Helen Thomas « Le Congrès, la Maison Blanche, et Wall Street appartiennent aux sionistes »

maison-blancheMON GRAIN DE SEL :

Mais si les presses européennes et américaines, y compris la presse républicaine, relèvent déjà avec «ironie» l’évidente influence de Bill Clinton au sein du gouvernement Obama, elles oublient de dire (pour la bonne raison qu’elles font partie du système) que les postes clés du cabinet seront occupés par des acteurs reconnus du lobby sioniste qui contrôle le Trésor Public, la Réserve Fédérale et tous les ressorts stratégiques du pouvoir impérial américain.

La preuve accablante des faits est plus forte que la manipulation médiatique qui tente de générer une attente de «changement» dans la politique impériale. La réalité montre qu’Obama s’est finalement laissé emprisonner par la logique du pouvoir sioniste: Joseph Biden, vice-président (contrôle du lobby sur la Maison Blanche), Rahm Emanuel, chef du cabinet (contrôle du lobby sur l’environnement d’Obama), Timothy Geithner, secrétaire du Trésor Public (contrôle du lobby sur le système de la Réserve Fédérale), et Hillary Clinton, secrétaire d’État (contrôle du lobby sur la politique extérieure).

Le plus haut niveau de décision politique, les postes de l’exécutif et l’entourage du président, le plus haut niveau de décision économique financière et l’exécution de la politique extérieure (le cœur de l’empire) vont se retrouver entre les mains d’acteurs du lobby juif sioniste (en version libérale) de la «grande pomme» bancaire de New York.

En résumé, la Maison Blanche (le pouvoir politique), le Trésor Public (le pouvoir financier), le Département d’État (le pouvoir impérial) et le Pentagone (le pouvoir militaire qui restera aux mains de Robert Gates) répondront aux intérêts stratégiques du lobby juif qui gouvernera les États-Unis auprès d’Obama telle la «cerise sur le gâteau».

(Extrait d’un article parut sur:   http://www.northstarcompass.org/french/nscfr71/obama2.htm)

Helen Thomas « Le Congrès, la Maison Blanche, et Wall Street appartiennent aux sionistes »

Helen Thomas a dit qu’elle maintenait ses remarques sur Israël telles qu’elle les avait exprimées plut tôt dans le courant de l’année et qui avaient donné lieu à sa démission en tant qu’éditorialiste nationale.

Elle a même été plus loin, en disant que les sionistes contrôlaient la politique extérieure des Etats-Unis et d’autres institutions. La communauté juive locale a dénoncé ses propos.

Dans une interview, Thomas, âgée de 90 ans, a dit que sa critique sur Israël avait mené à sa démission et à son bannissement de Washington.

« Je peux appeler le Président des États-Unis de tous les épithètes figurant dans le livre, mais je ne peux pas toucher à Israël, où il y a des routes exclusivement pour les Israéliens dans la Cisjordanie. »

Thomas, éditorialiste de longue date à la Maison Blanche, la fille d’immigrants libanais qui a grandit à Detroit, a prononcé son discours à Dearborn, lors d’un congrès au sujet des préjugés contre les arabes.

Pendant le discours qu’elle a tenu au congrès, elle a parlé de « la question de l’argent impliqué dans la politique.«

« Le Congrès, la Maison Blanche, et Wall Street appartiennent aux sionistes. Il n’y a aucun doute sur cela, à mon avis« , a-t-elle dit. « Ils ont mis leur argent là où est leur bouche. Nous sommes tout le temps poussés dans la mauvaise direction. »

Quand Free Press lui a demandé comment elle réagissait à ceux qui prétendent qu’elle est antisémite, Thomas a répondu: « Je suis sémite. De quoi parlez-vous donc?«

Via : Antisemitism.org

SOURCE :    https://observatoiredeladiaspora.wordpress.com/tag/sionisme/

Advertisements