La « Journée de la Femme » Le vieux truc de propagande Soviétique

OIESMON GRAIN DE SEL :

LA JOURNÉE DE LA FEMME !!!! Comme si la femme ne valait qu’une journée par an.

La mère, la sœur, l’épouse ou la fille, n’a droit qu’à une journée ou l’on reconnaissent son mérite.

La mère, la nourrice, l’infirmière, la travailleuse, l’institutrice, la cuisinière, la repasseuse etc… Pour tous les emplois qu’occupe la femme, l’ONU lui consacre qu’une  journée. Alors qu’elle est présente sur tous les fronts.

C’est vrais qu’en occident, la femme est synonyme de « JOUET« . Sauf votre respect mesdames, c’est la vérité. Rien ne se vend, s’il n’y a pas de femme dans la « PUB« .

Publié par :  KAM

=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

La « Journée de la Femme » 

Le vieux truc de propagande Soviétique

hammer2La Journée Internationale des Femmes est un gadget éculé de propagande Communiste. Que faut-il comprendre lorsqu’un jour férié Soviétique est inscrit dans notre culture dominante? De toute évidence, le communisme n’est pas mort, il s’est juste transformé en d’autres formes comme celle-ci.

Cela vient confirmer la célèbre revendication de Norman Dodd selon laquelle le Président de la Fondation Ford Rowan Gaither lui avait dit, en 1954, que l’ordre du jour était de «transformer socialement» la vie des États-Unis afin qu’«ils puissent être confortablement fusionnés avec l’Union Soviétique» dans le cadre d’un gouvernement mondial contrôlé par les banquiers.

CÉLÉBRER LES FEMMES

La « Journée de la Femme » fait semblant de célébrer les femmes, mais une affiche près de chez moi à Winnipeg en 2008 montrait une musaraigne vilaine et hargneuse brandissant un marteau. Elle avait l’air possédée par le démon. La légende dit : «Si seulement j’avais un marteau…»

Elle ferait quoi? Frapper les hommes sur la tête? Abattre la société? Écraser les femmes qui veulent un mari et des enfants?

Ce n’est pas très loin. Sous l’avis de danse, l’affiche disait effectivement : «Venez écraser le patriarcat à minuit!»

Les femmes qui participent à la marche sont invitées à apporter «vos casques, ceintures à outils, gilets de sécurité et des idées pour le changement.» Typiquement les Communistes célèbrent les femmes en les redéfinissant hors de leur existence, à savoir comme des menuisiers.

Grâce à son substitut féministe, les Communistes ont dépouillé les femmes d’une identité sûre et socialement honorée en tant qu’épouses et mères, et en ont fait des travailleuses et des marchandises sexuelles, otages de l’économie et des ravages de l’âge.

Évidemment cet événement ne se propose pas de reconnaître les femmes pour leur grâce, la beauté, le charme et l’intelligence. Il s’agit de cultiver un faux sentiment de rancune et de droits à acquérir afin de mieux les manipuler.

Ils ont utilisé la même tactique avec les Juifs, les Noirs et les Ouvriers et exploité ces groupes pour servir leurs fins. Le but ultime est de concentrer toute la richesse et la puissance entre les mains du cartel bancaire central Illuminati (maçonnique) qui colonise le monde entier. Le véritable sens du terme «changer le monde» est l’établissement d’un Nouvel Ordre Mondial totalitaire.

LES « IDIOTES UTILES »

La Journée Internationale de la Femme est de la haine contre les femmes et la société perpétrée par l’establishment des banquiers coloniaux traîtres, qui comprennent la plupart des «féministes» des politiciens, des éducateurs et des médias. Les femmes qui y participent sont des dupes et des « idiotes utiles ».

Il s’agit d’un vestige du mouvement Communiste du «front populaire» d’abord organisé dans les années 1930 pour prendre au piège les gens naïf en se servant de platitudes idéalistes comme «l’égalité», la «paix» et les «droits humains». Ces ploucs ne savaient pas que ces mouvements étaient financés et gérés par Moscou. L’objectif était d’aliéner l’Intelligentsia de leur propre société et de les soumettre à l’ordre du jour Communiste, avec pour finalité le «gouvernement mondial». Cela semble avoir largement réussi. (Voir l’ouvrage de 1993 «Doubles Vies» de Stephen Koch)

La méthode Communiste est de diviser pour mieux régner. La Journée Internationale des Femmes a été inaugurée en 1910 à Copenhague par « L’Internationale Socialiste » (c’est à dire les Communistes) pour promouvoir «les droits des femmes.»march8-poster

Voici un Manifeste pour la Journée Internationale de la Femme publié en allemand « Die Kommunistin » 2 mars 1921 :

«A toutes les femmes qui travaillent! Vous qui formulez des demandes et dont les luttes se comptent en millions… Dans tous les pays où la flambée des déshérités va de l’avant sous le signe du Communisme contre le pouvoir exploitant et asservissant du capitalisme. Lors de la Journée Internationale de la Femme, les mères pleines de douleur, les femmes au foyer penchées avec inquiétude, les femmes épuisées qui travaillent, les travailleuses de bureau, les enseignantes et les petites propriétaires se joignent toutes ensembles.» («Weimar Republic Sourcebook», 1995)

« PROPAGANDE D’AGITATION »

La Journée de la Femme est conçue pour que les femmes se sentent opprimées. Par exemple, une page de «faits rattachés au genre sexuel» leur explique que «les femmes font 2/3 du travail dans le monde, mais n’obtiennent seulement que 10% des revenus.» Ainsi, les femmes occidentales, la génération la plus favorisée de l’histoire, sont insidieusement présentées comme des victimes.

Les femmes subissent un lavage de cerveau les conduisant à penser que leurs intérêts sont séparés de ceux de leurs propres pères, maris, frères et fils.

Des milliers de manifestations sont prévues à travers le monde. Par exemple, à l’Église Unitarienne de Londres en Ontario. Une organisation pour les femmes et les filles d’Afghanistan «honorera et célébrera nos femmes de la région avec de la musique, des chants, de la danse, et des rafraîchissements. Toutes les femmes et les filles sont les bienvenues. Événement gratuit!» Ça ressemble à du racolage lesbien à mes yeux.

À San Francisco, il y aura un cocktail et un film pour mettre en évidence le sort des femmes de la bande de Gaza. Qu’en est-il des hommes et des garçons d’Afghanistan et de Gaza? Ne comptent-ils pas? Au nom de l’égalité, ces dupes Communistes pratiquent l’inégalité. En brisant des familles, ils laisseront les femmes musulmanes et les filles plus vulnérables que jamais.

CONCLUSION

Le fait que la propagande d’agitation d’inspiration Communiste fasse partie de la culture dominante est un exemple de la façon dont la société a été pervertie. La plupart des gens ne sont pas socialistes, et encore moins Communistes.

Tant que la clique secrète des Illuminati (les Communistes, les Sionistes, les Francs-maçons) est autorisée à contrôler le crédit du gouvernement, à subvertir les nations et à comploter pour former un gouvernement mondial, la société est complice de sa propre destruction. Nous n’avons personne d’autre à blâmer que nous-mêmes.

SOURCE :     https://henrymakow.wordpress.com/

Advertisements