VITESSE DE LA LUMIÈRE ET CORAN

MON GRAIN DE SEL :

Le CORAN LIVRE DIVIN, TRANSMIS PAR ALLAH (swt) COMME MISÉRICORDE POUR L’HUMANITÉ.

Malheureusement beaucoup de musulmans, s’intéressent aux chants des sirènes.  Qu’AUX verites énoncer dans ce livre DIVIN.

Publié par  :  KAM.

=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

Ce qu’un scientifique découvre en ouvrant le Coran┇Islam

VITESSE DE LA LUMIÈRE ET CORAN

Cette équation relativiste coranique pourra avoir un effet dévastateur sur les critiques et propagandes négatives anticoraniques et renversera totalement la situation du Coran et de l’Islam dans le monde, une fois qu’elle sera connue avec la grâce de Dieu. Il n’est absolument plus possible de continuer à ignorer le Coran et le classer parmi des livres “Krishna” ou de culture arabe dans le futur.

يُدَبِّرُ الْأَمْرَ مِنْ السَّمَاءِ إِلَى الْأَرْضِ ثُمَّ يَعْرُجُ إِلَيْهِ فِي يَوْمٍ كَانَ مِقْدَارُهُ أَلْفَ سَنَةٍ مِمَّا تَعُدُّونَ (32:5

“Du ciel à la terre, Il administre l’affaire, laquelle ensuite monte vers Lui en un jour équivalent à mille ans de votre calcul.”

L’expression “de votre calcul” ne laisse aucun doute qu’il s’agit d’années lunaires et a été comprise comme ceci (idée de Zindani, A. and Dezahf M. Organization of Scientific Miracles of Quran, Muslim World League Makka, 1989 et développé par le Dr. Mansour Hassab-Elnaby Professeur de Physique, Université Ain Shams, Caire, Egypte, dans son article “A New Astronomical Quranic Method for The Determination Of The Greatest Speed C”: l’affaire cosmique traverse le ciel avec une vitesse et parcourt une distance en un jour égale à ce que la lune parcourt en 1000 ans lunaires c’est à dire 12000 mois lunaires sidéraux.

En se basant sur cette information on peut écrire:
Distance traversée par la lumière en un jour sidéral = distance traversée par la lune en 1200 révolutions. Ct = 12000 L
Où:
C = la vitesse de l’affaire cosmique
t = Le jour sidéral terrestre, c’est à dire 23 h 56 min 4,0906 sec = 86164,0906 sec

L = la distance parcourue par la lune en un mois lunaire sidéral sans les interférences de son
mouvement spiral causé par la révolution de la terre autour du soleil. C’est à dire la

longueur de l’orbite lunaire nette sans les effets du champ gravitationnel solaire.

La vitesse orbitale de la lune est approximativement de 1 km/s, un calcul assez précis serait de prendre V la valeur moyenne de la vitesse lunaire déduite du rayon moyen R de l’orbite lunaire en prenant le périmètre de l’orbite, ce qui nous permet d’écrire:

V = 2 Pi * R/T
R est égal à 384264 km et T le mois lunaire sidéral qui vaut: 655,71986 heures, et en substituant R et T par leur valeur on obtient:
V = (2 Pi * 384264 )/655.71986= 3682.07 km/hr

C’est à dire 3682,07/3600 = 1,022797 km/s, Ce que la NASA publie dans ses pages web et ce qu’on trouve dans tous les manuels d’astronomie.

Soit l’angle @ parcouru par le système terre lune autour du soleil pendant une durée d’un mois sidéral d’une période de 27,321661 jours. En tenant compte de la période héliocentrique de 365,25636 jours (1 an) on peut donc calculer @:

@ = 27.321661*360/365.25636= 26,92848

Puisque la présence du soleil change les propriétés géométriques de l’espace et du temps, on doit donc dans les calculs éliminer ses effets sur le système terre-lune d’après la condition de validité du second postulat de la relativité spéciale, c’est à dire qu’on ne doit prendre en considération que le mouvement lunaire géocentrique sans le mouvement héliocentrique du système terre-lune. En supposant une terre stationnaire, la vitesse orbitale nette VO de la lune est donc:
VO = V cos@
Et de ceci on peut maintenant calculer le périmètre L de l’orbite lunaire:
L = V cos@ T
Ce qui nous permet d’écrire:
Ct = 1200 V cos @T
et
Ct = 1200 V cos @ T/t
Et en substituant V, t et T par leur Valeur (V = 3682,07 km/heure) on obtient:

C=12000 * 3682,07 * 0,89157 * 655,71986/86164,0906

C = 299792.5 km/s

Qui est la valeur coranique. En comparant ceci avec la valeur internationale: C = 299792,458 km/s, on peut déclarer que l’affaire cosmique mentionnée dans le Coran s’agit bien de la lumière qui est le phénomène physique doué de la plus haute vitesse dans la nature.

Si quelqu’un peut dénier cette démonstration, qu’il nous éclaire par sa lumière

Une émission de France 2 évoque des vérités scientifiques que le Coran a révélé il y a 1400 ans

Miracle Scientifique du Coran

« La Descente du Fer »

Publicités