Un vent de 1789, l’histoire est-elle un éternel recommencement ?

TERRE VMON GRAIN DE SEL:

Il semblerait que l’histoire soit un éternel recommencement.

Mr Christian Sebenne, ancien propriétaire du magazine Africa-International, nous présente une belle analyse de la situation qui prévaut actuellement  en France et en Europe.

Qu’il en soit remercié.

Publié par :  KAM

=_=_=_=_=_=_=_=_=_=_=_=_=_=_=_=_=_=_=_=_=_=_=_=_=_=_=_=_=_=_=

Un vent de 1789, l’histoire est-elle un éternel recommencement ?

D’un Etat sans aucune légitimité à l’état d’urgence

Du permis de tuer aux exterminations de masse, le spectre de la Terreur          

Si la France bénéficia d’institutions solides, d’une Constitution et des Droits de l’Homme dont l’Article 6 desdits Droits de l’Homme et du Citoyen, elle les doit pour une grande partie à un personnage hors du commun, l’évêque d’Autun, Prince Maurice de Talleyrand-Périgord. Dès 1789, l’ombre de Talleyrand se confondra avec la naissance de la république à l’empire, mais encore sous la royauté de Louis XVIII. Talleyrand s’ingénia toujours à privilégier les solutions de la Paix, Napoléon qui en fera son ministre des affaires étrangères aurait été maintes fois bien inspiré de suivre ses conseils, hélas…

De ces Tables de la Loi aux Droits imprescriptibles, garantes d’une ère nouvelle apportant la “Liberté“ aux citoyens dans la République, l’Article 35 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen stipule :« Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs » (Article 35 de la Déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen, et préambule de la Constitution du 24 juin 1793).

La Révolution Française était sensée apporter la lumière des “Lumières“ et la Liberté au peuple, et devaient extirper toutes les racines du mal qu’auraient soi-disant généré l’ancien Régime. Or, la secte Franc-Maçonne des Illuminati était déjà à la manœuvre dans les coulisses, parce que le travail de sape a commencé par eux. « La France eut elle aussi ses Trotsky, ses Staline, ses Lénine, ses Pol Pot, ses Hitler. Ils s’appelaient Robespierre, Marat, Barère, Saint-Just, Fouquier-Tinville, Lazare Carnot, Couthon, Billaud-Varenne, Collot d’Herbois, Fouché l’abominable…». Robespierre n’était-il pas lui aussi animé des meilleures intentions lorsqu’il envoya ses “Colonnes infernales“, véritables escadrons de la mort exterminer, noyer, dépecer et cuire près d’un million de Chouans : hommes, femmes, enfants, vieillards et curés sous l’autorité des généraux-bouchers Westermann et Kléber, mais les bourreaux furent pris à leur propre piège… méditez !

MASSACRE                                Massacre à l’abbaye de Saint-Germain-des-Prés, 2 septembre 1792

Le Général Bonaparte comme tant d’autres réprimèrent les émeutes de 1789 en faisant  tirer au canon sur la foule, infligeant des hécatombes de tués, donnant ainsi une idée de son potentiel à calmer les ardeurs des populaces affamées. De tout son parcours qui aurait pu être un sans faute s’il avait su écouter Talleyrand, il eut ainsi sa part de zones d’ombres, à n’en pas douter, la plus noire fut l’épisode de l’assassinat du Duc d’Enghein, premier False-Flag pour museler les opposants, cas d’école repris par tout Etat en phase d’illégitimité voulant se maintenir coûte que coûte au Pouvoir. Nous y sommes !

De cette époque mythique, même si Talleyrand tutoya la « Franc-Maçonnerie », il fut le phare de la diplomatie européenne, recherché pour ses conseils, dont certains arrivistes tel Adolphe Thiers, tirèrent parti de l’Aura que générait l’évêque d’Autun. Adolphe 1/3 ne démentit pas, cet homme de gauche ambitieux, arriviste, fourbe, franc-maçon de toutes les compromissions, chef du pouvoir exécutif sous le second empire, en 1871, il se distinguera lors de problèmes graves que traversera la France, il écrasera par une répression féroce les émeutes du peuple, son “zèle“ inqualifiable fit massacrer entre 30.000 et 60.000 communards, encore une fois, on assista aux pires crimes et exactions que le pays ait connu, passage obligé pour certains…? les mains gorgées de sang, il devient ainsi le premier président de la troisième république.

 MASSACRE II

     1871, ceux qui ne sont pas exécutés restent prisonniers. Pour suffire aux macabres besoins de l’armée de l’ordre, on centralise les exécutions dans les cours des casernes, comme à la caserne Lobau, à l’école militaire, au jardin des plantes, au  square  Montholon,  aux gares de l’Est et du Nord.  Les soldats fusillent les condamnés par fournées,  à la mitrailleuse.

En 1917, les forces occultes Illuminati du nouvel ordre mondial sont à la barre, Trotsky et ses troupes sionistes furent financées, entrainées et armées en Amérique par les Rothschild, à leur retour en Russie éclata la révolution imposant le bolchevisme, ce coup d’Etat se traduisit par une foule de massacres dont l’assassinat de la famille du Tsar, prologue à la descente aux enfers de ce pays génocidé, livré aux pires assassins Juifs sionistes que le monde ait connu, d’un marxisme-coco estampillé ; « maison Rothschild ».

À la fin de la première guerre mondiale, l’Allemagne était réduite au néant, mais pire encore, le Traité de Versailles de 1919 plongea celle-ci dans une misère indescriptible, le désastre économique qui s’en suivit ne fut relevé que par l’accession d’Adolf-Jacob Hitler au pouvoir, ce qui ne l’empêcha pas d’être financé par les Illuminati et les Rothschild. Le nazisme qui en résultat fut porté, d’abord de manière insidieuse, puis avec la complicité passive d’un peuple qui devint tétanisé à l’insu de son plein gré par la politique de désinformation mensongère rendue possible avec la stratégie du dressage nazi des enfants à espionner leurs parents, faisant qu’imperceptiblement et de façon indolore une dictature sauvage transforma les Allemands en un peuple de moutons d’une docilité extrême. Le Dr professeur Roger Dommergue issu de la communauté juive eut une approche lucide et bien différente sur les raisons de ces massacres monstrueux, sa vision opposée à la version officielle est implacable, en sommes nous déjà là ?

Alors, si la gauche fut la grande alliée des nazis dans la « collaboration » avec l’UGIF/CRIF 1939/1944, n’oublions pas François, lui le Mitterrand qui carburait tellement à “l’eau de Vichy“ qu’il en fut canonisé de la Francisque par le Maréchal Pétain, d’ailleurs si l’on parle de collaboration, se répétant dans ce « primo patriot act » si bien mis en exergue par le tandem Guy Mollet/François Mitterrand pratiquant la “décapitation“ à la chaine durant la guerre d’Algérie, pouvaient en remontrer aux “jewadistes“ ces faux musulmans d’Arabie Saoudite coupeurs de têtes industriels que François Hollande les mains pleines de sang, les auréolaient de la Légion d’Honneur… une tradition, qui sait…? Chassez le naturel il revient au galop, souvenons nous d’un Paul Quilès qui assenait, « Il ne faut pas se contenter de dire : des têtes vont tomber… il faut dire lesquelles et rapidement !».

Winston Churchill chapitrait, « Un peuple qui oublie son passé, se condamne à le revivre », si l’Allemagne s’est faite prendre au piège du national-socialisme, il est vital de rappeler sa signification : NA pour National Socialism et, ZI pour Zionism = NAZI, dont l’une des finalités était de déplacer des populations juives, celles-ci devaient être transférées en Israël suite au Contrat de Transfert, l’Accord Haavara signé par Hitler authentique co-fondateur d’Israël en 1933. Aujourd’hui les français se sont laissés enfermer par les mêmes, tels les allemands sous Hitler, d’un vaste complot dont le but, via un puçage nazi tel IBM est de les déposséder de tout, la solution finale étant le génocide des Français. Ce plan d’extermination de masse a commencé avec la loi Pompidou/Giscard/Rothschild de 1973 générant le faux endettement, racine de tous les maux, clochardisant la France, dans la lignée du cadeau qu’avait fait Napoléon aux Rothschild : la Banque De France.

Parce que tout n’est que mensonge, il est des copies-collées qui reviennent cycliquement  avec lesquelles on retrouve toujours les mêmes pour la même finalité. La crise financière de 1929 fut planifiée par les Rockefeller, Warburg, Rothschild, idem de la faillite financière de 1939 en Allemagne, la loi de 1973,  la crise financière mondiale de 2008 fut déclenchée par les mêmes Goldman Sachs et Rothschild pour arriver à leur fin 666. Tout n’est que mensonges. De cet écran de fumée, la Bête immonde du sionisme œuvre masquée infiltrant, neutralisant, déstructurant tout sur son passage, son vecteur, la franc-maçonnerie y est à la basse-besogne en tous les rouages de la société, de l’Etat, la Justice, Armée, medias, l’école, la religion… asservissant le monde comme le résumait feu monseigneur Lefebvre. Cette Omerta mafieuse fut révélée tant par Serge Monast dans les Protocoles de Toronto que par Aaron Russo, au Canada dès 1980 le révérend Père Jean-Paul Régimbald, mettait en garde les populations sur ce grave sujet des sectes de la franc-maçonnerie Illuminati au diktat du NOM-Bilderberg-CFR etc… Le Père Régimbald fut assassiné au Vatican, aurait-il gêné la Maçonnerie Satanique du Saint-Siège…?

Avec l’apparition des deux derniers locataires de l’Elysée et la survenue de leurs mafias des rives du Jourdain, ce fut l’apothéose de parvenus sionistes à double allégeance multicartes décomplexés, se revendiquant d’être de la franc-maçonnerie, agents officiels du NOM à la tête du pays, ordonnant le métissage du peuple comme ligne de conduite obligatoire sous peine de sanctions, revendiquant une  stratégie de mondialisation de guerres de conquêtes, de crimes de masses au nom d’un terrorisme maison poursuivant la maîtrise du mental des populations, dont le but est leurs soumissions totale à l’empire USraélien comme en témoignent  les incroyables révélations de George FRIEDMAN.

MASSACRE III                                       Massacres des colonnes infernales de Sarkôzy, de Bernard Henri Lévy,

                     et Laurent Fabius déclarait « les petits gars de Jabhat al-Nosra font du bon boulot ! »…?

Du haut de sa pyramide maçonnique aux filets tentaculaires, le chef de l’Etat amplifiant    les “dérapages“ de son prédécesseur a muselé les institutions les mettant sous tutelle des délires d’une secte liée au sionisme tel un Laurent Fabius ministre des affaires extérieures d’Israël associé aux nazis en Ukraine, co-organisant les massacres au gaz de l’OTAN en Libye, puis les boucheries en Syrie ne font que respecter une ligne de conduite de 36 années axée sur l’arrivisme, le mensonge et l’obéissance absolue au Grand-Israël, soif d’un pouvoir de tous les dangers concrétisé par sa nomination comme président du Conseil Constitutionnel, montre à quel point tout peut arriver, y compris l’inconcevable dans des cerveaux dérangés qui nous ont démontré preuves à l’appui l’implication de l’Élysée dans la série des attentats sous fausse bannière de Charlie Hebdo désignant ses assassins, préambule de ce processus au False-Flag de l’OTAN du 13/11/20I5 à Paris.

http://vigile.quebec/Attentats-du-13-11-Un-journaliste

Passer de la tentation totalitaire, prêts à tous les abus de pouvoir pour rester en place, le spectre de la Terreur est dès lors omniprésent avec le Patriot-Act Tel-Aviv-France-OTAN, véritable castrateur des libertés, c’est la dictature qui s’installe dans la durée, songez que   ça commence toujours ainsi, l’histoire est-elle un éternel recommencement…? on est en droit de se poser la question lorsque l’on voit un Etat sans aucune légitimité passer à l’état d’urgence, d’autant que du permis de tuer, il n’y a qu’un pas à franchir pour passer aux exterminations de masses… Il est vrai qu’avec le pistolet à crise cardiaque, un Etat “Mossad“ peut se “séparer“… de qui il veut.  En serions-nous déjà là ?

L’identité juive falsifiée par le sionisme, voudrait nous faire croire qu’un mensonge répété des millions de fois est une vérité, ceci prêterait à nous faire sourire, car, du lavage de cerveaux lobotomisé journellement, annuellement entretenu et contrôlé par des medias à la solde d’Israël n’étant pas suffisant, quoi de mieux que de jeter l’opprobre sur  les journalistes intègres, ou, cas d’épuration, voler l’organe de presse de ceux qui informent loyalement, et, pour mieux les museler, taxer sans raison ceux-ci d’antisémites.

Mais à y regarder de près cet épouvantail à moineaux, que serait la loi Fabius/Gayssot n’a en fait aucune valeur juridique, car, rappelons que la loi de 1793 des Droits de l’Homme s’est vue ratifier à l’issue du procès de Nuremberg, le 10 décembre 1948, les 58 États Membres qui constituaient alors l’Assemblée générale des Nations Unies ont adopté la Déclaration universelle des droits de l’homme dont les articles 18 et 19 sont  très clairs ! La loi Fabius/Gayssot non ratifiée par l’ONU est donc nulle et non avenue.

Article 18.

Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion ; ce droit implique la liberté de changer de religion ou de conviction ainsi que la liberté de manifester sa religion ou sa conviction seule ou en commun, tant en public qu’en privé, par l’enseignement, les pratiques, le culte et l’accomplissement des rites.

Article 19.

Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit.

L’invasion sauvage du pays par des hordes d’immigrés fanatisés au Captagon, n’est que la résultante des actions de guerres de la politique nazi du gouvernement français, axé sur le vol et le pillage des peuples se faisant à l’identique du vol et de la spoliation des biens des concitoyens par des biais détournés d’une Justice maçonnique aux ordres. L’arrestation du Général Christian Piquemal venu dénoncer les faits cachés par l’Etat d’un état d’apocalypse régnant à Calais, décrit par une habitante, est à l’image même de la violation caractérisée de la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948, d’un pouvoir corrompu aux abois, qui, en France de 1940 avait ses Kapos-collabos sous la hargne de l’Allemagne nazi, hier ses Kapos-sionistes amenaient à la partition de l’Algérie, aujourd’hui, en ce délire, sous le mensonge le plus dangereux de toute l’Histoire du monde,  l’Amérique multiplie par quatre son budget militaire en Europe pour attaquer la Russie… les Kapos-sionistes-collabos de l’empire USraélien nous mènent à la Terreur.

MASSACRE IVPourquoi la milice radicale sioniste, le Bétar ou LDJ n’est pas accusée de faire un salut nazi? Tandis qu’une Quenelle de l’artiste Dieudonné est l’obsession de l’Etat alors que des millions de chômeurs et d’agriculteurs sont à la misère, quand nos dirigeants bradent et dilapident les biens de l’Etat, et rongent les finances et les acquis sociaux les plus sacrés ?

Dès lors, le principe de réalité s’impose, nul pays n’est à l’abri de la solution finale de la terreur planifiée par les nazis jérusalistes maçonniques Illuminati pour la création du Grand-Israël à domination mondiale, capitale de la Mafia. Dans l’indifférence totale de l’ONU, ceux qui nous dirigent ont fait la démonstration passée, présente et futur de quoi ils sont capables, notamment sur leur champ d’exercices au camp d’extermination de Gaza, la vision coloniale d’Israël dénoncée par Michèle Sidony vice-présidente de l’UJFP (Union Juive Française pour la Paix), révèle l’apartheid, le blocus, le mur de séparation construit de façon illégale ainsi que la LDJ. Or, du laboratoire génocidaire de Gaza à nos sociétés, l’écart est faible pour généraliser ce processus que personne ne semble voir.

Aujourd’hui, la sagesse du vénérable Théo Klein ex-président du CRIF fait défaut, car en soutenant les délires criminels d’Israël, Roger Cukierman son successeur, loin de l’Esprit des Lois, attise les braises de l’islamophobie, son calcul de museler d’urgence l’internet n’est qu’un prétexte dictatorial pour cacher tous les mensonges puis tous les crimes des nazis sionistes qui instrumentalisent l’antisémitisme par stratégie Kabbaliste, à force de crier au loup et de falsifier les faits, l’histoire pourrait bien lui réserver l’effet boomerang. Si certains doutent encore, un ancien du Congrès US, Paul Craig Roberts alerte : « d’une presse qui ne ressent pas l’obligation d’enquêter et de découvrir la vérité, et accepte à la place le rôle de propagandiste, est la marque d’un État totalitaire ou autoritaire ».

Christian Sébenne

Ancien propriétaire du magazine Africa International

Publicités