Sarkozy: «L’Algérie est une menace pour l’Europe»,on devrait y combattre le terrorisme comme on l’a fait en Libye

cabotin

MON GRAIN DE SEL :

En réponse au SCHTROUMPF qui a été balayé de l’ÊLYSEE .

Donc ce ZÉLOTE agent de la CIAA l’outrecuidance de déclarer qu’il se sentait beaucoup plus américains que FRANÇAIS. Comme spécialiste de la BROSSE A RELUIRE, il n’y a pas mieux.

Quel INGRATITUDE vis à vis du pays d’accueil. Lui l’émigré HONGROIS, ce ramassis de SDF, fils d’un « CLAUDO », qui a faillis être expulsé de France après la 2 eme guerre mondiale.

Ce 2 pouces un quart, criminel de guerre qui a mis la LIBYE à feu et à sang sur ordre de SES MAÎTRES SIONISTES.

Veut que l’Algérie subisse le même sort !!!! Il veut envoyer des jeunes SOLDATS FRANÇAIS A LA MORT POUR LA GRANDE GLOIRE DE SES MAITRES SIONISTES.

IL N’EN A CURE S’IL VA ENDEUILLER DES MILLIERS DE FAMILLES FRANÇAISES

IL S’EN FOUT ROYALEMENT, IL N’EST PAS FRANÇAIS CE VENDU A L’USIRAEL….

Mais ce bougre D’IDIOT, n’a jamais pensé que SI CELA DEVAIT ARRIVÉ, QU’IL EN SOIT SUR L’ALGÉRIE ENTRAINERAIS LA FRANCE DANS SON SILLAGE.

Il semblerait que l’avorton a oublier  aussi la population émigré en France. POV’ CON.

Et dire que ce pygmée a été président d’un grand pays.

REGARDE BIEN POV’ CON CE QUE TE DIT L’ALGÉRIE :

con-xxx

Voyons ce que dis le ministre FRANÇAIS de la défense, ainsi que l’ancien patron de la DST.

<< Un rapport commandé et validé par le ministre français de la Défense met en cause la politique belliciste de Nicolas Sarkozy et de David Cameron dans le chaos organisé en Libye. Ce document de 75 pages pointe la responsabilité de la France et de la Grande-Bretagne pour avoir créé en Libye un désordre imprescriptible, après sept mois de bombardements intensifs.

Selon ce rapport, d’après Le Canard Enchaîné « l’interprétation belliciste (de Sarkozy,ndlr) de la résolution 1973 de l’ONU…a eu pour résultat de provoquer un chaos dont on peut mesurer, aujourd’hui, les répercussions sur l’ensemble de la zone sahélienne ».

On se souvient que l’ancien directeur de la Direction de la surveillance du territoire (DST), service de renseignements du ministère de l’Intérieur, Yves Bonnet, avait lui aussi accusé en 2012 le président Nicolas Sarkozy d’être responsable « du chaos en Libye, au Mali », soulignant que « le gouvernement du président Nicolas Sarkozy et l’OTAN avait entraîné la Libye dans un chaos et une perturbation sans précédent « , et d’ajouter que « ces deux parties savaient parfaitement la taille des conflits tribaux là-bas et ses conséquences dans le cas où le pays sortait de sa stabilité ». (Al Manar)>>

Source : http://le-blog-sam-la-touch.over-blog.com/2013/11/un-rapport-command%C3%A9-par-le-minist%C3%A8re-fran%C3%A7ais-de-la-d%C3%A9fense-pointe-les-responsabilit%C3%A9s-de-sarkozy-et-cameron-dans-le-chaos-cr%C3%A9

Ex-directeur de la DST :

Sarkozy est responsable du chaos en Libye et au Mali

« La plus grande erreur qu’a commis la France, c’est qu’elle a oublié que Algérie est aussi un Etat du désert du Sud, et donc un partenaire incontournable »…

L’ancien directeur de la Direction de la surveillance du territoire (DST), un service de renseignements du ministère de l’Intérieur, Yves Bonnet, a accusé  le président Nicolas Sarkozy d’être responsable «  du chaos en Libye, au Mali », soulignant que  » le manque de confiance entre l’Algérie et la France a aggravé la situation dans la région de la côte de l’Afrique « .

Dans  une interview accordée au quotidien  algérien alAkhbar, Bonnet a jugé que « l’Afrique fait l’objet de perturbations sécuritaires de plus en plus dangereuses en raison du chaos provoqué en Libye, et dont  les parties responsables sont bien connues à savoir  l’OTAN et la France. Or, ces derniers n’ont pas tenu compte de quelque chose de grave, celui de  réfléchir sur les résultats d’une intervention dans les affaires d’un Etat quel que soit la nature de son régime ».

Il a souligné qu’ « en politique, il est impératif de s’assurer que le règlement que nous cherchons dans une quelconque situation sera de loin meilleur que la situation elle-même, autrement dit  dans le cas de la Libye, je pense que la situation d’avant était bien meilleure que celle d’aujourd’hui. »

Publié par  :  KAM.

=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

Sarkozy: «L’Algérie est une menace pour l’Europe»,on devrait y combattre le terrorisme comme on l’a fait en Libye

17 février 2017

En effet, cette fois-ci, sa sortie anti-algérienne en remet une couche sur l’instabilité de sa situation sécuritaire et économique qu’il décrit comme menaçante pour le continent européen de par sa proximité géographique.

Mais à quoi doit-on s’attendre d’un homme qui a fait assassiner Mouammar Kadhafi et transformé la Libye en un terrain de guerre livré aux hordes terroristes… sûrement pas du bien !

conxxxUN CON RENVERSÉ

Les sorties médiatiques contre l’Algérie de Sarkozy sont faites pour épater la galerie d’une certaine France revancharde en prévision de la présidentielle de 2017, dont l’éventuel retour aux affaires mettrait probablement toute la région de la Méditerranée en danger.

Surtout qu’il n’a eu de cesse d’encenser le Maroc et son roi, à qui il souhaite une longue vie, en affirmant que c’est le seul pays stable de la rive sud de la Méditerranée et qu’il «était» et «est toujours pour la marocanité du Sahara».

Ses attaques récurrentes contre l’Algérie et son penchant avoué pour le régime monarchique de Rabat, qui permet à la France d’avoir un pied au Maghreb, font qu’il s’est fait l’avocat du Makhzen lors d’une conférence animée en janvier 2016 au Centre émirati des études et recherches stratégiques en reprochant à l’Algérie de maintenir sa frontière terrestre fermée avec son voisin de l’Ouest.

« L’Algérie est une menace pour l’Europe,on devrait y combattre le terrorisme comme on l’a fait en Libye » declare Sarkozy.

Mais il oublie de dire que c’est le Maroc qui a commencé les hostilités en imposant un visa d’entrée aux Algériens et en expulsant manu militari, en août 1994, les touristes et les résidents algériens et ce après un attentat à Marrakech, dont il s’avère, après enquête, que l’Algérie n’y est pour rien.

Publicités