Un insider révèle le plan des Illuminati pour le 21e siècle

ELITEMON GRAIN DE SEL :

Dans quel monde pourri vivons nous ?A voir ce que prévois de faire l’Élite du NOW, l’avenir s’annonce très sombre.

Quel avenir auront droit nos enfants. Que leur laisserions nous comme valeurs morales ? D’après ces quelques extrait, c’est tout le programme du franc maçon Albert PIKE.

J’ai bien peur que se sera comme vivre dans la jungle. Ce sera la loi du plus fort. Et le plus fort pourra survivre.

Ce qu’il y a à retenir de ce programme, annoncer par J. Attali. C’est que :

  • La Laïcité c’est du bidon, elle a était instituée par les franc maçon/sioniste pour la déstabilisation de l’église et autres religions.
  • La finalité de tous ce raffut, de tous ces stratagèmes et de tout ce bazar c’est LA DESTRUCTION DE L’ISLAM.   Et çà, les Illuminati peuvent toujours courir.

Publié par  :   KAM.

=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

Un insider révèle le plan des Illuminati pour le 21e siècle

 

Une brève histoire de l’avenir par Jacques Attali (2006) décrit le plan des élites pour le 21e siècle.
Juif français (il a récemment déclaré au Congrès juif européen que la population juive mondiale doit augmenter de 200 millions), Attali est un technocrate de haut niveau travaillant à la mise en place du Nouvel Ordre Mondial.
Jacques Attali a un CV des plus variés. Pendant dix ans il a travaillé comme conseiller de l’ancien président français François Mitterrand. En 1980, il a lancé le programme européen Eurêka (un grand programme européen sur les nouvelles technologies qui a inventé, entre autres, le MP3).

En 1991, il co-fonde la Banque européenne pour la reconstruction et le développement. Il est également à l’origine de la réforme de l’enseignement supérieur, connue sous le nom de LMD, qui vise à uniformiser tous les diplômes européens.

Il a publié plus de 50 livres, vendant plus de 6 millions d’exemplaires à travers le monde. Ils comprennent une biographie élogieuse du banquier Siegmand Warburg.

Il a également écrit une biographie enthousiaste de Karl Marx, arguant que ce dernier était un partisan du libre échange qui était en faveur du capitalisme comme tremplin vers son idéal communiste, et a prédit la mondialisation telle que nous la connaissons aujourd’hui (le Nouvel Ordre Mondial).

Dans « Une brève histoire de l’avenir » Attali prédit que ce siècle va se dérouler en trois phases distinctes.

1. Super-empire = Une ère de privatisation où les grandes sociétés règnent. Il écrit, « l’argent va enfin se débarrasser de tout ce qui le menace-y compris les États-nations, qu’il va progressivement démanteler. » Le marché va devenir la seule loi reconnue mondialement. Un système de pouvoir dont « les structures restent insaisissables, mais dont le but est mondial. »

2. Hyperconflit = Le super-empire va imploser et il y aura une période de chaos dans le monde entier. À partir de 2030 environ, Attali prévoit  »des guerres dévastatrices, opposant les nations, les groupes religieux, des entités terroristes, et les pirates du libre-marché les uns aux autres. »

3. Hyperdémocratie (2060) = Épuisée par les guerres et les bouleversements sociaux l’opinion publique mondiale accueillera à bras ouverts « la création d’un gouvernement démocratique mondial« . Ce sera un système collectiviste, tous travaillant vers le « bien commun ».
J’ai sélectionné quelques thèmes pour vous donner une idée du livre.

La sexualité Illuminati

Dans l’avenir, les gens ne s’engageront plus et ne créeront plus de familles.  »Le couple ne sera plus le fondement principal de la vie et de la sexualité. [Les gens] préfèront choisir, en toute transparence, l’amour polygame ou polyandre. »
La force motrice de cette tendance est la technologie qui soustrait les jeunes au contrôle parental. La première d’entre elles a été la radio, ce qui a permis aux jeunes:

« De danser en dehors des salles de bal, et donc de ne plus être sous la coupe parentale-libérant la sexualité, les ouvrant à toutes sortes de musiques, du jazz en passant par le rock, et annonçant donc l’entrée des jeunes dans le monde de la consommation, du désir, et de la rébellion. »
Une culture dominée par les médias va créer une population égocentrique qui « sera seulement fidèle vis-à-vis d’elle-même. »

Avec des partenaires qui ne s’accouplent plus pour procréer, « le monde ne sera plus qu’une juxtaposition de solitudes, et l’amour une juxtaposition de masturbations. »

L’objectif des élites est d’obtenir du sexe sans amour afin de contrôler la reproduction. Attali écrit qu’au XXe siècle, la société « a cherché à éliminer le rôle reproducteur de la sexualité en rendant artificielle la maternité, à l’aide de méthodes de plus en plus sophistiquées, les pilules, les accouchements prématurés, la fécondation in vitro, les mères porteuses. »

Dans l’avenir, la société « ira même jusqu’à dissocier la reproduction et la sexualité. La sexualité sera le royaume du plaisir, la reproduction celui des machines. »

Les générations futures « vont fabriqueront l’être humain comme un objet sur-mesure, dans un utérus artificiel, qui permettra au cerveau de continuer à développer avec des caractéristiques choisies à l’avance. L’être humain sera donc devenu un objet commercial. »

Surveillance

Attali dresse le tableau d’une société de surveillance qui ferait grimacer la Stasi.

Même nos machines à laver comploteront contre nous, tandis que le « conditionnement des produits alimentaires, les « clothing vehicles », et articles de ménage vont devenir « communicatifs ». »
Nous vivrons avec des robots qui sont ne sont pas dignes de confiance.

« Les robots domestiques deviendront universels dans la vie quotidienne. Ils seront également en permanence connectés à des réseaux de haut rendements dans l’ubiquité nomade. Ils fonctionneront comme aide domestique, comme moyens auxiliaires pour personnes handicapées ou âgées, en tant que travailleurs et membres des forces de sécurité. Ils deviendront des « gardiens ». »

Toutes nos données seront collectées par les entreprises de sécurité publiques et privées. La principale forme de surveillance seront les appareils de divertissement portatifs. L’embryon de ceci aujourd’hui, c’est l’iPhone qui envoie des données à la NSA.

« L’objet nomade unique sera traçable de façon permanente. Toutes les données qu’il contient, y compris des images de la vie quotidienne de chacun, seront stockées et vendues à des entreprises spécialisées et aux services de police publics et privés. »

A partir de 2050, ces machines auront évolué en ce qu’Attali appelle des « machines d’auto-surveillance » qui permettront à chacun de suivre son propre respect des normes.

Nous surveillerons notre consommation d’eau, d’énergie et de matières premières. Nous aurons même la « possibilité de mesurer, en permanence ou périodiquement, les paramètres de [notre] propre corps. »
« Les puces électroniques, sous-cutanées, enregistreront sans cesse le rythme cardiaque, la pression artérielle, et le taux de cholestérol. Des microprocesseurs connectés à différents organes observeront leur fonctionnement par rapport aux normes. »

Vivant dans l’insécurité et de façon chaotique, nous serons dépendants des compagnies d’assurances pour la sécurité. Ces entreprises feront en sorte que leurs clients « se conforment aux normes afin de minimiser les risques… Elles en arriveront progressivement à dicter des normes planétaires (Que manger? Savoir? Comment conduire? Comment se protéger? Comment consommer? Comment produire?) »

Ces sociétés seront impitoyables.
« Elles pénaliseront les fumeurs, les buveurs, les obèses, les inaptes au travail, les mal protégés, les agressifs, les insouciants, les maladroits, les distraits, les prodigues. L’ignorance, l’exposition aux risques, le gaspillage, et la vulnérabilité seront considérées comme des maladies. »
Les prisons seront progressivement remplacées par une surveillance à distance d’une personne en résidence surveillée.

Immigration

Les flux migratoires s’étendront et submergeront les Etats-nations. « La Grande-Bretagne va devenir un pays d’accueil majeur, en particulier pour les citoyens des pays d’Europe centrale. Ces derniers accueilleront à leur tour des travailleurs ukrainiens, eux-mêmes remplacés par les Russes, qui seront eux-mêmes remplacés par de vastes populations chinoises. »

Les pays résistants apprendront qu’un afflux de population est « la condition de leur survie. » Dans un passage sinistre, Attali parle de hordes en provenance du tiers monde submergeant l’Ouest.

« Des masses de plus en plus nombreuses vont se précipiter aux portes de l’Occident. Ils sont déjà des centaines de milliers chaque mois; ce chiffre passera à plusieurs millions, puis à des dizaines de millions« .

Les États-Unis seront la destination la plus populaire et « En vingt ans, les populations hispaniques et afro-américaines seront près de constituer une majorité aux États-Unis. »

Le nomadisme va également devenir la norme à l’Ouest, « de plus en plus de gens quitteront un pays pour s’installer dans un autre: il n’y aura bientôt plus de dix millions d’entre eux changeant de pays chaque année. »

Notre principale motivation sera l’argent, mais beaucoup s’en iront parce qu’ils sont dégoûtés par leur patrie.
« Ils ne voudront plus dépendre d’un pays dont ils rejettent le régime fiscal, la législation, et même la culture. Et aussi afin de disparaître complètement, de vivre une autre vie. Le monde sera donc de plus en plus rempli de gens qui sont devenus anonymes de leur propre gré, ce sera comme un carnaval où tout le monde – la liberté ultime! – Aura choisi une nouvelle identité pour lui ou elle même« .

L’avenir des Etats-Unis

Le dollar restera prédominant au moins jusqu’en 2025, quand les bailleurs de fonds étrangers vont commencer l’abandonner et que « la pyramide du crédit, fondée sur la valeur du logement américain, va s’effondrer. »

Les États-Unis commenceront alors à ce désagréger, la violence et le chaos en résulteront. Attali déclare, « Ce ne sera pas l’Afrique de demain qui ressemblera un jour à l’Ouest d’aujourd’hui, mais l’Occident tout entier qui pourrait demain évoquer l’Afrique d’aujourd’hui. »

Les États-Unis devront alors remanier leur gouvernement afin de reprendre le contrôle.
« Les États-Unis pourraient alors devenir une social-démocratie de style scandinave, ou une dictature – et peut-être même l’une après l’autre. Ce ne serait pas la première fois qu’une telle surprise se produit: le premier leader a avoir appliqué les principes nécessaires pour sortir de la crise de la [dernière] dépression a été Mussolini, et le second Hitler. Roosevelt est seulement arrivé en troisième position. »

A mesure que le chaos et la violence engloutiront le monde, le christianisme et l’islam se renforceront. La région de la ceinture de la Bible aux Etats-Unis du Sud se mobilisera et pourrait dominer la politique des États-Unis.
« Les États-Unis vers 2040 pourrait alors succomber à la tentation théocratique, explicite ou implicite, sous la forme d’un isolationnisme théocratique dans lequel la démocratie ne serait plus qu’une ombre »
Ce mouvement chrétien pourrait être utilisé dans une guerre contre un Islam mobilisé, qui affaiblirait sans doute et discréditerait les deux religions.
Une alliance internationale chrétienne « pourrait fort bien former des alliances ici et là avec des pirates laïques et des trafiquants d’armes, de femmes et de drogues. »
Cette alliance affrontera « en face à face l’islam – et la lutte sera acharnée. Ils défendront les chrétiens dans les pays où ils sont minoritaires, comme au Liban, en Syrie, en Irak. »
Avant la fin du siècle les États-Unis se désintégreront et seront sous l’autorité d’un gouvernement mondial collectiviste.
Source: henrymakow

SOURCE:     http://www.alterinfo.net/Un-insider-revele-le-plan-des-Illuminati-pour-le-21e-siecle_a52996.html#fzDUXUXb6v4fBfHA.99

Advertisements