L’armée française ? “Nous sommes revenus à l’époque de la Grande Illusion…”

FOSSOYEURSMON GRAIN DE SEL :

Présentez vous, mon général .

Vincent Desportes, né le 24 février 1953 à Rennes, est un général de division de l’armée de terre française

Saint-cyrien de la promotion De Linarès (1972-1974), issu de l’arme blindée et cavalerie, sa carrière a alterné affectations en unités de combat, en états-majors et diverses activités opérationnelles.

Ingénieur, titulaire d’un DEA de sociologie, d’un DESS d’administration des entreprises (CAAE), docteur en histoire, le général de division Desportes est aussi breveté de l’École supérieure de guerre et diplômé de l’United States Army War College, équivalent du Centre des hautes études militaires pour l’armée de terre des États-Unis.

Attaché militaire près de l’ambassade de France aux États-Unis d’Amérique, puis conseiller défense du Secrétaire général de la défense nationale (SGDN), il fut ensuite directeur du Centre de doctrine et d’emploi des forces (CDEF) jusqu’en juillet 2008.

Vincent Desportes est aussi codirecteur avec Jean-Francois Phelizon de la collection « Stratégies & doctrines » aux éditions Economica.

Le général Vincent Desportes prend la tête du Collège interarmées de défense (CID), de 2008 jusqu’à l’été 20101.

Il est aujourd’hui professeur associé à Sciences Po et enseigne la stratégie à HEC. Conférencier international2, il s’exprime sur les thèmes de la géostratégie, de la stratégie et du leadership3. Il est régulièrement consulté par les pouvoirs publics 4 et les grands média sur les affaires internationales et militaires. (Lien: https://fr.wikipedia.org/wiki/Vincent_Desportes)

Merci mon général.

Un Français pur souche et des références à faire pâlir un pygmée ainsi qu’un clown.

Ce n’est pas à un tel homme, que les deux derniers hôtes de l’Élysée, vont apprendre ce qui est bien pour la France.

Encore moins dans le domaine de le défense. Le duo  pygmée & clown, font rire d’accord. Mais pour la défense du territoire, ils peuvent repasser.

Publié par :  KAM

-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

L’armée française ? “Nous sommes revenus à l’époque de la Grande Illusion…”

Par : Le général Vincent Desportes

Vincent Desportes La Dernière Bataille de FranceLe général Vincent Desportes

Le général Vincent Desportes:

Nous sommes revenus à l’époque de la Grande Illusion…

 » Les Français croient être protégés, ils ne le sont plus…”

Ce général dénonce la baisse du budget des armées dans son livre: La Dernière Bataille de France (Gallimard) (1) :

” Les armées françaises n’ont jamais été aussi fragiles.”

Vincent Desportes :

Les menaces s’accroissent et en particulier depuis deux ans.

On peut dire qu’autour de nous le monde a pris feu, de l’Ukraine au Sahel, en passant par le Moyen-Orient.

Et nos armées sont “sur-déployées” par rapport à leurs capacités.

 A côté de l’armée ultra-moderne, qui existe, on a une autre grande partie que je qualifierais de vintage. Elle possède des équipements “de collection”.

Le budget actuel ne permet pas suffisamment d’approvisionner le flux nécessaire des pièces de rechange. De sorte que, dans nos armées:

https://i0.wp.com/static.lexpress.fr/medias_7972/w_640,h_358,c_fill,g_center/v1389893560/crew-members-aboard-the-charles-de-gaulle-aircraft-carrier-work-on-a-rafale-fighter-jet-under-the-flight-deck_4081680.jpg

  • un avion sur deux ne peut pas décoller,
  • https://i1.wp.com/www.meretmarine.com/objets/500/30751.jpg
  • un navire sur deux ne peut prendre la mer,
  • https://i1.wp.com/s1.e-monsite.com/2008/10/12/09/43460809hotchkissh39a-jpg.jpg
  • un char sur deux ne peut plus rouler.

Dans certains cas, c’est même pire, comme pour les hélicoptères Tigre, par exemple : 4 appareils sur 5 ne peuvent pas prendre l’air.

Les soldats français sont engagés dans 25 opérations différentes et nous avons 30 000 hommes impliqués, issus des trois armées, essentiellement de l’armée de terre.

2 lois de programmation militaire ont porté des coups terribles aux armées.

Sous Sarkozy ou Hollande : kif-kif.

Celle de 2008-2013, votée sous la présidence Sarkozy, a enlevé 25% des capacités opérationnelles françaises.

Celle de 2014-2019, votée sous la présidence Hollande, a fait de même.

Ces deux lois ont prévu une réduction de 80 000 postes dans nos effectifs entre 2008 et 2019, ce qui est le plus grand plan social subi par les administrations.

L’ Europe de la défense ?

Cela fait trente ans qu’on imagine créer l’Europe de la défense en créant des petits morceaux de défense. En fait, on n’y parvient pas.

La preuve, c’est que les choses que l’on a mises en place, comme le battle group 1 500 (unité de réaction rapide européenne), qui existe et qui s’entraîne, n’a jamais été déployé.

Aberrant ! (2)

La dernière bataille de France, la lettre aux Français qui croient encore être défendus du GÉNÉRAL VINCENT DESPORTES

Jamais l’armée française n’a été mobilisée simultanément sur autant de théâtres d’intervention, et cela alors que les moyens budgétaires qui lui sont alloués n’ont cessé de diminuer depuis un quart de siècle.

C’est cette contradiction, avec des armées aujourd’hui proches du point de rupture, qui justifie le cri d’alarme du général Vincent Desportes.

Tandis que les menaces de toute nature se multiplient à l’échelle internationale et que le territoire national est désormais directement menacé, la France peut-elle se permettre de ne plus compter que sur des armées aux capacités très fortement dégradées à cause d’une politique d’économies à courte vue?

L’effort budgétaire est nécessaire, mais il ne suffit pas de réclamer des moyens ; il faut en redéfinir la nature et l’emploi.

De quelle armée la Nation a-t-elle aujourd’hui besoin?

C’est à un profond renouveau de la réflexion stratégique française qu’en appelle l’ouvrage.

 

SOURCE :  http://www.enquete-debat.fr/archives/larmee-francaise-nous-sommes-revenus-a-lepoque-de-la-grande-illusion-32790