AT-TAWHID 1 : « Quatre règles de base du pur monothéisme »

CHAHADA VIMON GRAIN DE SEL :

L’Unicité d’ALLAH (swt) semble sortir de la tête de certains de mes coreligionnaire. L’argent et la notoriété, leur font oublier qu’ils ne sont que de simple mortel.

Pharaon qu’ALLAH (swt) a préservé du pourrissement pour qu’il serve d’exemple aux génération suivantes. Semble avoir été oublier.

D’où le comportement PHARAONIQUE de certains musulmans, envers leurs semblables. Alors que la modestie est plus que recommandée.

Qu’ALLAH (swt) nous préserve de l’orgueil et de la suffisance.

Publié par  :  KAM

=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux

AT-TAWHID 1 :

« Quatre règles de base du pur monothéisme »

 At-Tawhid-monotheisme-Islam-1.jpg 

—————-o LE MONOTHEISME EN ISLAM  o—————

Articles 23.Quatre règles de base du pur monothéisme

Par Shaykh Muhammad At-Tamimi

Le Coran, cependant, ne mentionne explicitement « dix commandements » révélés à Moïse et il n’existe aucun document historique contenant les textes originaux de ces dix commandements. Mais l’essence même des dix commandements se trouve dans le Coran. Voici les versets qui y font référence

 Quatre règles de base du pur monothéisme

Par Shaykh Muhammad At-Tamimi

Je prie Allah, le Tout-Puissant, le Seigneur du Trône, de vous guider en ce monde comme dans l’au-delà, de toujours vous bénir, de faire de vous une personne reconnaissante envers Lui, qui demeure ferme face à l’adversité, qui se repent et qui implore Son pardon si elle désobéit ou commet un péché. Ces trois caractéristiques sont un signe de félicité et de béatitude.

Sachez que le monothéisme pur, qui est la religion d’Abraham, consiste en l’adoration exclusive de Allah et dans le dévouement sincère à Son service. Allah a dit :

« Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent. » [Coran 51:56]

À partir du moment où vous savez que Allah vous a créé pour que vous soyez à Son service, vous réalisez également que vous ne pouvez être à Son service qu’en respectant le pur monothéisme (tawhid). Tout comme il ne peut y avoir de prière formelle si elle n’a pas été précédée par une purification rituelle, il ne peut y avoir adoration de Allah et, parallèlement, adoration d’autres divinités (shirk). En associant d’autres divinités à Allah, l’homme corrompt son adoration; ses actions sont alors vaines et il est éternellement condamné à l’Enfer. Si vous avez connaissance de tout cela, vous réaliserez que votre souci le plus important est alors de posséder tout le savoir nécessaire pour éviter le terrible gouffre de l’Enfer. Allah Tout-Puissant a dit :

« Certes, Allah ne pardonne pas qu’on Lui attribue des associés. À part cela, Il pardonne à qui Il veut. » [Coran 4:48, 115]

Il faut mentionner, cependant, que Allah Tout-Puissant pardonnera à ceux qui Lui auront attribué des associés ou qui auront adoré d’autres divinités à part Lui s’ils s’en repentent avant leur mort.

Il est essentiel de bien connaître les quatre règles de base du monothéisme pur telles que présentées par Dieu dans Son Livre saint (le Coran).

Première règle :

Ce qu’il est d’abord essentiel de comprendre, c’est que les païens mécréants qui s’opposaient au prophète Mohammed (sallallahou ‘alayhi wa sallam) reconnaissaient bel et bien que Allah – qu’Il soit glorifié – est le Créateur de l’univers et Celui qui pourvoit aux besoins de Sa création. Cependant, cela n’était pas suffisant pour faire d’eux des musulmans, tel que le démontre le verset suivant :

« Dis-leur, (ô Mohammed) : « Qui vous attribue votre subsistance à partir du ciel et de la terre? Qui détient l’ouïe et la vue, et qui fait sortir le vivant du mort et le mort du vivant? Et qui administre tout? » Ils diront : «Allah ». Alors dis-leur: « Ne Le craindrez-vous donc pas? » [Coran 10:31]

Deuxième règle :

La deuxième règle consiste à savoir que les mécréants ne prétendent adresser leurs prières et leurs invocations à certains objets d’adoration et à certaines divinités que dans l’espoir de les voir intercéder en leur faveur auprès de Allah.

« Et ceux qui prennent des alliés (et protecteurs) en dehors de Allah (disent) : « Nous ne les adorons que pour qu’ils nous rapprochent davantage de Allah. » En vérité, Allah jugera entre eux au sujet de leurs différents. Certes, Allah ne guide point celui qui ment et qui se montre ingrat. » [Coran 39:3]

« Ils adorent, au lieu de Allah, ce qui ne peut ni leur nuire ni leur profiter. Et ils disent : « Ceux-ci sont nos intercesseurs auprès de Allah. » [Coran 10:18]

Il existe deux types d’intercession, l’une légitime et l’autre non. Cette dernière est celle qui est recherchée auprès d’autres sources que Allah, concernant des situations où tout le pouvoir appartient à Allah.

« Ô vous qui croyez! Dépensez de ce que Nous vous avons donné avant que ne vienne le Jour où il n’y aura plus de marchandage, ni d’amitié ni d’intercession. Et ce sont les mécréants qui sont les injustes. »[Coran 2:254]

L’intercession légitime, quant à elle, est celle qui est demandée à Allah, où l’intercesseur reçoit un certain pouvoir de Lui, et où celui pour qui est faite l’intercession jouit de l’agrément de Allah. Allah dit, dans le Coran :

« Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission? » [Coran 2:55]

Troisième règle :

La troisième règle consiste à savoir que le Prophète Mohammed (sallallahou ‘alayhi wa sallam) a été envoyé à un peuple dont les individus adhéraient à toutes sortes de pratiques religieuses et/ou païennes. Certains adoraient les anges, d’autres adoraient les anciens prophètes ou saints de Allah et d’autres, encore, adoraient les arbres, les pierres, le soleil ou la lune. Toutes ces personnes ont été combattues par le Prophète Mohammed (sallallahou ‘alayhi wa sallam) comme il se devait, sans relâche et sans distinction.

« Et combattez-les jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de persécution et que la religion [et toute forme d’adoration soient dirigées] uniquement vers Allah. » [Coran 2:193]

« Ne vous prosternez ni devant le soleil ni devant la lune, mais prosternez-vous devant Allah qui les a créés, si c’est vraiment Lui que vous adorez. » [Coran 41:37]

« Et (Allah) ne vous a pas commandé de prendre pour seigneurs les anges et les prophètes. » [Coran 3:80]

« Et lorsque Allah dira, [au Jour de la Résurrection] : « Ô Jésus, fils de Marie! Est-ce toi qui as dit aux gens : « Prenez-nous, ma mère et moi, pour deux divinités en dehors de Allah? » Il dira : « Gloire à Toi! Il ne m’appartenait pas de déclarer ce que je n’avais aucun droit de dire. Si je l’avais dit, Tu l’aurais su, certes. Tu sais ce qu’il y a en moi, mais je ne sais pas ce qu’il y a en Toi. Certes, Toi et Toi seul connais l’invisible. Je ne leur ai dit que ce que Tu m’avais commandé (de dire), à savoir : « Adorez Allah, mon Seigneur et votre Seigneur. » Et j’ai été témoin de ce qu’ils faisaient aussi longtemps que j’ai été parmi eux. Mais une fois que Tu m’as rappelé (vers Toi), c’est Toi qui étais désormais leur gardien, car Tu es témoin de toute chose. Si Tu les châties… ils sont certes Tes serviteurs. Et si Tu leur pardonnes… c’est Toi le Puissant, le Sage. » [Coran 5:116-118]

« Ceux qu’ils invoquent espèrent (eux-mêmes) trouver le moyen de se rapprocher de leur Seigneur – même ceux qui en sont le plus proche. Ils espèrent Sa miséricorde et craignent Son châtiment. Car le châtiment de ton Seigneur est vraiment à redouter. » [Coran 17:57]

« Avez-vous considéré [les divinités] Al-Lat et Al-Ouzza, de même que cette autre, Manat, la troisième? Le garçon serait-il pour vous tandis que la fille serait pour Lui? Que voilà donc un partage injuste ! Ce ne sont que des noms inventés par vous et vos ancêtres, et Allah n’a révélé aucune preuve à leur sujet. Ils ne font que suivre des conjectures et leurs propres passions alors que leur est venu, de leur Seigneur, [un message propre à] les guider. » [Coran 53:19-23]

Quatrième règle :

Les gens qui, de nos jours, attribuent des associés à Allah, à la fois dans leurs croyances et dans leur adoration, sont pires et encore plus coupables que ceux qui faisaient la même chose avant la venue de l’Islam. Car ces derniers, pour la plupart, n’adoraient d’autres divinités que lorsqu’ils connaissaient des périodes de prospérité; mais dès qu’ils se voyaient atteints par toutes sortes d’épreuves, ils revenaient à une foi purement monothéiste. Mais de nos jours, les polythéistes sont constants dans leur incroyance, peu importe qu’ils soient dans la misère ou dans l’abondance, qu’ils soient heureux ou malheureux. Allah dit, dans le Coran :

« Quand ils montent à bord d’un bateau, ils invoquent Allah en Lui vouant un culte exclusif et sincère. Mais une fois qu’Il les a ramenés sains et saufs sur la terre ferme, voilà qu’ils Lui donnent des associés. » [Coran 29:65]

Que la paix et les bénédictions de Allah soient sur Mohammed (sallallahou ‘alayhi wa sallam), sur ses compagnons et sur tous ceux qui le suivent et ce, jusqu’au Jour Dernier.

SOURCE :  http://le-nouvel-ordre-mondial-illuminati.over-blog.com/article-at-tawhid-1-quatre-regles-de-base-du-pur-monotheisme-98878779.html

Publicités