Arabie Saoudite, Israël, Iran : les théocraties maçonniques, par Le Bouc Émissaire

 

MON GRAIN DE SEL :

Pour l’IRAN nous n’avons pas assez d’informations credibles, pour savoir quel rôle elle joue. Et de quel camp elle fait partie.

Quant à l’ARABIE TAYHOUDITE  SAOUDITE, tout le monde sait qu’il n’y a pas de différence entre elle et israel. 

CE SONT LES DEUX VIPÈRES QUI EMPOISONNES LE MONDE.

Publié par  :  KAM.

=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

Arabie Saoudite, Israël, Iran :

les théocraties maçonniques,

par Le Bouc Émissaire


Les trois sommets du triangle du Dajjal

Si vous avez lu l’article « Le génie des protocoles magiques » vous savez désormais comment « ceux qui nous dirigent » obtiennent leurs précieuses informations sur des événements amenés à se produire dans le futur (c’est ainsi qu’ils peuvent glisser dans des films, séries, livres, etc. des petits clins d’œil « prophétiques»).

Le Prophète (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui) a dit : « Ils [les djinns] relayaient l’information sur terre jusqu’à ce qu’elle parvienne aux lèvres d’un magicien ou d’un diseur de bonne aventure. Parfois, une météorite les atteignait avant qu’ils n’aient le temps de relayer l’information. S’ils arrivaient à la relayer avant d’être atteints, ils y ajoutaient une centaine de mensonges. » (Sahih al-Boukhari)

Nous pouvons dès lors nous pencher sur la genèse de la troisième guerre mondiale qui opposera l’Islam à l’Occident annoncé par l’illuminati franc-maçon Albert Pike à Guiseppe Mazzini1. Plus particulièrement sur sa mise en place effective sur le terrain. Avant toute chose, il est bon de s’interroger sur l’intérêt d’une troisième guerre mondiale. Plus particulièrement à notre époque où la plus petite de « nos » bombes atomiques relègue celle de Hiroshima au rang de jouet. Objectivement, il n’y en a aucun, si ce n’est l’éradication d’une grande partie de la population humaine, de la faune et de la flore. La seule raison valable et intellectuellement « acceptable » d’une troisième guerre mondiale c’est de permettre la création du grand Israël biblique.2,3

C’est l’unique marchepied qui permettra d’y arriver. Une confrontation entre les deux super puissances que sont le bloc Russie-Chine et ses alliés contre les USA-Europe et leurs alliés. Une autodestruction mutuelle qui permettra à Israël de sortir indemne et seule « puissance » encore debout 4. Il n’y aura alors personne en face pour s’opposer à la reconstruction du troisième temple5 et l’intronisation du Machia’h qui est sensé apparaître suite à Armageddon, autrement dit la troisième guerre mondiale.

Le travail a d’ailleurs déjà commencé avec le « printemps » arabe qui en a établi les fondations. Bientôt on passera à l’étape des murs porteurs ; tout va aller crescendo. La pendaison de crémaillère sera spectaculaire et unique… ce sera alors le début de la fin pour l’état imposteur d’Israël.6 Pour en arriver là, il faut au préalable mettre en place les conditions favorables à la réalisation du plan. On étudie d’abord le contexte géographique, économique, politique et religieux de la « cible ». Une fois les conclusions de ces études en main, on établit un plan précis basé spécifiquement sur les « points de rupture naturels » déjà existants. Par exemple les conflits religieux, politiques, territoriaux, les tensions ethniques, les tensions à propos des ressources naturelles, etc.

On définit ainsi un plan, étape par étape, qui amènera au but souhaité. C’est le plan A.

Mais il arrive, très souvent, que certaines étapes du plan A ne se déroulent pas comme convenu. Qu’à cela ne tienne, des variantes au plan A sont toujours prévues pour pallier ce genre d’éventualités. Il arrive également que le plan A ne fonctionne tout simplement pas. Là on doit disposer d’un plan totalement diffèrent que l’on nomme B, puis un troisième de secours, le plan C.

Ici, pour la mise en place du grand Israël le plan consiste tout d’abord à :

1– Récupérer la terre sainte décrite dans la Bible, à savoir la Palestine (qui comprend également le Liban, une partie de la Syrie et la Jordanie actuelle).
2– Organiser une émigration massive des juifs sur le territoire, une fois la terre récupérée
3– La création d’un état juif à part entière qui sera l’aboutissement des deux étapes précédentes,
4– Il ne restera alors qu’à reconstruire le temple de Jérusalem et ainsi la promesse divine du retour du Messie des juifs se réalisera.


Messie Juif selon Maimonide

Le messie juif selon Maïmonide


Seulement sur le terrain les choses ne s’annoncent pas aussi simples que cela. En effet la terre convoitée est sous contrôle de l’empire ottoman, certes déclinant et décadent, mais suffisamment puissant pour interdire toute idée d’un état juif en Palestine. Deuxième problème, et de taille, les musulmans qui vivent sur ces terres sont unis sous le Califat islamique, véritable ciment qui lie les musulmans entre eux de manière ininterrompue depuis sa mise en place 1400 ans plus tôt par le prophète Mohamed (sws).

Il a donc fallu briser la puissance de l’empire ottoman7 pour pouvoir dans la foulée faire disparaitre le Califat afin de passer à l’étape 2. La Première Guerre mondiale et la déclaration Balfour ont permis d’en arriver là.

L’attribution par la Société des Nations (SDN, ancêtre de l’ONU) des mandats britanniques pour la Palestine et l’Irak et français pour le Liban et la Syrie fait intégralement partie du plan. Les frontières ainsi définies par les puissances mandataires ont été conçues dans le seul but d’exploser à un moment ou à un autre. Les tensions religieuses et ethniques ont été les points principaux retenus pour définir les frontières du Liban de la Syrie et de l’Irak. Les ressources naturelles, les hydrocarbures et les ressources hydrauliques ont également été un facteur important. Dans le même temps, les loges maçonniques ont été durablement (ré)implantées au cœur du Levant. Ce qui permettra, une fois les mandats expirés, de diriger par procuration et en toute discrétion ces nouveaux états indépendants à partir des loges grâce aux frères maçons cooptés sur le terrain.

L’immigration juive en Palestine obtient, grâce à la déclaration Balfour, une reconnaissance officielle, ce qui fait redoubler son intensité. Malgré tout, elle risque de prendre des siècles si on ne donne pas un coup d’accélérateur au processus. La deuxième guerre mondiale et l’holocauste des Juifs en Europe vont précipiter les choses. Ainsi, en 1948 la création de l’État d‘Israël est devenue une réalité.

Ne reste plus désormais que l’étape 4. C’est ici que nous rentrons dans le vif du sujet. Car la construction du troisième temple sous-entend la destruction d’Al Aqsa et d’Al Qods. Autant dire que cela est strictement impossible sans une levée de boucliers unanime des musulmans de par le monde ainsi que des Nations en général qui verraient alors ouvertement le caractère belliqueux et criminel d’Israël. Ce point a été anticipé dès le départ.

Bien avant la création effective de l’État d’Israël et juste après la disparition du Califat islamique, les américano-sionistes ont mis en place le premier pion de la future construction du nouveau temple. Ce pion se nomme l’Arabie saoudite. La seule nation au monde qui porte le nom d’une famille, les Al Saoud. Ce nouvel état comporte en son sein un virus destructeur qui ressemble à s’y méprendre aux métastases cancéreuses et que l’on appelle le Wahhabisme. C’est la doctrine religieuse qui chapeaute la pratique de l’islam dans ce royaume fictif. Ce n’est rien d’autre que la principale secte hérétique qui ai vu le jour au sein de l’islam.

Le wahhabisme est la première arme de destruction massive. À la différence des autres armes, cette dernière vise et détruit uniquement les musulmans qu’elle prend le soin de sortir de l’islam avant de les tuer. Une constante jamais démentie jusqu’à nos jours de la part de cette doctrine scélérate. Les américano-sionistes ont prévu dans le plan général de systématiquement créer des binômes d’États-Nations incluant un courant religieux sectaire. Cette constitution est indispensable pour la suite des évènements. L’état d’Arabie wahabo-Saoudite a donc officiellement vu le jour en 1932. Le sceau de cette création fut le pacte de Quincy en 1945.8

L’année 1948 nous offre le deuxième pion vers la construction du temple, et se nomme opportunément l’État d’Israël. Pour être précis l’état talmudique d’Israël. Comme pour l’Arabie saoudite, Israël comporte en son sein la doctrine sectaire du Talmud (couplée avec le sionisme messianique) racialiste, expansionniste et belliqueuse. 9  Sans aucune frontière définie dans sa constitution, et pour cause, ce pays imaginaire a besoin pour vivre de se nourrir des nations qui l’entourent.10

La création de ces deux nations a permis de pousser le vice et la veulerie à un niveau de malignité rarement atteint de la part de nos chers américano-sionistes. En effet ces derniers ont fait en sorte de dispatcher les lieux saints de l’Islam que sont Jérusalem en Israël, et la Mecque et Médine en Arabie saoudite. Alors qu’auparavant ils étaient tous sous la gouvernance du Califat ottoman avant sa destruction.

À ce stade, le Califat est définitivement enterré, Jérusalem est sous gouvernance juive, La Mecque et Médine sous la coupe des wahhabites. L’Arabie saoudite devait en toute logique ne jamais reconnaître l’existence de sa petite sœur Israël. Elles partagent étonnement le point commun d’avoir une base exclusivement religieuse. Ben Gourion affirme que « la bible est son mandat », le ticket pour l’existence d’Israël en Terre sainte. Quant à l’Arabie saoudite, elle fait figurer la profession de foi islamique sur son drapeau.

Ces deux nations sont deux théocraties, l’une wahhabite l’autre talmudique. Elles sont censées être antagonistes, c’est le but même de leur existence et de leur mise en place quasi simultanées sur la scène mondiale. La réalité est tout autre, car, si en façade elles se détestent, en back-office elles se soutiennent mutuellement et n’entreront jamais en conflit. Les événements de ces dernières années ont largement confirmé la connivence qui les unit11,12.

Il est d’autant plus difficile de provoquer un conflit mondial quand ces deux sœurs sont soutenues et protégées par le même camp (et accessoirement leur créateur), celui des américano-sionistes. La confirmation définitive de cette connivence c’est la mise en place de la République islamique d’Iran, en 1979. Le troisième larron théocratique de la région, l’opposant commun à abattre. Iran affilié à la secte chiite, se trouve judicieusement l’allié de l’Union soviétique à l’époque, la Russie aujourd’hui. Coïncidence ? Non, simplement l’Iran répond parfaitement au cahier des charges établi pour la constitution du grand Israël. Que ce soit au niveau géographique, religieux ou politique, l’Iran était prédestiné à jouer un rôle majeur dans la mise en place de la plus terrible des épreuves que l’Humanité va prochainement être amenée à connaître.

La stratégie mise en place pour « théocratiser » l’Iran relève du parcours du combattant, mais à force de persévérance et de roublardise13,14,15 démoniaque les américano-sionistes y sont parvenus. Encore une fois, dans la réalité, ces oppositions ne sont rien d’autre que de la mise en scène. Une attaque frontale d’Israël contre l’Iran est inimaginable.16

La seule confrontation qui risque réellement de se produire c’est une attaque de l’Iran contre l’Arabie saoudite (sur ordre de leurs maîtres américano-sionistes). Ce jour-là la victoire militaire de l’Iran ne fera aucun doute et sera totale (et voulue de la sorte). Mais ce n’est pas le but recherché. La véritable raison à une attaque iranienne contre l’Arabie saoudite, c’est le jeu des alliances militaires qui se mettra aussitôt en marche. À l’instar des jeux d’alliances d’apparence anodine qui ont fini par engager l’Europe entière dans la première guerre mondiale suite à un assassinat bien senti d’un archiduc commis par un membre de l’organisation maçonnique « la main noire » à Sarajevo en 1914.

Dans un scénario semblable, les États-Unis, mais aussi la France, la GB ainsi que les membres de l’OTAN seront de facto engagés dans le confit contre l’Iran. La Russie, la Chine et les autres nations alliées seront tout aussi engagées au côté de leurs alliés iraniens…

Trois théocraties totalement sectaires et belliqueuses, réunies autour de la Terre sainte, qui ont toutes les trois émergé au cours du siècle dernier avec pour créateur commun nos chers américano-sionistes.

Il est difficile de ne pas voir le piège tendu par les ennemis de l’Humanité que sont les américano-sionistes et ses funestes conséquences, s’il venait à se réaliser. Malheureusement, une grande partie de leurs plans se concrétisera comme le rapporte conjointement l’eschatologie chrétienne et musulmane. Cependant le retour de Jésus (as) sonnera le glas de leurs espoirs faussement messianiques. C’est alors que la promesse divine se réalisera dans sa plénitude, que Jésus (as) tuera le borgne charlatan, que les pierres parleront et désigneront les colons criminels des territoires occupés, alors qu’ils seront en pleine déroute. Ils périront comme ils ont vécu, dans la violence, qui sera leur juste récompense. C’est Jésus (as) qui sera le Messie qui apportera la paix mondiale. Mais ceci est une autre histoire…


Notes

1 : http://agentssanssecret.blogspot.fr/2011/05/le-plan-dalbert-pike-pour-3-guerres.html
2 : http://laosophie.over-blog.com/2015/06/wwiii-le-grand-israel-est-en-train-de-devenir-realite-de-part-les-hommes-et-non-par-dieu.html
3 : http://www.geolinks.fr/geopolitique/proche-moyen-orient/israel/israel-est-il-un-etat-theocratique/
4 : https://www.youtube.com/watch?v=Y7DHbydFfWk
5 : https://www.youtube.com/watch?v=c4n7MIHyFqs
6 : « Au cœur même de la vision coranique du destin de Jérusalem et de la Terre sainte, il y a l’affirmation que lorsque le compte à rebours final arrivera, dans les Derniers Temps, les juifs seront rassemblés, sortant de la Diaspora dans laquelle ils étaient fragmentés et dispersés, et vers laquelle ils avaient été expédiés, et qu’ils seront ramenés en Terre sainte comme une « foule mélangée » (Coran, Banu Isra’il 17:104). Cette promesse divine a déjà été accomplie. Les juifs sont déjà retournés en Terre sainte, et l’ont revendiquée ! Leur succès les a menés à croire en la légitimité religieuse de l’État d’Israël qu’ils ont créé. L’islam explique que cet Israël ne possède aucune légitimité religieuse. Les juifs ont plutôt été trompés par la plus grande des supercheries à laquelle l’histoire ait assisté, et la scène est désormais installée pour qu’ils reçoivent le plus grand des châtiments divins ayant jamais été infligés à aucun peuple. Mais avant qu’ait lieu ce châtiment divin des Banu Isra’il, il y aura un grand drame qui est sur le point de se produire en Terre sainte et, en fait, dans le monde entier. Ce livre décrit une partie de ce drame qui est en cours. » Jérusalem dans le Coran, Sheikh Imran Hosein, 2002.
http://data.over-blog-kiwi.com/0/47/36/66/201306/ob_89a30d02b1561be6afaa5987a4b4d8e0_jerusalem-dans-le-coran.pdf
7 : http://www.herodote.net/almanach-ID-959.php
8 : http://www.mondialisation.ca/arabie-saoudite-le-pacte-de-quincy-une-relation-sp-ciale-mais-de-vassalit/21107
9 : https://blideodz.wordpress.com/2013/06/27/israel-letat-raciste-juif/
10 : Plan de remodelage du Moyen-Orient d’Oded Yinon, 1982.
http://www.democratie-royale.org/article-israel-shahak-oded-yinon-le-plan-de-remodelage-du-proche-orient-1982-88779290.html
11 : http://www.lemondejuif.info/2015/02/frappes-contre-liran-larabie-saoudite-prete-a-ouvrir-son-espace-aerien-a-israel/
12 : http://www.i24news.tv/fr/actu/international/moyen-orient/73768-150605-israel-et-l-arabie-saoudite-unis-contre-la-menace-iranienne
13 : http://frenchold.ws.irib.ir/analyses/item/207144-19-aout-1953-op%C3%A9ration-ajax-,-les-iraniens-s-en-souviennent
14 : http://www.liberation.fr/monde/2013/08/20/la-cia-reconnait-avoir-orchestre-le-coup-d-etat-iranien-de-1953_925833
15 : http://www.mondialisme.org/spip.php?article1503
16 : http://www.cf2r.org/fr/notes-actualite/iran-israel-vers-equilibre-de-la-terreur.php

Publicités