Les Migrants : “chances pour la France“… qu’ils disaient !

parachute-iiMON GRAIN DE SEL :

La FRANCE historique est tombée bien bas, depuis qu’elle fricote avec avec des APATRIDES ET DES LUBRIQUES.

La France qui a une RICHE histoire, par désespoir, n’ose plus se regarder dans un miroir.

Un adage de chez nous dit : « LORSQUE L’ON DONNE A SENTIR UNE ROSE A UN ÂNE, IL LA BOUFFE« .

C’EST CE QUI EST ARRIVER A LA FRANCE ENTRE LES MAINS D’UN PYGMÉE MÉGALOMANE APATRIDE ET D’UN CLOWN LUBRIQUE.

Publié par :  KAM.

=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

Les Migrants : “chances pour la France“…       qu’ils disaient !

A cracher dans la soupe :                                                «  Adieu, veau, vache, cochon, couvée… »

La dépossession de notre territoire, on y est !

Avec le démembrement et la déstructuration du pays France, ce sont des pans entiers de notre économie nationale mais surtout le maillage du tissu agricole et rural qui s’en vont à la dérive tel le radeau de la Méduse alors que la défense de nos valeurs faisait que ces relais du territoire s’effectuaient calmement de générations en générations pour le plus grand bien de tous, mais aujourd’hui, à cracher dans la soupe et vomir sur ceux qui nourrissent nos concitoyens, nos dirigeants ont perdu tout sens commun.

A l’aune de cette ère de consommation extrême où la majorité coupée de la réalité même de la vie a perdu tout repère essentiel, le superflu et le virtuel prônés par un matraquage de publicités montées en exergue par une industrie du cinéma et de la télévision, le “bétail humain“ serait-il mûr pour son holocauste, car pour être aveugle et sourd aux réalités, certains feraient bien de méditer la portée des propos de Jean de La Fontaine étant plus que jamais d’actualité : « Adieu, veau, vache, cochon, couvée… ».

Tout un chacun trouve normal d’avoir à profusion des biens de consommations dans une débauche de supermarchés dont les affiches racoleuses tirent toujours les prix vers le bas, mais dès lors, personne ne se soucie de savoir qui paie l’addition en bout de chaîne, car les grands groupes de distributions calculent leurs marges pour régaler les actionnaires, et les miettes quand il y en a, sont pour le producteur. Aujourd’hui l’exemple déplorable donné par le groupe Lactel met en lumière les pratiques moyenâgeuses de Lactalis dans le secteur laitier, dont les procédés de type mafieux qu’impose un aventurier à qui on a laissé la bride sur le cou.

lait

                                                      Productrice de lait, je perds 300 euros/jour…

A une époque, la publicité stipulait : « les produits laitiers sont nos amis pour la vie ». Rappelons pour mémoire que le lait donne naissance à une formidable quantité de dérivés que sont : les boissons lactées, les yaourts dont la gamme est vaste et étendue jusqu’aux glaces yaourts, les crèmes, les crèmes glacées, le beurre et ses différents types, les fromages aux goûts variés, le lait en poudre et concentré repris dans les glaces et les gâteaux et lait pour bébé, les lactosérum etc… tout ceci génère des secteurs industriels florissant, excepté pour le producteur qui est payé 0.25 € le litre…

Le politique embarqué dans des querelles stériles de partis, déconnecté lui aussi des réalités en a oublié son devoir premier qui est et demeure de préserver le citoyen et l’outil agro alimentaire que forme les professions agricoles. En fait, ces représentants du peuple qui promettent tout et une fois au pouvoir font son contraire n’ont pas vécu les affres de la guerre et les restrictions pour ne pas dire la famine qu’ont subi leurs parents, car une fois que le bien être est là, on oublie très vite les sacrifices de ceux qui se sont décarcassés pour sustenter la Patrie.

Les directives de Bruxelles ont lourdement pénalisé les paysans par des règlementations dispendieuses au motif ambigu de les porter à un pseudo standard européen. Or, ces sacrifices engagés par la profession se sont vus doublés par une administration fiscale qui a fini d’élaguer  le monde agricole par des hausses astronomiques d’impôts fonciers et locaux, sans omettre le coût des cotisations de mutualité sociale agricole. De plus, les écarts de charges et de salaires d’un pays à l’autre matérialisés par le cas du “maçon Polonais“ font que les coûts de production pénalisent nos agriculteurs.

Il y a cinquante ans, les bureaux de la banque du Crédit Agricole étaient très modestes et les finances des agriculteurs étaient à flot, mais avec la radicalisation massive des directives de Bruxelles doublées par des promesses fallacieuses ont plongé les agriculteurs dans le monde du crédit. Dès lors, au fur à mesure que l’endettement des paysans se multipliaient, les banques du Crédit Agricole ont atteint des sommets de liquidités au point que le Crédit Agricole était devenu l’une des premières banques au monde. L’argent coulait à flot dans les caisses des banquiers et les profits pour ce club très fermé étaient au rendez-vous. Ceux-ci s’engagèrent dans des dépenses ubuesques, mais encore, à telle enseigne, il n’est pas une ville, une région de France dont les bureaux… que dis-je les Sièges de Crédit Agricole, des Assurances Agricoles et des Mutualités Sociales Agricoles ne soient devenus des palais.

bureau

La substitution par la dépossession, on y est…! les banquiers étaient devenus riches, les paysans étaient devenus pauvres, méprisés, traités en laisser pour compte de la société, couverts de dettes par le laisser-faire d’un gouvernement qui a trahi les siens. De plus, les Hautes trahisons de Nikola Sarkôzy grevèrent notre économie de la plus gigantesque escroquerie avec la fausse-vraie crise de 2007, un clone identique à celle de 1929, dans le silence, une avalanche de suicides poussa des hommes au geste ultime, l’année 2009 a détenu le triste record avec 850 agriculteurs qui se donnèrent la mort. Si ce drame passé sous silence touche bien des couches sociales, reflet d’un désespoir où personne n’est à l’abri, des plus jeunes aux plus âgés, ce sont par vagues entières que des personnes se suppriment. La conspiration: il n’y a plus d’Etat c’est un état de choses par alieni-sa-sion.

Avec cette politique de dictatures émanant des bureaucrates de Bruxelles, on peut constater aujourd’hui l’écart d’un monde agricole devenu paria où la priorité des priorités est l’expropriation et le vol, pour des sommes dérisoires voir ridicules quand elles sont payées, des paysans devenus gênant, leurs domaines agricoles sont démembrés rendant impraticable une exploitation raisonnée, ici pour le passage d’une autoroute, là d’un tracé de TGV mais encore pour des lignes EDF, des relais de Télévision et voies de désertes ou l’enclave de vastes zones industrielles ou de surfaces immenses pour des parcs d’attractions ou la création d’aéroports, qui une fois édifiés avec l’argent des contribuables seront rétrocédés à vil prix aux Chinois, mais, que les contribuables eux, continueront de payer par leurs impôts qui explosent littéralement.

Depuis le salon de l’agriculture, avec son langage imagé « casse-toi, pauv’ con ! », l’ex président Nikola Sarkôzy a fait des émules, à telle enseigne que le paysan est devenu un zombi que l’on peut faire dégager, éjecter, voir tuer si tel est le bon plaisir des “autorités“, l’exemple parmi d’autres de l’agriculteur Philippe Layat est emblématique de ce que vivent ceux qui s’entêtent à vouloir défendre ce qu’ils ont de plus cher, le fruit de durs labeurs, en un instant la vie bascule, il voit sa ferme détruite par des bulldozers sur ordre du maire de Lyon pour y construire un stade de football, le pauvre homme tabassé, roué de coups sera laissé pour mort par les séides du Maire… passez, il n’y a rien à voir !

«Aujourd’hui, les abus et usurpations comprennent la saisie des terres des personnes, la destruction de biens et l’impérialisme culturel qui ont accompagné les armées étrangères depuis des temps immémoriaux. » Joseph Gerson, article de Nicolas Bonnal  

Deux poids deux mesures alors que certains s’échinent à préserver l’outil de travail et le sens de toute une vie. Ce gouvernement a mis la main à la pâte pour accentuer et accélérer la précarité des professions agricoles. Si l’agriculteur a toujours été victime de larcins de ci de là et de quelques vols de poules, avec les délires européistes, on est passé à une autre échelle, est apparu un type d’un  genre nouveau, la cleptomanie de gangs roumains qui eux voient grand, en une nuit le gang est capable de vous détrousser entièrement une ferme, tout y passe, tracteurs, moutons, vaches, rien ne l’arrête, capable de débiter en deux temps trois mouvements une vache à même le champ, mais il est du racisme que d’en parler, l’agriculteur n’a aucun droit que celui de supporter des hordes de centaines de caravanes détruisant en un instant tout un semis etc…

Et surtout “connard“ de plouc, tu fermes ta gueule !!!

Le paysan qui s’est endetté, échiné en travaillant plus de 80 heures par semaines sans repos ni jours de vacances, gérant en « bon père de famille » se voit incapable de joindre les deux bouts, du fait de l’écroulement des cours voulus et planifiés par les gouvernements successifs qui le dépouillent de ses biens par le truchement de toutes ces escroqueries. Or, Laurent Fabius l’icône des traîtres aux ordres du CFR, la Trilatérale et du Bilderberg(er) pourvoyeur de terroristes, “coupable mais pas responsable“, qui en 35 ans a mis son potentiel à détruire l’agriculture, mais encore l’intégralité de tout ce qu’il a géré en France depuis 1981, révélé au Protocole de Toronto par Serge Monast en 1995.

chance

Parce que l’Etat a détruit l’échelle des valeurs, alors que des pans entiers de français basculent dans la clochardisation, les divers gouvernements Maçonniques prédateurs qui avaient reçu en legs une France riche, prospère ont tout bradé pour des profits personnels immédiats. Comment ne pas voir rouge, lorsque le Français qui au bout de 40 années de travail ou plus, se voit discutailler et minorer sa retraite, alors que dans le même temps l’immigrant pseudo réfugié politique qui n’a jamais cotisé, cassant tout sur son passage revendique haut et fort : appartement, voiture et 2.000 euros par mois et que ces traînes misères conseillés par une 5ème Colonne envahissent la France avec familles et vieillards de plus de 60 ans sont immédiatement dotés de droits, de la retraite intégrale et de la couverture sociale CMU avec gratuité des transports, lorsque l’absurdité poussée au paroxysme donne en plus aux réfugiés allocataires des chèques de congés pour des vacances retour dans le pays qu’ils ont fui, soi-disant persécutés… “système-D“ mis en place sous Mitterrand avec les réfugiés Kurdes et Turcs dans la Creuse dès 1981, on hallucine ! itou, soignant les éclopés du monde qui une fois retapés, briefés par une nébuleuse d’associations écrans, sont crédités d’une pension avec aides et logements ne veulent plus quitter le territoire vivant au crochet du Français, car  l’immigrant est une chance pour la France , aux dires des pandores de la « dictatucratie européenne », c’est donc une chance, un privilège que d’être terrorisé, volé, violé ou tué… par ces “chances“ !

vacance                           

L’invasion migratoire revêt plusieurs aspects. Des étrangers, dont ces Judéo-Saoudiens, ces Chinois achètent d’immenses surfaces agricoles par une surenchère de prix, faussant le marché du foncier, important leur propre main d’œuvre puis expatriant les produits de ces fermes en Chine, où est la légalité de ce système…? Que font les SAFER…? Celles-ci se sont montrées si tatillonnes envers les Français, en 1962 l’affaire Jean Gabin patriote et acteur de renommée mondiale avait défrayé la chronique et le monde agricole pour avoir acheté un domaine qu’il exploitait pourtant lui-même. Les SAFER ont pour rôle d’encadrer le marché du foncier et de favoriser l’installation de jeunes agriculteurs, ou, un jour, nos enfants se réveilleront
sans maison et sans toit, sur la terre de nos ancêtres.

Nous assistons de tous côtés au dévoiement d’institutions qui étaient mises en place pour garantir la pérennisation d’un système qui depuis Henri IV était que « labourage et pâturage sont les deux mamelles de la France », ceci créa une super puissance agricole.

Alors que depuis 1945 l’OTAN n’a aucune légitimité, il n’est pas anodin que l’agent de la CIA Nikola Sarkôzy ait trahi et fourvoyé la France, d’autant que son successeur Hollande n’a fait qu’amplifier le désastre de par ses embargos stériles, détruisant nos liens d’amitié, nos parts de marchés agricoles et industriels avec la Russie, l’Iran etc… faut-il rappeler qu’à une époque récente la France nourrissait l’URSS de ses surplus agricoles, où est l’exploit que d’avoir détruit la France agricole, premier pourvoyeur de devises. De fait, le TAFTA ou TTIP, ce traité américano-européen n’est qu’une soumission de plus de l’Europe à l’économie américaine, c’est la mise en esclavage des agriculteurs, le BREXIT sonnera t-il le glas du nazisme américain et ses opérations secrètes de la Trilatérale?

Avec les Bonnets Rouges bretons, le monde paysan a montré une fraction de sa capacité à se mobiliser pour défendre ses droits. Est-il bon de remémorer que le 4 mars 1976 à Montredon-des-Corbières des agriculteurs poussés à bout sont confrontés à des Forces de l’Ordre, le commandant Joël Le Goff, cible innocente tombe sous les balles des paysans du fait de mafias faisant office de Gouvernement, qui, hier à ce jour bradent, vendent et ruinent la France, sous la tutelle des sectes de la franc-maçonnerie, dans le but d’imposer la dictature du sionisme par le génocide des Français et Européens. C’est maintenant !

En ce sens, on ne peut impunément laisser envahir la France par des millions de migrants à flux tendu, c’est jouer à la roulette Russe, le président Vladimir Poutine qui a toujours privilégié les solutions amicales et de paix avec l’Europe a été très clair lors d’une prédiction effroyable au sujet de la crise des migrants.

campSoit, on emploie la force physique et l’armée aux frontières de Schengen, soit on envoie   un message clair aux migrants afin qu’ils cessent de venir en Europe sinon ils seront rejetés. Le président Poutine de conclure : si les politiciens de l’Union Européenne ne se réveillent pas à temps, en moins d’une année l’enfer se déchaînera en Europe.

Les immigrés envahissent et ruinent la France, il en fut de même de l’empire Romain qui donna la nationalité romaine à tous les immigrés, ceci entraina la chute et la ruine de Rome en 476. Or, sur les cendres de l’Opération Champagne, le président François Hollande a déstructuré et ruiné notre pays aux mains de migrants de très fraiche date, dont cet échantillon : Nikola Sarkôzy, Manuel Valls, Anne Hidalgo, Najat Belkacem… co-auteurs de l’Opération Zéralda, ne laissent aucune illusion, car si l’Etat et ses supplétifs volent et tuent des agriculteurs comme Philippe Layat, il en va à l’identique de leurs guerres de pillages puis l’invasion génocidaire en retour qu’ils nous font payer, au bilan de leur Hautes trahisons et du terrorisme islamisé qu’ils ont créé, leur but étant de mettre immigrés et musulmans dans le même sac pour exterminer tous les musulmans : l’Opération ronces en serait la solution finale.

Christian Sébenne

Ancien propriétaire du magazine Africa International

 

Advertisements