Une fuite peut révéler la source du problème…

MON GRAIN DE SEL :

A chaque FALSE FLAG, les différents services de sécurités commencent à s’auto-accuser d’entrave à enquête, fuite d’info capital etc….

Ils veulent faire durée le suspense  en noyant le poisson dans l’eau.

Mais les dés étaient pipés d’avance. Le programme connu et les acteurs connus.

RÉVEILLEZ VOUS ON VOUS MANIPULES.

surtout vous les musulmans cessez d’etres les DINDONS de la farce. N’importe quel sioniste vous

Publié par :  KAM

=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-==-=-=-=-=-=-=-=-=

Une fuite peut révéler la source du problème…

Le gouvernement britannique semble très remonté contre ce qu’il qualifie de « fuites » au sujet de quelques éléments liées à l’enquête sur l’auteur présumé de l’attentat terroriste de Manchester du 22 mai.

Londres accuse Washington et ce dernier promet une enquête pour déterminer le ou les auteurs de ces « fuites ».

Révéler au public deux informations sur cet attentat ne peut être qualifié de « fuite ».

Il faut mettre un terme au cirque des attentats et en finir avec l’idéologie et autre langues de bois sclérosant le monde dit libre depuis au moins trois décennies.

On ne peut arrêter ces attentats qui s’abattent aléatoirement avec leur lots de victimes innocentes qu’en révélant les dessous de certaines pratiques se substituant à une stratégie politique.

La supercherie a assez duré.

La peur est un puissant levier, mais baser l’ensemble d’une stratégie sur l’émotion démontre une déficience rationnelle.

Revenons aux faits:

Le père de Selman Abidi (Abedi selon la graphie anglo-saxonne) s’appelle Ramadan Belkassam Labidi, Alias Abou Smail. Il est né le 24 décembre 1965 et à travaillé au sein du service de la sécurité intérieure de la Libye jusqu’en 1991.

Fiché d’abord comme un sympathisant des réseaux islamistes radicaux que le gouvernement libyens combat, il travaille pour les services britanniques. D’après une source libyenne, Ramadan Labidi aurait été sous-officier dans un service chargé de la surveillance et l’infiltration  des milieux islamistes. Il rejoint le Groupe islamiste libyen combattant et fournit des informations aussi bien aux britanniques qu’aux éléments islamistes recherchés. Il joue un rôle dans une tentative à de coup d’État contre Gaddafi. Celui-ci échappa alors à une attaque à la grenade.  Sa couverture saute. Il est exfiltré en compagnie de sa famille vers le Royaume-Uni oú il bénéficie de certains avantages dans le cadre d’une programme de protection des ressources (renseignement humain).

La famille s’installe à Londres, puis à Manchester oú naquit Selmane en 1994. Le père se rapproche encore plus de la nébuleuse islamiste libyenne et on suppose qu’il a continué à travailler pour le Mi6 jusqu’en 2009.

En 2008, Labidi père revient en Libye et bénéficie d’une amnistie générale incluant des centaines de radicaux islamistes libyens dans le cadre de négociations secrètes  avec les britanniques en échange de l’abandon de certaines sanctions. En 2011, il est l’un des meneurs du mouvement du 17 février qui deviendra une milice rebelle armée soutenue par les États-Unis, le Royaume-Uni, la France et les pays du Golfe.

Labidi rentre en Angleterre et assiste de loin à la chute du régime libyen sous les bombes de l’Otan. Une fois ce pays détruit, on lui assigne de nouvelle tâches dont celle visant à infiltrer des groupes armés non tributaires de puissances étrangères. Cependant la prolifération des milices et le chaos libyen mettent en échec toute infiltration.

Le jeune Selmane et son frère sont membres d’un gang armé spécialisé dans le racket nocturne des automobilistes. Ils se font photographier avec des fusils mitrailleurs et des RPG-7 et trempent dans des trafics divers.

Le caractère fort vulnérable et influençable de Selmane a été une condition fort favorable pour son recrutement. C’était aussi un fanatique de la chanteuse pop US Ariana Grande.

Quel était le but des commanditaires de l’attentat de Manchester?

Le même que ceux de Madrid, Londres ou Paris? Presque mais il y a un élément nouveau pour ce qui est de Manchester et il est en relation avec la guerre à outrance et à peine cachée dechirant les factions de l’État profond américain et sa relation avec Ryad et Tel-Aviv.

SOURCE :  https://strategika51.wordpress.com/2017/05/25/une-fuite-peut-reveler-la-source-du-probleme/

Publicités