Médicaments: les médecins ignorent souvent les effets secondaires (ex. des statines contre le cholestérol)

medicamentMON GRAIN DE SEL :

Surtout ne pas négligé le coté négatif des médicaments. En France de 13 000 à 18 000 morts/an, du aux effets secondaires.

Dans le rapport déposé par la commission des affaires sociales de l´Assemblée en conclusion des travaux de la mission sur le Mediator et la pharmacovigilance, le député Roland Muzeau indique : « On estime dans notre pays à 150 000 le nombre d’hospitalisations annuelles liées à des accidents médicamenteux et de 13 à 18 000 le nombre de morts provoquées par des médicaments ».

L’étude EMIR (Effets indésirables des Médicaments : Incidence et Risque), conduite par le Réseau des centres régionaux de pharmacovigilance, a porté sur les hospitalisations liées à un effet indésirable médicamenteux. Rédigée en 2007, cette recherche concluait que « 3,60 % des hospitalisations étaient dues à des effets indésirables de médicaments » (contre 3,19% lors de l’étude précédente menée en1998). Et que « le nombre annuel d’hospitalisations dues à des effets indésirables de médicaments en France peut être estimé à 143 915 et le nombre de journées d’hospitalisation à 1 480 885 ». SOURCE : http://www.ouvertures.net/medicaments-entre-13-000-et-34-000-morts-chaque-annee-en-france/

Alors à bon entendeur, salut.

Publié par  :  KAM

=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

Médicaments: les médecins ignorent souvent les effets secondaires (ex. des statines contre le cholestérol)

Quand les patients rapportent ce qu’ils croient être des effets secondaires d’un médicament, les médecins auraient souvent tendance à rejeter le lien avec le médicament même s’il s’agit d’effets secondaires reconnus, selon une récente recherche américaine publiée dans la revue Drug Safety.

Dans une enquête auprès de 650 personnes (recrutées sur internet) ayant vécu des effets secondaires reliés aux statines (médicaments anti-cholestérol tels que Lipitor et Zocor), plusieurs rapportent que leur médecin rejetait l’idée que leurs symptômes pouvaient être liés au médicament.

« Les médecins semblent couramment mettre de côté la possibilité d’un lien. Cela semble se produire même pour les effets secondaires les plus reconnus des classes de médicaments les plus couramment prescrits », affirme Beatrice A. Golomb de l’Université de Californie à San Diego, principale auteure de la recherche. »Il y a une nette nécessité d’une meilleure formation des médecins sur les effets secondaires des médicaments et les patients doivent fortement s’impliquer pour rapporter les effets secondaires », considère-t-elle.Les effets secondaires les plus connus des statines sont les dommages au foie et les problèmes musculaires, mais ces médicaments sont aussi associés, entre autres, à des changements au niveau de la mémoire, de la concentration et de l’humeur.

Selon cette recherche, dans la grande majorité des cas, c’est le patient, et non le médecin, qui a initié la discussion sur les effets secondaires.

Quelque 47% des patients ayant eu des problèmes musculaires ou des problèmes cognitifs (mentaux) ont rapporté que leurs médecins ont rejeté la possibilité que leurs symptômes soient liés aux statines alors que 51% des patients ayant eu des symptômes neuropathiques, douleurs reliées aux nerfs ou engourdissements qui affectent les extrémités, ont rapporté que leurs médecins ont nié un lien possible avec les statines.

Les médecins avaient plutôt tendance, rapportent les participants, à attribuer les symptômes au vieillissement par exemple.

Alors que l’étude n’était pas conçue pour expliquer le comportement des médecins, les chercheurs notent que l’industrie pharmaceutique défend auprès des médecins la valeur thérapeutique de ses médicaments et qu’il n’y a pas de groupe d’intérêt équivalent qui s’assurerait que les médecins apprennent quels sont les effets secondaires des médicaments.

Selon le professeur Jerry Avorn de l’école de médecine de l’Université Harvard, de 90% à 99% des effets secondaires sérieux des médicaments ne sont pas rapportés à la Food and drug Administration (FDA) par les médecins.

Et pourtant, la FDA se fie beaucoup sur ces rapports. Certains argumentent que la FDA devrait solliciter davantage des informations sur les effets secondaires directement des patients, ce qui se fait déjà en Nouvelle-Zélande et dans d’autres pays. Dr Golomb et d’autres craignent que, si même les effets secondaires les plus connus ne sont pas rapportés par les médecins, il peut être très long avant que d’autres effets secondaires soient rapportés et deviennent reconnus.

SOURCE :    http://www.psychomedia.qc.ca/
Advertisements

Une réflexion sur “Médicaments: les médecins ignorent souvent les effets secondaires (ex. des statines contre le cholestérol)

  1. A reblogué ceci sur Boycottet a ajouté:
    @zayuma

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s