Loi Anti-tabac

TABAC VMON GRAIN DE SEL :

Hypocrisie, forfaiture, aucuns gouvernement n’est sincères dans cette histoire.

Si vraiment le tabac est aussi dangereux qu’on le dit, son interdiction ne devrait pas se limité à sa consommation, mais également à sa CULTURE.

Aucun plant de tabac ne devrait être autoriser. Mais comme c’est des sommes colossales qui rentrent dans les caisses de l’état, on ne veut pas tuée la POULE AU ŒUFS D’OR.

Publié par  :   KAM

=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

Loi Anti-tabac

Publié par Diatala sur 14 Décembre 2007, 10:55am

objets cigarettes cigarettes 15 gif La loi Anti-tabac entrera en vigueur en France le 1er Janvier 2008. En observant ici les pays européens qui ont mis en place des mesures, nous constatons que la majorité de ceux-ci ont préservé une souplesse et une cohérence dans l’application de la loi. La France sera un des seuls pays les plus drastiques en la matière. Ce qui me gêne énormément quand une telle loi est pondue, c’est la malhonnêteté intellectuelle, ce faux philanthropisme.

tabac 06
Comment ose-t-on dire aux Français : «  nous voulons vous préserver des maladies induites par le tabac tout en vous empêchant d’en mourir ? »  Par contre ! il est HORS de question de retirer de la circulation ce produit hautement létal pour vous ; létal depuis peu d’ailleurs. Comment peut-on être honnête intellectuellement en contribuant d’un côté à pousser à la consommation et de l’autre l’interdire ? C’est un non-sens. A part ceux qui ont des QI modérés, personne ne peut en même temps autoriser légalement et faciliter les ventes, les interdire et les condamner de surcroît sur un produit identique. Même la mentalité la plus mercantile aura une cohérence de pensée dans l’action à mener.
Dans un pays démocratique les Ayatollahs qui piétinent ce principe de liberté ne devraient pas être dignes d’exercer. C’est pourquoi, il eut été responsable et démocratique de laisser le choix aux propriétaires de restaurants, cafés, hôtels, discothèques de faire de leurs établissements des lieux exclusivement fumeurs ou non- fumeurs. La parité tant prônée ici n’existe pas.

Eventuellement, comme dans certains pays, pourquoi pas faire des salles séparées avec des extracteurs ? Car autoriser des cages pour les quelque-uns qui auront les moyens et la place de le faire comme espace fumeur n’est pas sérieux;  au même titre que l’autorisation de consommer une cigarette sur les terrasses. La pneumonie est assurée ! Serions-nous des veaux qui sont parqués ? Des criminels de QHS qui ne doivent en aucun cas avoir le même régime que les autres ? Les fumeurs seraient-ils simplement bons à payer des taxes substantielles à l’Etat, contrairement aux non-fumeurs d’ailleurs, et ensuite en être punis ? Où est la logique, l’once de rationalité ? Circulez ! y’en a pas.
Le didactisme de l’illogisme et de l’incohérence, la dictature au sein d’une démocratie, les inférences étatiques erronées et imposées, les lois iniques (ex : le tabac) ne peuvent conduire qu’à des réactions exogènes en chaîne, à une entropie caractérisée quand il s’agit pour les grandes réformes de les faire comprendre et ensuite de les faire appliquer. Il ne faut pas s’étonner que la France soit irréformable et qu’il faille lâcher du lest à chaque fois ou carrément abandonner. Le pragmatisme de la pensée du peuple français dépend aussi de son modèle.

SOURCE:        http://www.diatala.org/article-14599560.html

Advertisements