Du Grand Inquisiteur du Football, El Blanco Walls Torquemada. Le spectre de la Compagnie de Jésus serait-il derrière DAECH et ses clones ?

ELYSEE IIMON GRAIN DE SEL :

Tout homme public, a un cadavre dans le placard. Mais que nous cache Mr Valls, pour qu’il soit les mains des sionistes, pieds et poings liés. Peut etre le saurons nous grâce à cette vidéo?

Lien :  https://blideodz.wordpress.com/2014/07/29/aux-francais-maghrebins-qui-votent-ps-revelations-choc-sur-manuel-valls/?preview_id=7365&preview_nonce=41dcad1756&preview=true

Publié par  :  KAM.

=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

Du Grand Inquisiteur du Football, El Blanco Walls Torquemada  

Au Pape qui peut en cacher un autre, à l’inquisition musulmane du Vatican

Le spectre de la Compagnie de Jésus serait-il derrière DAECH et ses clones ?

Napoléon 1er a dit : « l’Histoire est un mensonge que personne ne conteste“. Sans vouloir la minimiser, la tragédie qui vient d’endeuiller la ville de Nice, est le cumul d’un pouvoir rendu sourd et aveugle au désespoir des français condamnés à la sinistrose et la clochardisation auxquelles le gouvernement y a opposé la suffisance, l’intrigue, puis la dictature pour museler les droits d’un peuple qu’il a sciemment ruiné, ne supportant pas les grèves et les mouvements sociaux pourtant légaux, l’issue : le FREXIT.

Le responsable du massacre qui vient d’endeuiller la ville de Nice serait musulman ? Au demeurant, les vastes zones d’ombres au tableau que l’on nous présente font penser à un « mensonge d’Etat », d’autant que la mairie de Nice a reçu une réquisition officielle du ministère de l’Intérieur, réclamant que toutes les images prises sur les lieux où 84 personnes ont trouvé la mort ce 14 juillet, soient détruites afin «d’éviter leur diffusion». Par cet ordre, pourquoi l’Etat veut faire disparaître toutes les preuves vidéos, ceci n’est pas sans rappeler la tuerie des pèlerins de La Mecque (entre 3.500 et 9.000 victimes), orchestrée par les saoudo-israéliens, là aussi la société de surveillance était israélienne…

L’ambiance malsaine venue se greffer autour de la coupe de football Euro 2016 se voit couronner par l’élimination de la France au profit du Portugal, la focalisation sur l’affaire Benzema ayant détourné l’attention par des affabulations d’arrière plan dont on le taxe, n’a fait qu’aggraver le climat social dans cette ambiance délétère, sur fond d’un terrorisme supposé islamique vociféré par les suppôts du gouvernement, agrémentée  de revendications syndicales justifiant de mettre un terme à la loi El Khomri, qu’est venu s’insurger le résultat du référendum Britannique dont ce vote BREXIT sans appel confirme leur sortie de l’Union Européenne, « Maître chez soi !».

Il n’aura échappé à personne qu’à travers la personnalité de Karim Benzema, cette icône des jeunes, star du football mondial, ce sont tous les musulmans qui sont stigmatisés par les déclarations multiples et intempestives dont n’ont pas été avares le président de la république et son Grand inquisiteur El Blanco, créant une onde de choc d’islamophobie jetant ainsi en pâture la vie privée d’un citoyen créant par cet amalgame à bon compte, une diversion aux problèmes réels qui gangrènent la France, ce, du propre Chef de l’Etat.

Englué dans ses contradictions, ce gouvernement comme son prédécesseur collectionne les échecs auxquels viennent s’ajouter un bilan catastrophique abyssal, résultat d’un alignement sur son leader USraélien par la parole et par le geste, il n’en fallait pas plus pour hypothéquer la France dans des guerres coloniales, jouant au pompier pyromane sur diverses opérations abscons dont la Libye, semant le chaos en Syrie, véritable double coup de “Mistral“ contre la Russie, osant “la roulette Russe“ contre Erdogan, là c’est tel est pris qui croyait prendre! Ou d’emboiter le pas des sionistes, au meurtre des moines de Tibhirine, ce False-Flag présageait l’intervention militaire de la France en Algérie.

Parce que les mots ont un sens, le premier ministre Manuel Valls, français de très fraiche date (hier ou avant-hier), dans la catégorie “je retourne ma veste“, n’a pas eu un jour sans faire l’éloge de ses liens éternels avec Israël, son attachement viscéral à porter haut les kippas du Judaïsme, sous la coiffe du CRIF déclamant la pureté blanche du drapeau israélien, pas un jour sans commémorations provocatrices, remises de légions d’Honneur aux pères historiques du terrorisme actuel, louant les exploits sionistes des assassins nazis que sont « Bibi » Netanyahou ou Avigdor Lieberman préconisant de décapiter tous les arabes à la hache, et tant d’autres sous le torpillage d’un John Kerry-Cohen, vecteur de tous les mensonges de la mafia Khazar.

PHOT I    Exécution d’un palestinien par un soldat franco-juif, Tsahal l’armée la “plusse“ morale du monde (vidéo)

Le «groupe Stern» et l’ «Irgun Zvai Leumi » (sous l’inquisi-sion de Begin) assaillirent le village Deir Yasin et égorgèrent tous les gens en signe d’avertissement pour le cas où les Arabes continueraient à résister…

C’est dans ce marigot que le premier ministre n’a eu de cesse de cultiver le racisme par un rodage avec l’affaire Dieudonné Mbala Mbala, où il fit montre d’un sectarisme inouï et anticonstitutionnel préfigurant l’inquisi-sion républicaine, que se situe sa démarche politique mensongère et liberticide qui loin de rassembler le pays, l’a divisé, renforçant les clivages, ceci totalement à l’encontre de la devise d’unité Française, se voit acculer à la dictature pour préserver sa nomenklatura d’adop-sion.

Il fallut l’enquête d’investigation rigoureuse du défunt journaliste Emmanuel Ratier pour appréhender qu’elles étaient les facettes de Manuel Valls. Son vernis de circonstance cache un trouble personnage n’ayant aucun scrupule à faire le ménage des valeurs fondamentales de la France, tel son jumeau Nicolas Sarkôzy, tous deux immigrants clonés aux hydres de la Mafia Khazare trahissent la France à flux tendu pour le syndicat du crime. Manuel Valls, fanatisé par son idéologie et son discours sioniste, cultivant la discrimination en exacerbant les brimades aux musulmans, propres à déclencher des réflexes de survie de populations fragilisées et terrorisées par son vrai visage de fasciste.

Pour jauger l’étendue du désastre, abordons divers traits historiques semblant déconnectés les uns des autres, qui sont interdépendant dans la stratégie menée par ces pseudo-élites.

Dans cette escalade, si l’on ne peut nier les actes terroristes sous faux drapeau, ceux-ci furent codifiés dès 1871 par le “Maçon“ du 33ème degré, le général Albert Pike dans cette missive historique adressée à Guiseppe Mazzini qui préfigurait le terrain à la Troisième guerre mondiale : « La Troisième guerre mondiale doit être fomentée en utilisant des divergences que les agents des « Illuminatis » attiseront entre les Sionistes Politiques et les dirigeants du monde musulman. La guerre doit être menée de telle manière que l’Islam (le Monde Arabe y compris la religion de Mahomet) et le Sionisme Politique (y compris l’Etat d’Israël) se détruisent mutuellement. Pendant ce temps, les autres nations, une fois de plus divisées entre elles sur cette question seront contraintes de se combattre jusqu’au point de complet épuisement physique, moral, spirituel et économique… ». C’est dans cette nécrose que le Mossad israélien parait coordonner l’ensemble des opérations. L’ancien Ministre des Affaires Étrangères français Roland Dumas précise, dans un ouvrage intitulé « Coups et Blessures »  : « Les Israéliens font ce qu’ils veulent en France et contrôlent les services de renseignement français, s’emparant de ce qui leur est utile ».     

La stratégie est donc de renverser tous les régimes arabes laïques, de les remplacer par des dictatures style Frères musulmans à la botte du cartel, de diaboliser l’Islam par des professionnels du terrorisme au service de la criminalité internationale organisée qu’est la Maison Khazar Rothschild : cartel bancaire judéo-maçonnique-illuminati, car cette religion interdit les taux usuraires, dixit Gordon Duff de Veterans Today. C’est dans cette lignée qu’en novembre 2015 Thierry Meyssan concluait provisoirement: «la France est un Etat terroriste depuis 2011, les gouvernements français successifs ont noué des alliances avec des États dont les valeurs sont à l’opposé de celles de la République. Ils se sont progressivement engagés à livrer des guerres secrètes pour eux, avant de se rétracter. Le président Hollande, son chef d’état-major particulier le général Benoit Puga, son ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius et son prédécesseur Alain Juppé font aujourd’hui l’objet d’un chantage dont ils ne pourront sortir qu’en révélant dans quoi ils ont fourvoyé le pays, même si cela les expose à la Haute Cour de Justice ».

Pour mémoire, si la foi en Christ est à l’image forte des premiers chrétiens dévorés dans l’arène par les lions, l’Église catholique romaine est toute autre chose, cette institution dont la puissance est matérialisée par l’État du Vatican à Rome, créée en l’an 325 après Jésus-Christ par l’empereur Constantin qui voyait d’un mauvais œil la popularité croissante de ces chrétiens échappés au pouvoir. Or, pour unifier l’empire romain qui commençait à se fragmenter et à se diviser, il créa ce qui est devenu et connu comme l’Église catholique calquée sur la structure d’un état, avec une hiérarchie de religieux et des ambassades ayant des prérogatives comme tous les chefs d’États pour tenir ses ouailles d’une main de fer, car au lieu de proclamer l’Evangile et de convertir les païens, l’Église Catholique a “christianisé” les religions païennes et “paganisé” le christianisme.

Les rois devaient obéissance au Pape et reconnaissaient que celui-ci était le oint de Dieu sur terre, échange de bons procédés, leur pouvoir venait aussi de Dieu. Mais la rouerie du plan de domination de l’Église catholique et de la classe dominante faillit être remis en question au VIIIème siècle, les armées islamiques attaquèrent et occupèrent le « pays du Pape » au nom d’Allah, l’empire du Vatican perdit alors du terrain et se réduisit à l’Italie Centrale. Quel stratagème pour bouter ces armées Islamiques ? La seule possibilité fut de faire appel au roi Franc : Pépin Le Bref. L’Église catholique écrivit donc une lettre au roi Franc. Les dirigeants de l’Église disaient alors que cette lettre provenait directement du paradis et qu’elle avait été écrite par St Pierre…?!? En fait, cette fausse lettre fut transportée par un important cortège religieux jusqu’au roi Pépin. Et c’est alors que le roi Pépin réunit ses Osts qui mirent hors de combat les armées islamiques. Une fois la guerre remportée, le Roi Pépin donna au Pape Stéphan II, la ville de Rome et une partie de ses terres.

PHOT II                             Tortures et exécutions sous les ordres du Grand Inquisiteur Torquemada

Après la mort de Pépin le Bref, le pape falsifia une lettre, dans laquelle il disait que le roi Pépin avait donné aux papes la totalité de l’Italie. Charlemagne croyait le pape et c’est ainsi que, par des mensonges l’empire du Vatican s’étendit. Plus près de nous, il y eut l’époque des croisades avec ses moines soldats que furent les Templiers dépendant directement du Pape, ceux-ci assurèrent la garde des Lieux Saints de Palestine jusqu’à la victoire de Saladin, le Vatican n’admit jamais la perte de Jérusalem. Puis du XII au XVème siècle, l’Église catholique romaine alors puissante, barbare et tyrannique était la force dirigeante: période obscure de l’histoire du monde où le pouvoir était féodal, s’adaptant    à l’époque, l’Église créait et organisait la sainte inquisition pour mater ses opposants.

Puis vint le durcissement dogmatique de l’Église qui se soldera par la tragédie que fut l’Inquisition totale, perpétrant les crimes les plus odieux, enfermant le christianisme dans les contradictions du fait de ceux qui avaient lu la Bible avaient constaté que les écrits n’étaient pas en conformité avec ce que confirmait l’Église catholique. Il ne restait alors qu’une solution pour l’Église : une nouvelle forme d’inquisition qui débouchera en  outre sur les massacres de la Saint-Bathélemy. Cette négation de la violence toute puissante de l’Église catholique se matérialisa par les thèses de Martin Luther sur le trafic Papal des indulgences… le mouvement Luthérien était né.  

Fort de ce contexte, il n’est donc pas anodin au sein de cet Etat Papal de voir combien de leaders politiques demandent audience au Vatican afin de recevoir un “avis“, ainsi, il est fréquent de voir des chefs d’États : le Pdt G. Bush n’avait-il pas été élu mais choisi par Dieu pour être à la tête de la croisade de l’armée du Christ…?, Obama, François Hollande, ou politiques tel Manuel Valls se présenter à Rome pour un entretien avec le Pape… Dans l’ombre de ce pouvoir existe un pouvoir occulte, « la Compagnie de Jésus » connue sous le nom : “l’ordre des Jésuites, l’objectif de l’ordre des jésuites à travers l’histoire du monde a été de conseiller ou de renverser les rois et les gouvernements : et ils continueraient de le faire de nos jours. On aurait tendance à penser que c’est le Pape qui dirige le Vatican, mais ce serait une illusion, en fait, celui qui dirige le Vatican est le général jésuite : appelé le Pape noir, considéré comme étant l’homme le plus puissant du Vatican !

PHOT III

           Manuel Carlos Valls Galfetti reçu par le Pape François CHEF D’ÉTAT, au service de L’EMPIRE

Aujourd’hui, le Pape étant jésuite, “un Pape peut en cacher un autre“, pouvant cumuler la fonction de général des Jésuites, Pape Noir et commandeur des Chrétiens. N’est-il pas vrai qu’au terme de nombreuses années d’un sacerdoce au sein de l’Église catholique romaine en tant que prêtre et évêque, le Dr Alberto Rivera témoigne dans un livre intitulé « Les crimes du Vatican », que les seigneurs féodaux tout puissant pouvaient s’appuyer sur leurs frères de l’Église catholique tenant les populations par la terreur de l’inquisition. Les forces de l’inquisition étaient contrôlées par des jésuites, et personne n’était en sécurité face à cette machine à broyer. De l’année 1200 jusqu’à nos jours, l’Église catholique serait responsable de la mort de +- 98 millions de personnes ! Ceci est  un sujet tabou. Or, il serait faux de croire que les forces de l’inquisition n’existent plus.

Dans un tel schéma, l’Église catholique n’a jamais baissé sa garde, le nouvel ordre des Jésuites certains disent Jésuifs, serait-il le bras armé prémonitoire de ce Nouvel Ordre Mondial…? Ces démons sociétal engendrés par l’Église catholique et la classe capitaliste ont aussi été possible en Italie, en Russie, en Allemagne : alors pourquoi les ignominies de DAECH, des Frères Musulmans et leurs clones ne se placeraient-ils pas dans ce même processus…? L’inquisition sous l’impérialisme est simplement travestie d’une manière différente que sous le mode de production féodal. A qui profite le crime…?

Aujourd’hui, l’ennemi tout désigné serait donc le musulman, rappelons “quand-même“ à  monsieur Manuel Valls, français de très fraiche date, que s’il lui est si facile d’évoluer dans un pays libre et de se poser en Torquemada, il est mal venu de diaboliser les musulmans par ses diatribes, car depuis les Mamelouks sous Napoléon Bonaparte, combien de générations de musulmans ont donné leur sang et leur vie pour la Liberté de la France. A lui seul, Manuel Valls est une provocation jetant l’opprobre, les fatwas du CRIF et les mises au ban si facilement sans avoir jamais rien prouvé, mis à part son imposture de traître, sa soumission totale aux sionistes nazis d’Israël en Palestine.          

                                     PHOT IV

Il existe à Chanteau (Loiret, à Fleury-les-Aubrais) un mausolée, restaurée par le colonel Testarode en 1886, à la mémoire de ce Turco (tirailleur algérien de confession musulmane) qui, ayant perdu son unité et ayant été recueilli par des paysans, au lieu de fuir à l’approche d’une colonne prussienne, se rue sur elle et ouvre le feu, seul, le 5 décembre 1870. Blessé au bras, puis à la jambe, il aurait tué ou blessé neuf Prussiens qui finissent par avoir raison de lui, le criblent de balles avant qu’un officier ne lui fende le visage à coup de sabre.


PHOT V

                      Alors, l’Etat d’urgence ? Si l’Etat d’Israël en Palestine a incarcéré pour de longues années son Président et son premier ministre pour des faits de corruption, au minima, l’urgence absolue c’est la destitution de Hollande et son apprenti Torquemada pour des faits de Haute Trahison et d’intelligence avec le cartel du crime organisé! L’attentat de ce 14 juillet 2016 serait une aubaine pour ce pouvoir sans aucune légitimité de reconduire de façon cyclique ses mesures d’état d’urgence permanent. Serait-il inopportun de tabler que d’attentats en False-Flag, ceci préfigurerait d’abolir l’élection de 2017 et de garder ainsi cette “brillante équipe de bras cassés“ osant tout, tel le président Ismaïl Omar Guelleh président de la république de Djibouti qui lançait déjà un appel au génocide des musulmans, le National-Socialisme de la Walls-kyrie en Hollandie serait encore capable de proclamer la surenchère: “Tuez les tous, le dieu “Laïcité“ reconnaîtra les siens“.

Mais, Habemus Papam ! « Aime ton prochain comme toi même » qu’il disait.

Christian Sébenne

Ancien propriétaire du magazine Africa International

Source :

Les assassins du Vatican :

http://stopmensonges.com/dossier-les-jesuites-les-veritables-maitres-du-nouvel-ordre-mondial/

Les Crimes du Vatican :

https://resistance71.wordpress.com/tag/alberto-rivera-jesuite-les-crimes-du-vatican/

Jésuites, espions et assassins :

http://levigilant.com/documents/jesuites_espions_assassins_vatican.html

Enquête sur les pires Pape de la chrétienté :

http://blog.slate.fr/chasseur-d-etrange/2010/01/29/enquete-sur-les-pires-papes-de-la-chretiente-pie-xii-et-benoit-xvi-sont-des-enfants-de-coeur/

Massacres de la Saint-Barthelemy :

http://www.matierevolution.fr/spip.php?article403

L’Ordre des Templiers et Saladin :

http://www.templiers.net/saladin/index.php?page=16-la-chute-de-jerusalem

L’histoire occulte de la Mafia Khazar :

http://numidia-liberum.blogspot.fr/2016/02/lhistoire-occulte-de-la-diabolique.html

Auteur :

Christian Sébenne

Ancien propriétaire du magazine Africa International

Publicités