par Gary Ross. Découvrez la raison choquante pour laquelle la mère de David est en couleur, mais son père est en noir et blanc.)

La semaine dernière, Henry Blodget, l’éditeur du Business Digest.com, a initié un débat en posant la question : «Pourquoi les gens détestent-ils les Juifs?»
Il a remarqué que l’activité de Goldman Sachs avait généré de l’antisémitisme ; Blodget a souhaité aborder le sujet.
Mais la réaction très négative a forcé Blodget à modifier la formulation de la question en la réduisant à «quelques» personnes, puis à : «Quelles sont les causes de l’antisémitisme?»
Il a fini par publier une rétractation :

«Certaines personnes que j’aime et respectent m’ont dit qu’elles se sentaient insultées et mal à l’aise avec le post… Je suis vraiment désolé pour ceux que j’ai offensés. Je m’en excuse sincèrement.»

Dans un article intitulé «Est-ce qu’Henry Blodget déteste les Juifs ?», l’écrivain juif Foster Kamer a commenté
« La seule motivation possible derrière la publication d’un tel titre est d’attirer l’attention et augmenter l’audience, et cela ne fera qu’enflammer les opinions des participants de tous bords (qu’ils soient Juifs, haïssant les Juifs, des Juifs portant la haine de soi, et ainsi de suite). Vous pouvez être sûr que quelle que soit la véritable curiosité intellectuelle de Blodget à ce sujet – et sa compassion envers les peuples marginalisés et/ou persécutés, … a provoqué une controverse par cet article et en tant que Juif, je veux dire à Blodget que cela ne servira pas nécessairement notre cause.»

Typiquement, Kamer pense que le but de cette discussion est «d’aider la cause juive.» Sa réponse reflète l’illusion des Juifs qu’ils sont «marginalisés et/ou persécutés» plutôt que faisant partie d’une élite dominante et exclusive. Il pense que tout Juif qui fait preuve d’autocritique doit être atteint de «haine de soi» – une attitude révélatrice d’une société autoritaire fermée.

DISTINCTIONS
La cause de l’antisémitisme est que les Juifs Illuminati et leurs sbires maçonniques usurpent le contrôle de la société. Ils ont tendance à monopoliser les affaires, la politique, les médias et la culture. (Par exemple, y a-t-il des hommes politiques ou des médias importants antisionistes? Pourquoi quatre des neuf juges de la Cour Suprême américaine sont-ils des Juifs Illuminati? Pourquoi les Juifs Illuminati gèrent-ils le FMI et le Ministère des Finances américain?)
Ils ont délibérément subverti les nations chrétiennes d’Europe par la promotion de la pornographie et de la promiscuité sexuelle, l’immigration, le multiculturalisme, le féminisme et l’homosexualité sous les vocables du Communisme, du libéralisme et du socialisme.

La dure vérité est que le Judaïsme est une secte satanique se faisant passer pour une religion et la plupart des Juifs en sont dupes. Les membres d’une secte satanique ne sont jamais mis au courant du véritable programme, au lieu de quoi ils sont manipulés. Maintenant, par extension, la plupart de l’humanité se retrouve dans cette position. C’est à-dire intronisée à son insu dans un culte satanique.

Le judaïsme a deux séries de livres.

Les Juifs ordinaires et le grand public considèrent l’Ancien Testament. (Même si la représentation de Dieu n’y est pas crédible parce qu’elle est tribale et non universelle)
Seuls les initiés connaissent le véritable ordre du jour : le Talmud & la Kabbale. Les kabbalistes (Illuminati) s’emploient à la création d’un « Nouvel Ordre Mondial » par la destruction de tout ce qui est décent et bon. Le Talmud décrit les Juifs comme une race supérieure et prêche la haine contre les non-Juifs.

Par contraste, la vraie religion se consacre à révéler la conception inhérente de la création et de la suivre. C’est ce qu’on appelle, obéir à Dieu.
Un culte satanique nie le dessein (Dieu) ; elle inverse la réalité. Le mal devient le bien. Les mensonges deviennent la vérité. Grâce à leur contrôle du crédit du gouvernement, le culte Illuminati contrôle à peu près tout. L’humanité est diaboliquement possédée par eux et leurs sbires.
Dieu est la réalité ultime. La réalité consiste en des absolus moraux : la vérité, la bonté, l’amour, la paix, la beauté, la justice.

Les Illuminati la remplacent par un solipsisme, c’est à dire que tout ce qu’ils disent est vrai ou bien. C’est pourquoi leur priorité est toujours de s’assurer le monopole des médias et du système éducatif.
La culture moderne repose sur un solipsisme. Elle nie l’âme et les idéaux spirituels. Elle nie Dieu, (c’est-à-dire la perfection), qui est le principe de notre développement. La raison pour laquelle ils veulent rompre notre relation à Dieu est qu’ils veulent prendre sa place.

La culture moderne évite ce qui est universel et vrai. En lieu et place, elle profère ce qui est personnel, subjectif et souvent malsain. Elle déifie l’homme, et le définit en termes d’intérêts égoïstes et d’appétits corporels.

PLEASANTVILLE

Le film de 1998 « Pleasantville » montre que l’humanisme laïc est en réalité de l’occultisme. Le scénariste et réalisateur Gary Ross illustre les méfaits de la croisade juive libérale tout en la faisant paraitre comme bienfaitrice. Son père, le scénariste Arthur Ross, était un communiste placé sur la liste noire pendant les années 1940 et 1950.
Gary Ross a récemment co-écrit et réalisé le film Illuminati, « The Hunger Games« . (Le communisme est une création Illuminati.)

Pleasantville est de la propagande luciférienne sous couvert de science-fiction. David et sa sœur Jennifer sont transplantés de 1998 dans l’Amérique idyllique des années 1950 comme « Father’s Knows Best » ou « Ozzie and Harriet. »

Le slogan du film est «rien n’est jamais tout noir ou tout blanc.» En d’autres termes, il n’y a pas de critères moraux absolus. C’est du Satanisme (l’humanisme laïc.)

Les deux adolescents avisés introduisent la promiscuité sexuelle, l’art moderne, le jazz et la littérature aux habitants robotiques de Pleasantville, qui ressemblent à des conservateurs chrétiens.
A mesure que ces innocents robots blancs sont exposés aux merveilles de la Culte-ure moderne, ils passent du noir et blanc à la couleur. Cela est particulièrement vrai quand ils s’adonnent au sexe.

La maman de David se transforme en couleur après QUE SES ENFANTS lui aient appris à se masturber. Nous voyons la mère se masturber dans la baignoire, la scène est dépeinte comme le Second Avènement. Ce film a été classé dans la catégorie « Parental Guidance ».
Vous souvenez-vous du temps où le terme «aussi américain que la tarte aux pommes de maman» signifiait la bonté et l’innocence ?

Maman rejette immédiatement son rôle de femme au foyer et initie une relation illicite avec le propriétaire de la fontaine à soda qui pratique l’art impressionniste. Inutile de dire que tous ces gens en noir et blanc sont désormais dépeint sous de vivantes couleurs.

Pendant ce temps papa est comme le lapin en noir et blanc répétant « Où est mon dîner? »
Il s’agit d’une réaction conservatrice «autoritaire» mais David parvient bientôt à la contrer en évoquant « les enfants faisant l’amour dans les rues» et «les femmes travaillant tandis que les hommes restent à la maison pour cuisiner.»

Voyez-vous comment ces Juifs Illuminati sont lucifériens, et inversent le bien et le mal? Etant eux-mêmes des inadaptés métaphysiques, ils mènent une guerre sans relâche à tout ce qui est innocent, sain et naturel. Pouvez-vous voir comment ils prêchent la rébellion ? Comment ils propagent leur dysfonctionnement ?
L’ironie, c’est que Gary Ross aspirait à une «vie normale» comme celle qu’il voyait à la télévision.

«Mes années 50 furent différentes de celles des autres, dit Ross. «Le mythe ne traversait pas notre monde», Donna Reed et tout ça. J’aspirais, je désirais être comme les autres familles normales à la télévision.»
Pourtant, la première chose qu’il fait est de détruire cette vision.

CONCLUSION

L’humanité est la cible d’une attaque satanique multi-générationnelle toujours en cours visant à l’asservir.
Les Juifs sont «haïs» parce que pendant des siècles la juiverie Illuminati (maçonnique) a servi d’agent pour la mise en pratique de ce plan des banquiers centraux. Eux et leurs mandataires francs-maçons ont été à la pointe de cette guerre contre les nations Chrétiennes. Mais comme tous les lucifériens, ils sont passé maitre dans l’art de faire passer les ténèbres pour de la lumière, l’agresseur pour la victime, le véritable haineux comme étant détesté à tort.
Si le monde descend dans le chaos, je m’attends à ce que les Juifs Illuminati rejettent la faute sur les juifs en général. Ils ont fomenté l’antisémitisme à travers l’histoire et sont largement responsables d’avoir incité l’holocauste pour justifier la création de l’état d’Israël.

Les Juifs ordinaires sont aussi dupés et manipulés que les Américains ordinaires dont les impôts financent les guerres Illuminati. Les deux sont contrôlées par les banquiers Illuminati et leurs sbires maçonniques.
Les juifs ordinaires peuvent faire deux choses.

1) Reconnaître que l’antisémitisme n’est pas motivé par la «haine irrationnelle». Il est largement justifié par le rôle joué par les Illuminati (Kabbaliste) et les Juifs Pharisiens tout au long de l’histoire. La Juiverie organisée n’est pas du côté des anges.

2) Les Juifs doivent cesser de servir de cheval de Troie pour les Juifs Illuminati et recueillir le blâme à leur place. Les Juifs Illuminati ne sont même pas de vrais Juifs. Ils se marient avec d’autres satanistes générationnels (francs-maçons) présents au sein de chaque organisation.

Au lieu de servir de boucliers humains, les Juifs devraient se joindre à leurs prochains non-juifs pour s’opposer à ce complot diabolique qui a subverti l’humanité.

SOURCE :

https://henrymakow.wordpress.com/2013/08/31/pourquoi-les-gens-detestent-ils-les-juifs/