RAVAGES DES JUIFS ET DU COLONIALISME AU MAGHREB

MON GRAIN DE SEL :

Ils sont les plaies du monde. Ils n’ont de cesse à se prendre pour le peuple élu. De ce fait ils sont entrain de détruire le monde avec leur leurs perfidies et sournoiserie.

L’histoire est là pour démontrer leur ignominie et leur machiavélisme utilisé à travers les siècles pour arriver à leur fin qui est : LA DOMINATION MONDIALE.

Publié par :  KAM.

=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

RAVAGES DES JUIFS ET DU COLONIALISME AU MAGHREB

L’état français aux mains des juifs doit être aux yeux des maghrébins comme l’est Israël aux yeux des palestiniens.

Le judaïsme est la matrice des utopies qui finissent mal.

Les ravages des juifs et du colonialisme au Maghreb et la reproduction de ces ravages en Europe pour dévaster les peuples européens génétiquement, socialement et culturellement.
Non seulement ils sont juifs mais leur moteur commun est la haine.
Mensonge de l’argument juif, qu’ils véhiculent sur la consanguinité dont ils se servent pour leur projet de métissage en Europe et ailleurs. La consanguinité ? Si vous êtes si fort en écologie ou en biologie, vous devriez savoir qu’un seul couple mâle / femelle d’humains pourraient engendrer 70 millions d’enfants différents avant d’en produire deux semblables. Et les plus consanguins sont juifs et font tout pour le rester.
L’homogénéité ethnique punico-carthagénoise des populations nord-africaines survit malgré les ravages du poison juif depuis 5 siècles par l’inondation des esclaves pour leur projet de métissage en vue d’une dégénérescence génétique de la race blanche, qu’ils sont en train de reproduire en Europe actuellement par l’immigration massive.
 
La base du développement d’une société dépend de son patrimoine génétique, de son savoir et culture, de son pragmatisme et de sa sagesse. Alors que le multiculturalisme et le métissage sont l’opposé de tout ça et conduisent les sociétés au déclin voire l’extinction. Le Maghreb en ai la preuve historique de ce déclin que lui a causé le métissage que les négriers juifs lui ont imposé.
1666 = 1 étoile de david 6 triangles 6 côtés 6 angles de 60°
666 (étoile juive symbole de domination) et la puissance de Bill Gates
Pour quelle raison soupçonne-t’on Bill Gates 3ème du nom d’être l’Antéchrist?
Parce qu’en prenant l’équivalent ASCII des lettres qui composent son nom et en les ajoutant, on
obtient 666
Démonstration:
B 66
I 73
L 76
L 76
G 71
A 65
T 84
E 69
S 83
+ 3
————–
666 !!
Mais on peut aussi se rendre compte que
M S – D O S 6 . 2 1
77+83+45+68+79+83+32+54+46+50+49 = 666
W I N D O W S 9 5
87+73+78+68+79+87+83+57+53+1 = 666
….. même chez Apple:
S Y S T E M 7 . 0
83+89+83+84+69+77+32+55+46+48 = 666
Coïncidence? à vous de voir!
1666 marque la fin de l’histoire du Maroc et le début de l’histoire pré-colonialiste puis colonialiste et enfin l’histoire néo-colonialiste au Maroc.
En 1666, la première fois que les juifs accèdent au pouvoir officiellement depuis l’empire des khazars vers 800. Mais cette fois-ci, c’est au Maroc en aidant un clan de brigands fanatiques qui nomadisait dans le désert en leur offrant une armée de plus de 150 000 esclaves dont ils étaient marchands. Ces esclaves , les juifs n’arrivaient pas à les écouler sur les ports méditerranéens suite à l’installation de l’armée ottomane en aide aux musulmans.
Les juifs s’allient avec ces brigands et prennent le pouvoir avec ces esclaves. Ils s’emparent des institutions de l’état tout les conseillers des roi sont juifs et les généraux de cette armée d’esclaves sont juifs en majorité, la banque centrale marocaine devient leur propriété et fabrique des pièces et des billets avec l’étoile de David pour affirmer leur domination http://rami.tv/fr/alaouites/drapeau/drapeau.htm .
L’appareil économique marocaine est toujours dans les mains des juifs dont André Azoulay conseiller du roi sur les dossiers économiques.
Dès la prise du pouvoir par ces brigands de sous-juifs et de ses juifs, voit le jour une métamorphose culturelle et génétique avec des populations d’une intelligence inférieur d’après la thèse de James Watson prix noble en médecine et co-découvreur de l’ADN :https://fr.wikipedia.org/wiki/James_Dewey_Watson
Les juifs inondent les marchés d’esclaves par les noir africains, et les nomades fanatiques du désert avec des mœurs et des habitudes différentes sauvages et haineuses envers les autochtones marocains, s’installent massivement au Maroc . Le père de la sociologie moderne ibn khaldoun avait alerté l’opinion publique vers 1300 de ces populations nomades qu’il a décrit : ‘’ les nomades sont incompatible avec la civilisation par ce que la civilisation c’est construire et les nomades à cause de leur mouvements ne construisent pas mais ils détruisent. Les nomades, pour monter leur tentes, détruisent la nature en coupant des arbres, pour préparer à manger, arrachent des pierres des murs pour soutenir leurs casseroles.’’
Ces populations nomades eurent été repoussés jadis loin dans le désert par l’empereur romain berbère Septieme Sévère fondateur de la dynastie sévère, dans son vaste projet de sédentarisation et de développement d’Afrique du nord. Mais les juifs n’aiment pas le développement des autres peuples, c’est écrit dans leur Talmud :
–  » Les Juifs sont la substance même de Dieu, mais les goyim ne sont que la semence du bétail.  » – Le Talmud
–  » Les Juifs sont appelés êtres humains, pas les non-juifs qui sont des bêtes.  » – Le Talmud
–  » Tuez le meilleur des gentils (goyim)!  » – Le Talmud.
Et depuis l’arrivée des juifs expulsés d’Espagne et du Portugal vers 1500 et de ces nomades et esclaves qu’ils ont amenés du désert qui n’aspire qu’un monde matérialiste dépourvu de sentiments d’harmonie avec son environnement, le QI de l intelligence des marocains se dégradent et le Maroc devient un petit état pauvre et ruiné par les juifs. Ces nomades qui se sont mélangés avec des peuples sauvages de la jungle africaine et sont devenus un cocktail molotov et c’est ce que veulent les juifs transformer toutes les sociétés du monde en cocktail molotov avec leur projet de métissage destructeur.
Les juifs eux même sont nomades planétaires modernes et la destruction est en eux et les accompagne partout avec des ravages à l’échelle planétaire. Pourtant le Maroc était l’empire le plus puissant de la méditerranée sous la dynastie berbère al mohad vers 1200 fondé par le zénète Abdel muman, puis sur la dynastie berbère mérinide zénète vers 1400, un empire brillant sur le plan intellectuel. Mais affaibli, suite aux ravages de la peste noire, les juifs déclenchent automatiquement des nouveaux ravages via la piste noire saharienne et africaine pour les renverser et ravager le Maroc.
Actuellement, le Maroc pays potentiellement riche, est classé 114 eme au monde au niveau IDH l’indice de développement humain parmi les pays les pauvres.
Dès la prise de pouvoir par ces sous juifs de nomades fanatiques avec l ‘aide des juifs, sur les côtes méditerranéens marocaines les contrebandiers juifs avaient développé une contrebande des marchandises européennes et surtout les armes un fusil valait 60 à 70 francs anciens, est vendu de 150 à 200 à l’intérieur du Maroc pour que les tribus s’entre-tuent entre elles. Ces mêmes juifs qui ont massacrés des milliers de marocains sont partis en Israêl reproduire la même chose au palestiniens :https://www.youtube.com/watch?v=ePN8FJIdZWI .
Et en 1680, les juifs font appel à la France pour armer et entrainer leur armée de plus 150 000 esclave. A l ‘époque même Louis XIV n’avait que 60 000 soldats.
Cet enjuivation plonge le Maroc dans un enfer sans précédent, des centaines de milliers de marocains tombent sous les armes françaises aux mains cette armée d’esclaves.
Dès 1690, ils déclenchent le début du déclin de l’empire musulman ottoman en l’attaquant en Algérie avec cette armée d’ esclaves à maintes reprises mais sans succès. Alors les juifs sortent le plan B l’appui de la France déjà forte enjuivée. Dès la conquête de l’Algérie, tout les rabbin juifs algériens sont remplacés par des rabbins juifs français et tout les juifs deviennent alors des agents secrets (espions) ou des policiers des français, en plus ils connaissent l’Algérie bien à cause de leur mouvements. Ces agents et policiers juifs rackettent et pillent les musulmans sans pitié.
15 mars 1843

La conquête de l’Algérie

par Grégoire Seither

Officier durant la conquête de l’Algérie, le lieutenant-colonel de Montagnac écrit à Philippeville le 15 mars 1843 :      
« Toutes les populations qui n’acceptent pas nos conditions doivent être rasées. Tout doit être pris, saccagé, sans distinction d’âge, ni de sexe : l’herbe ne doit plus pousser où l’armée française a mis le pied. Qui veut la fin veut les moyens, quoiqu’en disent nos philanthropes. Tous les bons militaires que j’ai l’honneur de commander sont prévenus par moi-même que s’il leur arrive de m’amener un Arabe vivant, ils recevront une volée de coups de plat de sabre. (…) Voilà, mon brave ami, comment il faut faire la guerre aux Arabes : tuer tous les hommes jusqu’à l’âge de quinze ans, prendre toutes les femmes et les enfants, en charger les bâtiments, les envoyer aux îles Marquises ou ailleurs. En un mot, anéantir tout ce qui ne rampera pas à nos pieds comme des chiens ».
Source : Lettres d’un soldat par le lieutenant-colonel de Montagnac, Plon éd., Paris, 1885, réédité par Christian Destremeau, 1998.

21 mai 1960

L’armée française égorge des otages en Algérie

En Algérie, à Texenna dans le Nord Constantinois, l’unité de Benoist Rey, soldat appelé, infirmier, appréhende trois bergers, suspectés d’aider le FLN. Dans ses mémoires, il écrit:
« Je n’ose les regarder, car je sais qu’ils sont condamnés. Au plus chaud de l’après-midi, le lieutenant R. commandant en second, fait un signe au caporal-chef B., un Corse militaire de carrière, un véritable tueur, sadique, « spécialiste » de l’égorgement. Les prisonniers ont les mains liées dans le dos. Le caporal-chef B. prend le premier, l’assomme d’un coup de bâton et l’égorge. Il en fait de même avec le deuxième. Le troisième, qui doit avoir dix-huit ans à peine, a compris. Au lieu d’essayer de se défendre, il tend la gorge au bourreau, lequel n’hésite pas et l’égorge avec la même sauvagerie. On met ensuite sur chaque corps à la gorge béante, où déjà sont les mouches, un écriteau : « Tel est le sort réservé aux rebelles ».
Le lendemain, le lieutenant R. assistera à la messe pour l’Ascension. Il a un crucifix au-dessus de son lit. » (Source : Benoist Rey, Les Égorgeurs, Éditions de Minuit, 1961, saisi par la censure.)

Dans les balcans, les juifs déclenchent, un autre front contre l’empire ottoman, en provoquant une guerre entre les musulmans et les chrétiens qui vivaient en paix depuis 600 ans.

 Ce qui a conduit à la première guerre mondiale puis à la deuxième guerre mondiale qui ont réduit l’Europe à un cendrier. L’époque coloniale marocaine dura quarante-cinq ans au Maroc. Lorsque le colonialisme français se vit sérieusement menacé, il s’appuya sur la monarchie pour établir un ordre néo-colonialistes aux formes économiques, culturelles et politiques nouvelles. C’est ainsi que le «protectorat» perdura en quelque sorte, mais dans le cadre d’un «nouvel ordre mondial» qui permettait aux grandes puissances de s’épargner des interventions militaires directes
En 1958, trois ans après l’indépendance, les tribunaux étaient toujours présidés par des juges français.
Des officiers français et juifs occupaient des positions clés dans l’armée qui ont réprimé dans le sang une révolte dans le Rif au nord du Maroc pour empêcher la population de soutenir nos frères algériens en plein carnage par les colonialistes et les traîtres juifs, sous l’égide de la monarchie qui avait empêcher aussi cette aide en 1839 à l’émir Abdelkader durant sa résistance ce qui aurait certainement renverser la situation; les grands propriétaires français restaient tranquillement sur leurs terres; les patrons français de l’économie dirigeaient quasiment la totalité du secteur industriel moderne : transports, mines, industrie de transformation, presse quotidienne, banques, industrie alimentaire
Le commerce était toujours tributaire de la France. Les oranges et les phosphates constituaient comme par le passé nos biens d’exportation principaux. Les précieuses devises nécessaires au développement d’une infrastructure industrielle étaient gaspillées dans l’importation de produits agricoles, blé et sucre, qu’on aurait dû tout simplement cultiver sur place. L’agriculture était au contraire axée exclusivement sur l’exportation. Les devises étaient en outre bradées en grande partie dans l’achat d’articles de luxe destinés à une classe privilégiée de plus en plus nombreuse, formée exclusivement de riches étrangers.Le Maroc produit 5 tonnes d’or par an depuis au minimum 1912 date d’occupation française et la réserve d’or marocaine n’est que de 22 tonnes. où est ce qu’il est cet or? les poches de la mafia d’état. Actuellement, plus de 8 millions de marocains sont en Europe, qui ont fui la répression instaurée par les juifs dans leur pays et les richesses marocaines sont pillés par une mafia d’état bien rodée depuis 1666, un simple policier, gendarme ou fonctionnaire de l’état se permet de dépenser dans des cabarets tout les soir le salaire d’un mois d’un ouvrier marocain. Et d’autres millions de marocains avaient fui vers l’Amérique latine au début de ce marasme. Sans compter l’exportation des prostituées marocaines partout en Europe et ailleurs qui classe le Maroc premier pays musulmans avec l’Europe de l’est au services des proxénètes et producteurs juifs (rois du porno) José Benazeraf (1922, Casablanca), pionnier du cinéma pornographique en France. https://francenationaliste.wordpress.com/…/lindustrie-jude…/ . On appelle d’ailleurs le Maroc la Thaïlande d’Afrique pour son tourisme sexuelhttp://www.xnxx.com/video12372015/sex_a_marrakech .
Il est aussi une terre d’accueil pour les pédophiles du monde dont la plupart ont des villas au Maroc et viennent s’abuser des enfants. Ces fanatiques de sous-juifs qui ont ravagé l’Afrique du nord et le monde musulmans par leur de modes vie sauvage, moyenâgeux, archaique et destructeur, ravagent actuellement le monde chrétien par la terreur au nom de l’Islam et créent un sentiment anti-musulmans chez les chrétiens.
Donc indirectement, par leur ignorance et sauvagerie sont des complices de ces juifs qui ne cherchent que la confrontation entre les musulmans et les chrétiens qui se produit déjà en Afrique noir. Ces mêmes fanatiques de sous juifs prônent la frustration sexuelle qui engendre de la haine et cela encouragent la prostitution et la criminalité et le point final de cette argent salle sont les poches des juifs patrons de cabarets et chefs des réseaux proxénètes et de la haute criminalité. Depuis plus de 40 ans que je réside en Europe et j’ai voyagé dans plus de 15 pays, tout les établissements juifs que j’ai vu sont des trapes de l’argent salle.
Le monde criminel issu de la communauté juive internationale, et ce que l’on y découvre est à proprement parler hallucinant.Le fait est que la mafia juive est la principale mafia qui existe aujourd’hui sur cette planète : racket, proxénétisme, trafic de drogues, trafic d’armes,trafic de diamants de contrebande, trafic d’œuvres d’art, meurtres souscontrat, escroqueries en bande organisée, vols à main armée, etc. La pornographie, les milieux des casinos et des discothèques sont aussi largement tenus par ces mafieux israélites. https://www.youtube.com/watch?v=xFcvdR0vXA0&feature=youtu.be
la mafia juive contrôle la majeure partie du business international de la drogue. Le fait est que depuis le trafic de l’opium dans la Chine du XIXe siècle jusqu’à nos jours, cette mafia est très entreprenante dans ce domaine. Pour le trafic d’ecstasy, on peut affirmer avec certitude que la mafia juive est en position de monopole. L’ecstasy est la drogue qui fait le plus de ravage actuellement dans la jeunesse européenne. Une pilule d’XTC donne une sensation de force et de bien-être pendant quelques heures, mais c’est surtout une véritable poubelle chimique. Ses effets, sur le long terme, sont effrayants, car irréversibles : pertes de mémoire, troubles du comportement, du sommeil, de la concentration, lésion cérébrale chez les enfants des mères droguées.
Le premiers pays producteur est la Hollande, mais les gros trafiquants qui ont été arrêtés depuis une dizaine d’années en France, en Belgique, aux Etats-Unis ou en Australie, possèdent tous là encore, des passeports israéliens. Le business d’ecstasy est à 100 % entre les mains de mafieux juifs, qui ne sont pas tous originaires de Russie, puisque l’on trouve aussi des trafiquants séfarades. Si vous achetez une pilule d’XTC, en tout cas, vous pouvez être certains de financer la mafia juive.
Certains gros trafiquants sont aussi très impliqués dans le business de l’héroïne et de la cocaïne. Durant le règne du juif de Kadhafi sur la Lybie, la Lybie était un tunnel pour les trafiquants juifs de la cocaïne en provenance d’Amérique latine via l’Afrique de l’ouest vers l’Europe et pour le trafics d’armes des juifs vers l’Afrique noir. Casablanca a toujours été un port arrière plan aux trafiquants juifs de cocaïne et il y a quelques années toutes les côtes de Casablanca étaient couvertes de cocaine suite à l’écoulement par accident d’un bateau de trafiquants juifs de cocaine http://aujourdhui.ma/…/quand-les-marees-virent-au-blanc-6343 .
Ce juif de Khaddafi a mis en marche ce projet juif d’immigration massive pour la régression génétique des peuples européens et maghrébins ( déjà fort entamée chez ces derniers depuis 5 siècles) . Il a transformé la libye méthodiquement en une plate-forme des candidat à l’exil. Les juifs exploitent aussi cette misère du monde sauvage et mal éduquée qui affluent en Europe, dans la vente en détail de leur drogues aux européens et alimentent leur réseaux proxénètes et pornographiques. Voici une déclaration de haine et d’insulte envers les chrétiens et les musulmans du pornocrate juif Astyr lorsqu’il se souvenait qu’il devait « se sauver ou bien se battre à l’école primaire parce qu’il était un juif » et continuait « il se pourrait très bien que cette partie de ma carrière porno soit un doigt d’honneur à ces gens», dans le talmud juive c’est écrit que la sainte marie est une pute et jésus est un bâtard.
Ces juifs berbères, comme Enrico MACIAS, un juif qui a été membre fondateur d’une organisation terroriste OAS (organisation de l’armée secrète) en Algérie qui a massacré des milliers de musulmans berbères, donne des leçons sur le terrorisme aux palestiniens et : ‘’Le peuple palestinien, quand il ouvrira les yeux dégagera ces gens du Hamas pour qu’ils puissent avoir une vie plus facile. A partir du moment où des gens veulent diriger un pays, il ne faut pas que ce soit des terroristes. »
Un ancien ambassadeur itinérant de l’UNICEf approuve cette opération Israélienne sur Gaza ! « plomb durci », ; on dénombrait plus de 2000 morts dont de très nombreux enfants.
Les intellectuels juifs sont toujours prompts à se plaindre de la résurgence de l’antisémitisme. Ils nous le disent et nous le répètent : l’antisémitisme est une folie, une maladie, un crime contre l’humanité. Les juifs, eux, sont parfaitement innocents, ne sont coupables en rien de ce qui pourrait leur être reproché. Ce sont les autres qui les accusent à tort et qui projettent sur eux leur propre culpabilité. Les juifs sont ainsi les éternels boucs émissaires, toujours persécutés, toujours victimes de la folie des hommes.
Pourtant, il suffit d’observer la production culturelle du Judaïsme pour se rendre compte que ce sont bien les juifs eux-mêmes qui n’ont de cesse de projeter sur l’humanité des crimes inavouables. En les lisant avec un miroir, tout devient très simple et très lumineux. Les ravages au Maghreb que les juifs ont commis en soutenant des rois sanguinaires à accéder au pouvoir et leur collaboration avec le colonialisme français le plus atroce des colonialismes qui a commis un génocide social et culturel contre le peuple berbère. Cela montre noir sur blanc la cruauté des juifs et ce qui implique que tout les peuples doivent les combattre s’ils veulent survivre et prospérer.
Pourtant les berbères les ont accueillis durant leur expulsions d’Europe comme d’ailleurs les amaleicites qui les ont accueillis durant leur fuite d’Egypte, il y a 4000 ans. Ces mêmes juifs eurent exterminés ces amaleicites.

Israel, une Terre Promise pour le crime organisé ?

Le crime Organisé (OC) a des racines anciennes et profondes en Israël, tel que le trafic de narcotiques et la prostitution. le crime organisé en Israël a maintenant une étendue mondiale, avec un impact direct aux États-Unis.
Contexte :
les familles majeures du crime sont bien connues du public israélien.
Cinq ou six familles du crime ont traditionnellement dominé:
Les Abergil, Abutbul, Alperon et Rosenstein sont parmi les organisations les mieux connu.
De nouveaux noms comme Mulner, Shirazi, Cohen et Domrani sont apparus rapidement pour combler le vide. D’autres groupes dirigés par les familles
Harari, Ohana et Kdoshim émergent dans la pègre. Il y a aussi un certain nombre de Familles rivales actives dans le Milieu de secteur arabe d’Israël.
Les activités Traditionnelles du crime organisé en Israël incluent
les casinos clandestins, les réseaux de prostitution, l’extorsion et prêt de fonds, dans lesquels chaque famille contrôlent un territoire. La famille Alperon, domine la région de Sharon, tandis que la famille Abutbul est basée dans la ville côtière de Netanya.
Le milieu du crime dispose aujourd’hui d’explosifs de haute technologie provenant des forces armées israéliennes et n’hésitent pas à recourir à la violence aveugle, au moins contre les membres des gangs rivaux. Le nouveau business du CO s’étend aussi sur les marchés financiers de la bourse et la fraude à la carte bancaire à une échelle mondiale.
Tout comme la portée du CO israélien, les intérêts en jeu ont aussi grandit. Les familles du crime travaillent plus loin de la maison et exportent la violence à l’étranger.
Les ramifications du CO israélien se sont étendues dans le contrôle des franchises de casinos en Europe de l’Est. La famille Abutbul a commencé le trafic des jeux en Roumanie il y a plus d’une décennie et détient maintenant le réseau des Casinos Royal dans toute l’Europe. En 2002, les gangs israéliens se sont livrés à une guerre de gang en Europe après la morts de deux de leur chef, Yaakob Abergil et Felix Abutbul furent assassinés en deux mois. Abutbul fut abattu devant son casino à Prague dans une démonstration de force par le clan Abergil qui tentait de prendre des casinos en Europe.
Le CO israélien joue maintenant un rôle significatif dans le trafic de drogue international approvisionnant à la fois le marché local des consommateurs et Israël servant d’importante plaque tournante de la drogue vers l’Europe et les USA.
En 2004, Zeev Rosenstein a été arrêté en Israël pour la possession de 700,000 comprimés d’Extasy dans son appartement de New York, destiné au marché américain. Il a été finalement extradé vers les Etats-Unis en 2006 où il purge actuellement 12 ans de prison.
La prostitution s’est aussi étendu au-delà du simple bordel local. En mars 2009, la Police national israélienne (INP) a arrêté douze suspects dans ce qui serait jusqu’à présent le plus grand réseau de trafic d’êtres humains dirigé par des Israéliens. Le chef du cercle mafieux Rami Saban et ses associés sont accusés de trafic de milliers de femmes de l’ancienne Union Soviétique contraintes à la prostitution en Israël, en Chypre, en Belgique et en Grande-Bretagne. Des femmes ont aussi été envoyé en Égypte via la frontière du Sinaï et vendues à des Bédouins….
Des milliers de serviteurs armés restent actifs dans les rues, un indicateur estime à 2000 le nombre de personnes qui ont assisté aux funérailles très publiques d’Alperon. Il note que beaucoup de leaders du crime restent actifs en prison et que leurs opérations ne sont pas gênées significativement même quand ils sont reconnus coupables et emprisonnés.
En décembre 2008, l’ancien premier ministre Olmert admettait que les efforts pour combattre les OC ont été depuis longtemps dilués dans de trop nombreuses agences et que leur équipement technologique était relégué loin derrière celui alloué aux services du contre-terrorisme. Il n’est pas entièrement clair dans quelle mesure des éléments des OC ont pénétré l’établissement israélien et corrompus les fonctionnaires.
L’INP insiste que de tels cas sont rares, malgré les révélations occasionnelles de policiers corrompus dans la presse. plusieurs révélations indiquent un problème en croissance. En 2004, le ministre Gonen Segev a été arrêté pour contrebande de milliers de pilules d’Extasy en Israël, cas qui a produit une considérable évidence de son activité dans le crime organisé.
L’élection de Inbal Gavrieli à la Knesset en 2003 comme membre du Likud a fait apparaitre l’influence du CO au sein du comité central du Parti. Gavrieli est la fille d’un des patrons présumé du CO et elle essaya d’utiliser son immunité parlementaire pour bloquer les enquêtes concernant les « affaires » de son père. En avril 2009, des politicards et des figures du CO se sont rendu aux funérailles d’un activiste du Likud, Shlomi Oz, qui fut emprisonné un temps pour extorsion de fonds pour le compte de la famille Alperon. Parmi ceux qui assistait aux obsèques figurait Omri Sharon, les fils d’Ariel du même nom, qui a été reconnu coupable en 2006 de levée de fonds illégale sans relation avec la mafia.
Malgré des lois votées en 2003 qui condamnent jusqu’à 10 ans de prison les chefs reconnus de gangs maffieux et à 3 ans pour leurs hommes de main, les juges et les avocats, ont été lent à les appliquer .
Les origines géographiques diverses mais principalement d’Afrique du Nord et d’Europe de l’Est de la population israélienne fournit aux OC un terrain d’action considérable, de nombreux Israéliens détiennent des passeports étrangers, la plupart d’entre bénéficient d’une exemption de visa pour les Etats-Unis. Environ un million de Russes ont émigré vers Israël après la dissolution de l’Union Soviétique . Beaucoup d’oligarches russes d’origine juive et de juifs membres d’organisations criminelles ont reçu la citoyenneté israélienne ou au moins maintiennent une résidence dans le pays. Alors que la majorité des familles du CO sont natives d’Israël, les stéréotypes faisant des émigrés « russes » des truands est largement surévaluée, il est routinier que les familles indigènes emploient les « muscles » russes.
Selon Xxxxx, des groupes de juifs hassidiques basés à Amsterdam impliqués dans le trafic de drogue international en lien avec les OC israéliennes. Criminels Arabes et Juifs israéliens collaborent sans problèmes et forment des alliances pour étendre leur contrôle sur les activités lucratives de la drogue, du vol de voitures et du racket. même les frontières fermée et hostiles posent peu de problèmes aux OC. selon la police israélienne, 48% de la l’héroïne saisit en 2008 a été interceptée à la frontière libanaise, 37% à la frontière jordanienne et 12% à la frontière égyptienne.
Les OC israéliennes opèrent librement aux Etats-Unis.
Etant donné le volume des échanges commerciaux et humains entre Israël et les USA, il n’est pas étonnant que les OC israéliennes aient pris pied en Amérique. au cours de la dernière décade, les médias ont détaillé un certain nombre d’affaires très en vue, impliquant des OC israéliennes allant du trafic de stupéfiant à grande échelle au meurtre. L’enquête en cours menée par le Grand Jury du District Central de Californie contre la famille Abergil contre laquelle un cas de conspiration (RICO) a été initié en décembre 2007, démontre clairement la véritable étendu de ces activités criminelles. Les enquêteurs ont confondu Yitzhak Abergil et son réseau entier pour des crimes « de détournement, extorsion, enlèvement et blanchiment d’argent. « Yitzhak Abergil est actuellement en état d’arrestation en Israël et doit faire face à une demande d’extradition pour meurtre d’un autre membre d’une OC, Sami Attias sur le territoire américain.
16 familles et 78 personnes qui sont au centre d’OC israéliennes aux USA ont été identifiées. La section consulaire à révoqué plusieurs visas parmi les individus qui ont été condamnés pour crimes en Israël, mais beaucoup des éminentes figures des OC israéliennes n’ont pas de condamnations majeures à leur actif et donc aucune restriction de visas.
Avec ce scoop venant de l’ambassade américaine à Tel Aviv ( Wikileak et à Julian Assange), la preuve que la mafia juive existe et que le livre rédigé par Hervé Ryssen est juste.
Ce rapport « secret » confirme également qu’Israël constitue une base arrière pour les activités de la mafia juive. En effet, les bandits juifs, petits ou grands peuvent à tout moment se réfugier dans ce pays, même aux truands, pourvu qu’ils soient Juifs.
Le judéo-christianisme a pour principe le nivellement racial, l’unité de l’humanité et, par conséquent, le génocide.
Toutes les nations occidentales sont dirigées par une conspiration sioniste déterminée à métisser, supplanter et exterminer la race blanche.https://www.youtube.com/watch?v=I5qljkUzzIY&feature=youtu.be
Les systèmes religieux, politiques et économiques peuvent être détruits et ressuscités, mais la mort de la race blanche sera éternelle.
Les gouvernements d’occupation sioniste en Amérique et dans les autres nations occidentales promeuvent l’acte contre-nature d’homosexualité, sachant très bien que le puissant instinct mâle d’union sexuelle doit être dirigé à des fins de procréation vers les femmes de même race afin d’assurer la survie de l’espèce
Les gouvernements d’occupation sioniste en Amérique et dans les autres nations occidentales promeuvent et protègent l’infanticide, aujourd’hui appelé avortement, de bébés blancs bien-portants, au détriment immense de notre race
Après la pollution de la population Maghrébine par les négriers juifs. Les juifs passent à la touche finale pour leur projet de métissage et de déracinement des peuples pour les manipuler, par l’immigration massive vers l’Europe des 2 autres races asiatique et africaine.https://www.youtube.com/watch?v=I5qljkUzzIY&feature=youtu.be
Les recherches génétiques actuelles démontrent que les races existent. On s’en doutait, mais aussi qu’il existe des différences d’intelligence importantes entre elles.
Ainsi, lorsque les médias parlent d’échec scolaire, ils font référence aux Africains en général. En revanche, jamais, il n’est fait référence aux Asiatiques car ces derniers réussissent plutôt mieux que la moyenne à l’école.
Les différences d’intelligence entre les races sont à l’origine et pour une grande part des problèmes de l’échec scolaire. Il faut cesser de feindre l’égalité de tous. Cette égalité n’est qu’un fantasme de gauchistes et de lâches qui se préservent ainsi des questions fondamentales de notre société.
Chaque race est porteuse de caractéristiques physiques largement reconnaissables de l’extérieur et auxquelles tout le monde s’accorde. C’est ce qu’on appelle la race du corps. Mais le plus important est que les races se définissent également par une âme et un esprit qui leurs sont propres. C’est ce qui les amènent à créer des traditions, des lois, une certaine façon de penser, de concevoir la nature et le monde, d’imaginer leur relation au divin, de créer etc. Et c’est de ces paramètres que naissent les civilisations.
Toutes les nations d’Europe sont nées de la race caucasienne qui les a enfanté il y a bien longtemps. Plus elles se trouvent en périphérie éloignée de la source originelle, plus elles en diffèrent. C’est pour cela qu’ils existe des différences culturelles et physiques notables en Europe. Mais ces différences de cultures et de coutumes sont perçues comme cousine lorsqu’on les observe depuis l’extérieur du territoire européen.https://www.youtube.com/watch?v=yCKhy0Y2Rfs
Au delà de l’esthétique physique raciale caucasienne, une culture, une civilisation sont les produits d’un peuple, d’une race. C’est-à-dire que si l’on vient modifier la substance génétique d’un peuple, par des apports extérieurs, donc par le métissage, on modifie inexorablement l’univers mental de toute la société et donc la civilisation (l’univers matériel) qui en est le fruit se trouve ébranlée. D’autre part, sur un plan spirituel, les peuples, les races se doivent de respecter et de rester fidèles à ce qu’à fait d’eux le créateur. ,
C’est d’ailleurs l’un des raisons actuelles des forces hostiles aux Blancs de combattre toute forme spiritualité enracinée. Mais c’est aussi ce qui montre que le néo-écologisme gauchiste est une escroquerie qui a du mal à se dépêtrer de sa contradiction majeure à savoir ; militer pour la diversité animale et végétale tout en militant pour le métissage des hommes. Et je dois préciser que c’est par cela que l’on doit juger de la bonne foi ou non des écologistes. Il faut dire que le vrai cheval de bataille des « Verts » se situe plutôt sur le plan de la lutte des classes, en bons marxistes qu’ils sont vraiment, que dans la défense de la nature.
La défense et la protection d’une race se situent donc autant dans l’esthétique physique, que dans son univers mental, car une race se distingue aussi et surtout d’une autre par son esprit et son âme.
Ses réalisations artistiques et culturelles sont donc le fruit de la race de l’âme et de l’esprit.
La science est en train de découvrir les preuves de la diversité génétique au sein des groupes de personnes ainsi qu’entre les individus. Cette découverte devrait être acceptée, pas crainte, disent Bruce T. Lahn et Lanny Ebenstein.
Un corpus croissant de données est en train de révéler la nature de la diversité génétique humaine à une résolution de plus en plus fine. Il est maintenant reconnu que, malgré le degré élevé de similarités génétiques qui lie l’humanité en tant qu’espèce, il existe une diversité considérable, tant au niveau individuel que du groupe (race et ethnie). La signification biologique de ces variations, reste à explorer pleinement. Mais assez de preuves ont été accumulées pour justifier la question suivante :
<< Et si les données scientifiques démontraient finalement que les variations biologiques à base génétique qui existent entre individus, étaient aussi valables pour les groupes ?>>
À notre avis, la communauté scientifique et la société en général sont mal préparées à une telle possibilité. Il nous faut une réponse morale à cette difficile question, indépendamment de ce que la recherche met au jour sur la diversité humaine. Ici, nous plaidons pour la position morale que la diversité génétique, de l’intérieur ou entre les groupes, devrait être acceptée et célébrée comme l’un des principaux atouts de l’humanité.

Quand la science se heurte à des questions idéologiques.

L’actuelle position morale dominante consiste en une sorte d’ « égalitarisme biologique». Cette position dominante a émergé ces dernières décennies, essentiellement pour corriger les graves injustices historiques, y compris le génocide, qui ont été commis avec le soutien de pseudo-compréhension de la diversité du groupe. La théorie de l’hygiène raciale promue par les généticiens allemand Fritz Lenz, Eugène Fischer et d’autres pendant l’époque nazie est un exemple notoire de cette pseudoscience. l’égalitarisme biologique est la position adoptée selon laquelle il n’existerait aucun sens génétique dans les différences biologiques existantes entre les groupes humains, à l’exception de quelques traits superficiels comme la couleur de la peau. Les partisans de ce point de vue semblent espérer que, en faisait la promotion d’une similitude biologique, la discrimination contre des groupes ou des individus deviendront sans fondement.
Nous croyons au contraire que cette position est dangereuse car s’il s’avérait que des différences notoires et importantes étaient établies, cela pourrait justifier la discrimination. Au contraire, l’égalité des chances et le respect de la dignité de l’homme devraient être les aspirations communes de l’humanité, malgré les différences humaines petites ou grandes. Nous pensons également que l’égalitarisme biologique ne survivra pas à la lumière de la masse croissante de données accumulées.
Beaucoup de gens pourraient admettre l’existence d’une grande diversité génétique au niveau des groupes humains, mais y voient là une menace pour la cohésion sociale. Certains chercheurs ont même appelé à un arrêt à la recherche sur le sujet ou sur ses aspects sensibles, en raison des risques de mauvaise utilisation de l’information.
D’autres de demander : Si l’information sur la diversité du groupe peut être contournée, pourquoi ne pas se concentrer uniquement sur les différences individuelles et ignorer toutes les différences au niveau raciale ?

Avertissement clair des scientifiques !

Nous affirmons avec force que la société se doit de rester vigilante contre tout détournement de l’information génétique, mais nous croyons aussi que la meilleure défense consiste à adopter une attitude positive à l’égard de la diversité, y compris au niveau du groupe. Nous plaidons pour notre position à partir de deux perspectives : D’abord, que la recherche et la médecine peuvent tirer profit d’une meilleure compréhension de la diversité des groupes humains et, deuxièmement, que la diversité génétique humaine dans son ensemble, y compris la diversité des groupes, enrichit grandement notre espèce.

2. Compréhension émergente de la diversité génétique humaine.

La diversité génétique est la différence dans la séquence d’ADN entre les membres d’une espèce. Il est présent dans toutes les espèces du fait de l’interaction des mutations, de la dérive génétique, de la sélection et de la structure de la population. Quand des groupes d’une espèce isolés de part la géographie ou d’autres moyens se reproduisent entre-eux, ils se différencient les-uns des autres dans le temps autour de leur pôle génétique.
L’homme anatomiquement moderne est apparu en Afrique orientale il y a environ 200.000 ans. Certains membres ont émigré hors de l’Afrique depuis 50.000 ans pour peupler l’Asie, l’Australie, Europe et éventuellement les Amériques.
Pendant cette période jusqu’à présent, les barrières géographiques naturelles ont divisé l’humanité en plusieurs grandes races, délimitées essentiellement les lignes des continents, qui ont grandement réduit le flux de gènes entre eux. Les barrières géographiques et culturelles existent aussi au sein des grands groupes, mais à des degrés moindres.
Cette histoire de la démographie humaine, avec conjointement la sélection naturelle, a donné lieu à des modèles complexes de diversité génétique. L’unité de base de cette diversité est le polymorphisme – des sites spécifiques du génome existent sous des multiples variantes . De nombreux polymorphismes impliquent seulement un ou quelques nucléotides, mais certains peuvent impliqués d’importants segment du matériel génétique. La présence de polymorphismes conduit à la diversité génétique au niveau de l’individu est tels qu’il n’y a pas deux individus porteur du même ADN, à l’exception des vrais jumeaux. Les allèles de certains polymorphismes sont également présents dans des fréquences sensiblement différentes entre les groupes géographiques. Un exemple extrême est le gène SLC24A5 de la pigmentation.
Un allèle du SLC24A5 qui contribue à éclaircir la pigmentation est présente chez presque tous les Européens, mais, est presque toujours absent dans chez les Asiatiques de l’Est et chez les Africains.
Compte tenu de ces polymorphismes géographiquement différenciés, il est possible de constituer des groupes humains sur la base de leur constitution génétique. L’éloignement géographique de grands groupes de population séparées par des barrières continentales durant de longues périodes historiques sont telles que l’identité géographique d’une personne peut-être désignée dans une quasi certitude sur la base de son ADN seule (c’est d’ailleurs devenu une pratique acceptée dans le milieu judiciaire). Il y a plus de preuves que certains des polymorphismes géographiquement différenciées sont fonctionnels, ce qui signifie qu’elles peuvent entraîner des effets biologiques différents (juste combien est l’objet de recherches en cours). Ces polymorphismes peuvent affecter les traits tels que la pigmentation, l’adaptation alimentaire et la résistance aux pathogènes (où la preuve est plutôt convaincant), et le métabolisme, le développement physique et la biologie du cerveau (où les preuves sont plus préliminaires.
Pour la plupart des caractères biologiques, la différenciation génétique entre les groupes est probablement négligeable par rapport à la variation à l’intérieur du groupe. Pour d’autres traits, tels que la pigmentation ou l’intolérance au lactose, les différences entre les groupes sont si importantes que le caractère affiche une différence négligeable au sein du groupe, et à une autre extrémité, un caractère peut être sur-représenté au sein d’un même groupe.
Plusieurs études ont montré que de nombreux gènes dans le génome humain peuvent avoir subi des épisodes récents de sélection positive – à savoir, une sélection qui procure un avantage biologique à son porteur. Ces études se heurtent à la position défendue par certains spécialistes qui prétendent que les humains auraient cessé d’évoluer il y a 50,000-40,000 ans. Cette dernière théorie va à l’encontre du fait que les mécanismes de sélection au sein d’un même groupe augmentent le polymorphisme (différences physiologiques et physique) entre les groupes raciaux.
La lutte pour la préservation ethnique des peuples est un enjeu majeur, bien sur par le fait qu’il correspond au respect de l’ordre naturel, mais aussi parce qu’il est un moyen majeur pour combattre la machine mondialiste.
Au delà des débats d’ordre de « valeur » des races, la simple nécessité de préservation ethnique des peuples devrait être promue, et de façon beaucoup plus marquée, par TOUS ceux qui se réclament de la lutte anti-mondialiste.
Il n’y a rien de plus rationnel que de voir des pays comme par exemple l’Écosse , l’Islande, (ou le Japon) qui ont une vraie homogénéité ethnique.
Les prosélytes du métissage ne sont que des apprenti sorciers voulant renier la nature.
Les mondialistes qui ont non seulement pour objectif de fondre les races de goyim en une race mondiale unique , mais aussi de convertir cette race au noachisme ( la déclinaison du judaïsme destinée aux goyim). Donc pour atteindre cet objectif il est nécessaire d’éradiquer toutes les religions autres que le judaïsme .
La spéciation est le mécanisme de sélection naturelle par lequel les êtres les mieux adaptés survivent dans leur milieu, ou « niche écologique ». Cette diversification est une constante de la vie, une stratégie évolutive pour pouvoir perdurer et surmonter les menaces dans le temps. Et plus le temps passe plus la diversité s’accroît, selon Darwin.
La consanguinité ? Si vous êtes si fort en écologie ou en biologie, vous devriez savoir qu’un seul couple mâle / femelle d’humains pourraient engendrer 70 millions d’enfants différents avant d’en produire deux semblables. De plus, il est reconnu dans la communauté scientifique travaillant à la conservation des espèces menacées, qu’une population de 50 individus est suffisante (dans les cas extrêmes et malheureusement de plus en plus fréquents) pour sauver une espèce animale et régénérer une population entière sans menace de consanguinité. Les problèmes de consanguinité ne se rencontrent que dans les cas des animaux domestiques dont la sélection n’a plus rien de naturelle depuis que l’homme les a destiné à la production. Ces pauvres bêtes seraient bien incapables de survivre plus de quelques jours dans une nature devenue hostile pour elles.
Vous êtes-vous posé une seule fois les questions suivantes ; pourquoi existe-t-il différentes races de tigres ? Pourquoi n’ont-t-ils pas dégénéré bien que les tigres blancs et les tigres jaunes ne se soient pas mélangés depuis des milliers voir des dizaines de milliers d’années ? Observe-t-on chez eux des traces de dégénérescence ou bien au contraire, une remarquable, une formidable adaptation au milieu et une santé/beauté sauvage qui émerveille tout les amoureux de la nature ?
Et est-ce la poursuite de cette spéciation ou bien le mélange, entre tigres blancs de Sibérie et tigres du Bengale qui pourrait favoriser leur survie ?
Et vous pouvez transposer cela à tout les êtres vivants.
Ces pseudo scientifiques qui sont en-pétrés dans l’idéologie mondialiste autant que dans les non-sens.
C’est ainsi que l’on peut entendre dans un même discours métissage et diversité, alors que le métissage est perte de diversité et que la diversité s’accroît par la spéciation.
La spéciation, qui résulte de l’adaptation au milieu ou en d’autres termes à l’environnement bio-géographique, augmente les chances de survie de l’espèce. D’un point de vue donc biologique la spéciation, moteur de la diversité est un facteur de survie. Il est évident que pour la tribu nomade qui nous mène à notre extinction, toute notion de race ou d’ethnie ou simplement de peuples enracinés est un obstacle et doit être combattu par tout les moyens. Car pour rendre un homme malléable, marchandisable, il faut le couper de ses racines, il doit oublier qu’il est. Et quoi de mieux qu’un métisse.
L’idée même de « brassage génétique » est une escroquerie mondialiste qui ne repose sur aucun fondement scientifique. La reproduction sexuée étant déjà un brassage génétique.
Le métissage n’est pas un phénomène naturel. la vie tend toujours à se diversifier, les individus tendent à se regrouper par groupes homogènes, c’est une question de survie ; la spécialisation et l’adaptation. Le métissage est une invention récente appuyé par un groupe humain pour détruire les nations et mieux dominer un monde où les hommes seront sans racines, donc plus manipulables.
Richard Coudenhove Kalergi est le père fondateur de l’Union Européenne
déclare que les habitants des futurs Etats Unis d’Europe ne seront plus les peuples originaires du Vieux Continent, mais plutôt une sorte de sous-humanité bestiale issue de mélanges raciaux. Il affirmait, sans demi-mesure, qu’il était nécessaire de « croiser » les peuples européens avec les Asiatiques et les Noirs, pour créer un troupeau multi-ethnique sans qualités spécifiques et facile à dominer pour les élites au pouvoir. Eliminer les nations en utilisant les mouvements ethniques séparatistes ou l’immigration allogène de masse. Pour que les élites puissent dominer l’Europe, il prévoyait de transformer les peuples homogènes en un peuple métissé; il attribuait aux métis des caractéristiques de cruauté et d’infidélité, entre autres. Ce peuple, selon lui, devait être créé et ce nouveau peuple métissé permettrait à l’élite de lui être supérieure.
En éliminant d’abord la démocratie, à savoir le pouvoir du peuple, et ensuite le peuple lui-même avec le métissage, les Blancs devaient être remplacés par une race métissée facile à dominer. En abolissant le principe d’égalité de tous devant la loi et en préservant les minorités de toute critique, avec des lois extraordinaires les protégeant, on réussirait à contrôler les masses.
les puissances occidentales se sont basées sur son Plan, les journaux et les services secrets américains ont financé ses projets. Ce qui est révolutionnaire dans son Plan, est qu’il ne préconise pas un génocide pour atteindre le pouvoir, mais qu’il prévoit de créer des « sous-humains » qui, en raison de caractéristiques négatives comme [l’incapacité] et l’instabilité, toléreront et accepteront cette « noble race ».
Ainsi, l’unique but de ces mesures est de dénaturer complètement un peuple, de le transformer en un ensemble d’individus sans plus aucune cohésion ethnique, historique et culturelle.
les thèses du Plan Kalergi ont constitué et constituent jusqu’à aujourd’hui la base de la politique officielle des gouvernements qui poussent au génocide des peuples européens à travers l’immigration de masse : les « enfants de Kalergi ».
Sous la double poussée de la désinformation et de l’abêtissement du peuple, grâce aux moyens de communication de masse, on a poussé les Européens à renier leurs propres origines, à oublier leurs propres identités ethniques. Les partisans de la globalisation s’efforcent de se convaincre que, renoncer à sa propre identité, est un acte progressiste et humanitaire, que le « racisme » est erroné, mais uniquement parce qu’ils aimeraient faire de nous des consommateurs aveugles.
En ces temps, il est plus que jamais nécessaire de réagir aux mensonges du Système, de réveiller l’esprit de rébellion chez les Européens. Il va falloir mettre sous les yeux de tous que l’intégration [de l’immigration de masse] équivaut à un génocide.

Race et intelligence : Le dernier tabou de la science

En fait, les scientifiques de la fin du XIXe et du début du XXe connaissaient l’inégalité des races, mais depuis 1945 et allant en augmentant au fil des ans, le silence sur ce sujet à fait place au tabou. Comme bien souvent, il suffit d’un peu de bon sens et d’observation pour que l’idée vienne d’elle-même. Il faut aussi, et c’est peut-être le plus difficile pour nos contemporains, retrouver la rigueur et l’objectivité scientifique. Pour cela, le chercheur doit faire preuve d’honnêteté et de courage dans une société dont l’idéologie conduit à la falsification et au mensonge afin de satisfaire le rêve égalitaire.
Mais les test de QI et la courbe de Bell ne suffisent pas. Il faudrait se pencher sur ce qu’il y a de plus profond et de plus mystique dans l’inégalité des races ; le génie créateur. Cette étincelle qui fait jaillir du cerveau de l’homme ce qui n’existait pas auparavant. Et l’on s’apercevrait que se soit dans le domaine de l’exploration technique, scientifique, artistique, voire même géographique (la conquête de terres nouvelles, de continents, de l’espace, les découvertes sont presque exclusivement dues au génie créateur de blanc.

Métissage et intelligence

Une fois que l’on a intégré les différences raciales de l’intelligence, on peut comprendre plus aisément que le métissage est une catastrophe pour la race la plus intelligente. Les études de raciologie montrent que l’intelligence du métis est en moyenne à mi-chemin entre les deux groupes raciaux qui le composent. Pour l’une des deux races, c’est une perte et pour l’autre c’est un gain. Le malheur est qu’aujourd’hui la plupart des Blancs ne sont absolument pas informé de cela, bombardés qu’ils sont du matin au soir d’égalitarisme.
Classement du Q.I des principales races et ethnies du monde.
Asiatiques de l’Est (principalement Japonais et Coréens) : 103
Européens : 100
Africains sub-sahariens : 70
Aborigènes d’Australie : 65
Les Nord Africains forts métissés depuis 5 siècle avec les négriers juifs, les populations de la péninsule d’Arabie et du sous continent indien de 85 à 90 (excepté un petit 75 sud de l’Inde). Le schéma est plus compliqué pour l’Amérique du Sud où le métissage est très répandu et donc le niveau se situe nettement en dessous de celui de l’Europe.
Le métissage à pour conséquence de baisser le niveau d’intelligence QI de sa descendance. Les asiatiques de l’Est peu soumis à la propagande du métissage, restent ethniquement très homogènes. Ils ont généralement une haute conscience raciale.

Les propagandistes du Métissage .

Les plus acharnés à propager le métissage et la société multiculturelle, parmi lesquels se trouvent de nombreux Juifs, veillent à ce que chez ceux règne l’endogamie, c’est-à-dire le mariage entre congénères. Ainsi, les Sarkozy, Attali, Fabius, Lang, Bruni, Sinclair, Désir, Strauss-Kahn, Kahn etc, etc ne se reproduisent qu’entre-eux et l’Etat d’Israël est le seul au monde à mener une politique pour le mariage des Juifs entre eux.
Certes, il n’y a pas que des Juifs, il y a aussi des idiots utiles, généralement incultes sur le sujets, mais aveuglés par l’idéologie et les mensonges savamment distillés par leurs maîtres juifs.
Nos actes conscients dérivent d’un substratum inconscient créé surtout par des influences d’hérédité. Ce substratum renferme les innombrables résidus ancestraux qui constituent l’âme de la race. Derrière les causes avouées de nos actes, il y a sans doute les causes secrètes que nous n’avouons pas, mais derrière ces causes secrètes il y en a de beaucoup plus secrètes encore, puisque nous-mêmes les ignorons. La plupart de nos actions journalières ne sont que l’effet de mobiles cachés qui nous échappent.
C’est surtout par les éléments inconscients qui forment l’âme d’une race, que se ressemblent tous les individus de cette race, et c’est principalement par les éléments conscients, fruits de l’éducation mais surtout d’une hérédité exceptionnelle, qu’ils diffèrent. Les hommes les plus dissemblables par leur intelligence ont des instincts, des passions, des sentiments fort semblables. Dans tout ce qui est matière de sentiment religion, politique, morale, affections et antipathies, etc., les hommes les plus éminents ne dépassent que bien rarement le niveau des individus les plus ordinaires. Entre un grand mathématicien et son bottier il peut exister un abîme, au point de vue intellectuel, mais au point de vue du caractère la différence est le plus souvent nulle ou très faible.
Or ce sont précisément ces qualités générales du caractère, régies par l’inconscient et que la plupart des individus normaux d’une race possèdent à peu près au même degré, qui, dans les foules, sont mises en commun. Dans l’âme collective, les aptitudes intellectuelles des individus, et par conséquent leur individualité, s’effacent. L’hétérogène se noie dans l’homogène, et les qualités inconscientes dominent.

Gustave le bon : Lois psychologiques de l’évolution des peuples. Introduction

La civilisation d’un peuple repose sur un petit nombre d’idées fondamentales. De ces idées dérivent ses institutions, sa littérature et ses arts. Très lentes à se former, elles sont très lentes aussi à disparaître. Devenues depuis longtemps des erreurs évidentes pour les esprits instruits, elles restent pour les foules des vérités indiscutables et poursuivent leur œuvre dans les masses profondes des nations. S’il est difficile d’imposer une idée nouvelle, il ne l’est pas moins de détruire une idée ancienne. L’humanité s’est toujours cramponnée désespérément aux idées mortes et aux dieux morts. Il y a un siècle et demi à peine que des philosophes, fort ignorants d’ailleurs de l’histoire primitive de l’homme, des variations de sa constitution mentale et des lois de l’hérédité, ont lancé dans le monde l’idée de l’égalité des individus et des races. Très séduisante pour les foules, cette idée finit par se fixer solidement dans leur esprit et porta bientôt ses fruits.
Elle a ébranlé les bases des vieilles sociétés, engendré la plus formidable des révolutions, et jeté le monde occidental dans une série de convulsions violentes dont le terme est impossible à prévoir1. Sans doute, certaines des inégalités qui séparent les individus et les races étaient trop apparentes pour pouvoir être sérieusement contestées 2 ; mais on se persuada aisément que ces inégalités n’étaient que les conséquences des différences d’éducation, que tous les hommes naissent également intelligents et bons, et que les institutions seules avaient pu les pervertir.
Le remède était dès lors très simple : refaire les institutions et donner à tous les hommes une instruction identique. C’est ainsi que les institutions et l’instruction ont fini par devenir les grandes panacées des démocraties modernes, le moyen de remédier à des inégalités choquantes pour les immortels principes qui sont les dernières divinités d’aujourd’hui. Certes, une science plus avancée a prouvé la vanité des théories égalitaires et montré que l’abîme mental, créé par le passé entre les individus et les races, ne pourrait être comblé que par des accumulations héréditaires fort lentes.
La psychologie moderne, à côté des dures leçons de l’expérience, a montré que les institutions et l’éducation qui conviennent à certains individus et à certains peuples sont fort nuisibles à d’autres, mais il n’est pas au pouvoir des philosophes d’anéantir les idées lancées dans le monde, le jour où ils reconnaissent qu’elles sont erronées. Comme le fleuve débordé qu’aucune digue ne saurait contenir, l’idée poursuit sa course dévastatrice, et rien n’en ralentit le cours.
Cette notion chimérique de l’égalité des hommes qui a bouleversé le monde, suscité en Europe une révolution gigantesque, lancé l’Amérique dans la sanglante guerre de sécession et conduit toutes les colonies française à un état de lamentable décadence, il n’est pas un psychologue, pas un voyageur, pas un homme d’État un peu instruit, qui ne sache combien elle est erronée ; et pourtant il en est bien peu qui ose la combattre. Loin d’ailleurs d’être entrée dans une phase de déclin, l’idée égalitaire continue à grandir encore.
C’est en son nom que le socialisme, qui semble devoir asservir bientôt la plupart des peuples de l’Occident, prétend assurer leur bonheur. C’est en son nom que la femme moderne, oubliant les différences mentales profondes qui la séparent de l’homme, réclame les mêmes droits, la même instruction que lui et finira, si elle triomphe, par faire de l’Européen un nomade sans foyer ni famille.
Des bouleversements politiques et sociaux que les principes égalitaires ont engendrés, de ceux beaucoup plus graves qu’ils sont destinés à engendrer encore, les peuples ne se soucient guère, et la vie politique des hommes d’État est aujourd’hui trop courte pour qu’ils s’en soucient davantage. L’opinion publique est d’ailleurs devenue maîtresse souveraine, et il serait impossible de ne pas la suivre.
L’importance sociale d’une idée n’a d’autre mesure réelle que la puissance qu’elle exerce sur les âmes. Le degré de vérité ou d’erreur qu’elle comporte ne saurait avoir d’intérêt qu’au point de vue philosophique. Quand une idée vraie ou fausse est passée chez les foules à l’état de sentiment, toutes les conséquences qui en découlent doivent être successivement subies. C’est donc au moyen de l’instruction et des institutions que le rêve égalitaire moderne tente de s’accomplir.
C’est grâce à elles que, ré-formant les injustes lois de la nature, nous essayons de couler dans le même moule les cerveaux des nègres de la Martinique, de la Guadeloupe et du Sénégal, ceux des Arabes de l’Algérie et enfin ceux des Asiatiques. C’est là sans doute une bien irréalisable chimère, mais l’expérience seule peut montrer le danger des chimères. La raison ne saurait transformer les convictions des hommes. Cet ouvrage a pour but de décrire les caractères psychologiques qui constituent l’âme des races et de montrer comment l’histoire d’un peuple et sa civilisation dérivent de ces caractères.
Laissant de côté les détails, ou ne les envisageant que quand ils seront indispensables pour démontrer les principes exposés, nous examinerons la formation et la constitution mentale des races historiques, c’est-à-dire des races artificielles formées depuis les temps historiques par les hasards des conquêtes, des immigrations ou des changements politiques, et nous tâcherons de démontrer que de cette constitution mentale découle leur histoire. Nous constaterons le degré de fixité et de variabilité des caractères des races. Nous essaierons de découvrir si les individus et les peuples marchent vers l’égalité on tendent au contraire à se différencier de plus en plus. Nous rechercherons ensuite si les éléments dont se compose une civilisation : arts, institutions, croyances, ne sont pas les manifestations directes de l’âme des races, et ne peuvent pour cette raison passer d’un peuple à un autre. Nous terminerons enfin en tâchant de déterminer sous l’influence de quelles nécessités les civilisations pâlissent, puis s’éteignent. Ce sont des problèmes que nous avons longuement traités dans divers ouvrages sur les civilisations de l’Orient. Ce petit volume doit être considéré simplement comme une brève synthèse.
Ce qui m’est resté de plus clair dans l’esprit, après de lointains voyages dans les pays les plus divers, c’est que chaque peuple possède une constitution mentale aussi fixe que ses caractères anatomiques, et d’où ses sentiments, ses pensées, ses institutions, ses croyances et ses arts dérivent.
Tocqueville et d’autres penseurs illustres ont cru trouver dans les institutions des peuples la cause de leur évolution. Je suis persuadé au contraire, et j’espère prouver, en prenant précisément des exemples dans les pays qu’a étudiés Tocqueville, que les institutions ont sur l’évolution des civilisations une importance extrêmement faible. Elles sont le plus souvent des effets, et bien rarement des causes. Sans doute l’histoire des peuples est déterminée par des facteurs fort divers.
Elle est pleine de cas particuliers, d’accidents qui ont été et qui auraient pu ne pas être. Mais à côté de ces hasards, de ces circonstances accidentelles, il y a de grandes lois permanentes qui dirigent la marche générale de chaque civilisation. De ces lois permanentes, les plus générales, les plus irréductibles découlent de la constitution mentale des races. La vie d’un peuple, ses institutions, ses croyances et ses arts ne sont que la trame visible de son âme invisible, Pour qu’un peuple transforme ses institutions, ses croyances et ses arts, il lui faut d’abord transformer son âme ; pour qu’il pût léguer à un autre sa civilisation, il faudrait qu’il pût lui léguer aussi son âme. Ce n’est pas là sans doute ce que nous dit l’histoire; mais nous montrerons aisément qu’en enregistrant des assertions contraires elle s’est laissé tromper par de vaines apparences. Les réformateurs qui se succèdent depuis un siècle ont essayé de tout changer : les dieux, le sol et les hommes. Sur les caractères séculaires de l’âme des races que le temps a fixés, ils n’ont rien pu encore.
La conception des différences irréductibles qui séparent les êtres est tout à fait contraire aux idées des socialistes modernes, mais ce ne sont pas les enseignements de la science qui pourraient faire renoncer à des chimères les apôtres d’un nouveau dogme.
Leurs tentatives représentent une phase nouvelle de l’éternelle croisade de l’humanité à la conquête du bonheur, ce trésor des Hespérides que depuis l’aurore de l’histoire les peuples ont poursuivi toujours. Les rêves égalitaires ne vaudraient pas moins peut-être que les vieilles illusions qui nous menaient jadis, s’ils ne devaient se heurter bientôt au roc inébranlable des inégalités naturelles. Avec la vieillesse et la mort ces inégalités font partie des iniquités apparentes dont la nature est pleine et que l’homme doit subir
Publicités