Nazisme : Comment Les Dirigeants Sionistes Ont Saboté Le Sauvetage Des Juifs

JUIFSMON GRAIN DE SEL :

TUER PÈRES ET MÈRES POUR ATTEINDRE UN OBJECTIF. ET CA SE DIT: « PAYS LE PLUS CIVILISE ».

Publié par  :  KAM

=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=-=

Nazisme : Comment Les Dirigeants Sionistes Ont Saboté Le Sauvetage Des Juifs

Auschwitz et autres camps d’extermination nazis : des centaines de milliers de Juifs d’Europe de l’Est ont été envoyés dans ces camps avec la complicité de dirigeants juifs sionistes qui voulaient leurs « martyrs » pour construire leur « état juif ». Eclairage sur cette complicité juive sioniste dans l’extermination de ces Juifs. Les Juifs sont en situation de déni refusent d’admettre qu’il y a eu chez les Juifs sionistes des collaborateurs du Nazisme. SACRIFICE, SANG VERSE POUR LA TERRE, ce sont les mots entendus pendant la 2ème Guerre Mondiale dans la bouche de dirigeants sionistes à propos de ces centaines de milliers de Juifs assassinés.


Nazisme : Comment Les  Dirigeants Sionistes Ont Saboté Le  Sauvetage Des Juifs
Tout n’est pas blanc ou noir comme voudraient le faire croître les Juifs sionistes qui ont lancé depuis des décennies une vaste campagne de révisionnisme concernant le génocide de Juifs par les Nazis pendant la 2ème Guerre Mondiale allant jusqu’à dicter leurs versions édulcorées des faits et notamment la totale dissimulation de leur collaboration active avec le régime nazi d’Hitler pour des raisons exclusivement politiques et nationalistes sacrifiant des centaines de milliers de Juifs pour réaliser leur rêve de domination messianique au Moyen Orient en colonisant la Palestine.
« Le grand secret du Sionisme révélé ces dernières décennies. Depuis longtemps le Sionisme a cessé de s’inquiéter de ce qui est bien pour les Juifs. Au contraire c’est l’opposé qui intéresse le Sionisme : faire en sorte que les Juifs souffrent pour qu’ils quittent leurs maisons et aillent en Israël. C’est pourquoi chaque étincelle d’antisémitisme* rempli de soulagement les cœurs des Sionistes. Le Sionisme a besoin des Juifs pour accroitre la population juive et la puissance de l’armée en Israël et non pas pour eux-mêmes…En tant qu’êtres humains ils n’intéressent ni l’état d’Israël ni le Mouvement Sioniste » Boaz Evron journaliste Yediot Ahronot 04/04/1991Boaz Evron a écrit cela à propos des difficultés rencontrées par les Juifs de l’ex Union Soviétique pour quitter le pays et le peu d’aide qu’ils recevaient alors des dirigeants Juifs sionistes. Mais ce constat peut tout aussi bien s’appliquer aux Juifs persécutés par les Nazis et les obstacles insurmontables dressés par le Mouvement juif sioniste pour les tirer des griffes d’Hitler. A l’inverse les dirigeants juifs sionistes ont souvent facilité la tâche d’extermination des Juifs d’Europe de l’Est entrepris par Hitler.La documentation abonde sur l’opposition des dirigeants juifs sionistes au sauvetage des Juifs européens.L’histoire la plus connue est celle de Rudolf Kastner, dirigeant le Comité de Sauvetage de l’Organisation Mondiale Sioniste à Budapest en Hongrie pendant la IIème Guerre Mondiale nommé par la suite membre du gouvernement d’ »Israël» dirigé par Ben Gourion. Kastner est devenu célèbre car son nom a été associé à celui du criminel de guerre nazi Adolph Eichmann. Kastner a collaboré avec les Nazis.

Dans les années 1944 1945 Kastner est devenu un V.I.P des Nazis exempté du port de l’étoile jaune. Kastner a été chargé par Les Nazis de sélectionner 1600 personnalités juives parmi lesquels ses proches et amis pour immigrer en Palestine en échange de quoi il a aidé Adolphe Eichmann à envoyer ½ million de Juifs hongrois et de Transylvanie dans des camps d’extermination. Pour convaincre ces Juifs de ne pas résister les mettre en confiance pour les faire monter dans les trains de la mort Kastner n’a pas hésité à organiser l’envoi de fausses cartes postales « d’autres juifs » où il était écrit qu’il s’agissait seulement de les réinstaller ailleurs. Terrible trahison de ce Juif sioniste car ces Juifs auraient pu se soulever Eichmann ne disposant en tout et pour tout pour les garder que de 150 hommes de troupe nazis et en gros 1 millier de soldats hongrois. Ils auraient pu fuir vers des territoires en Europe de l’Est non occupés par les Nazis.

Ces faits ont été révélés au public israélien en 1954 lors d’un procès intenté contre Kastner par des survivants ou descendants de survivants de ces Juifs hongrois venus témoigner contre Kastner. Ce dernier après avoir vainement nié a avoué avoir fait ce que tous les dirigeants sionistes préconisaient à l’époque. Kastner a été mystérieusement assassiné peu après.

En d’autres termes les dirigeants juifs sionistes de l’époque préconisaient de marchander avec les Nazis l’envoi d’une «élite » juive en Palestine et de fermer les yeux voire pire de tromper des centaines de milliers de Juifs pour que les Nazis puissent tranquillement les envoyer dans des camps d’extermination.

La politique sioniste de sabotage des efforts de sauvetage de Juifs persécutés par le Nazisme était active dés 1942. Dans une lettre envoyée au Times publiée le 06/06/1961, Le rabbin dc Solomon Schonfeld à la tête du Comité de Sauvetage en Temps de Guerre établi par le Grand Rabbin de Grande Bretagne, décrivait comment la direction sioniste dans ce pays s’opposait aux efforts pour sauver les Juifs européens tout en accusant le gouvernement britannique d’être indifférent au sort de ces Juifs aux mains des Nazis ce que contestait Schonfeld. Ce dernier décrit comment en Décembre 1942 lui et d’autres membres du Comité ont présenté aux parlementaires britanniques une proposition de loi pour que le gouvernement « déclare qu’il est prêt à trouver un refuge temporaire sur ses propres territoires ou des territoires sous son contrôle à des personnes en danger pouvant quitter leurs pays, de faire appel aux gouvernements des pays frontaliers de l’ennemi ou des pays occupés par l’ennemi pour accorder l’asile temporaire et faciliter le transit de telles personnes, d’offrir à ces gouvernements dans la mesure ou c’est possible une aide pour faciliter leur coopération et d’inviter les autres gouvernements alliés à envisager une action similaire. »

Cette initiative a été sabotée par les dirigeants sionistes. Voilà comment elle le fut d’après Le rabbin dc Solomon Schonfeld :

« suite à des inquiétudes largement partagées et la pugnacité de quelques uns, cette proposition de loi a obtenu en 2 semaines les signatures de 277 parlementaires de tous les partis. Cette proposition purement humanitaire a rencontré dans les cercles gouvernementaux beaucoup de sympathie et je dois ajouter que le gouvernement de H.M a effectivement délivré plusieurs centaines de permis d’immigration mauritaniens et autres…pour des familles juives menacées dont nous pouvions fournir les noms. Alors même que cette proposition faisait l’unanimité des voix dissidentes se sont élevés des quartiers sionistes : Pourquoi pas la Palestine ? Les réponses évidentes que la préoccupation la plus urgente était humanitaire et non pas politique et que l’alliance nazie du Grand Mufti excluait la Palestine pour sauver immédiatement des vies juives et que la Grande Bretagne ne pouvait pas alors ajouter des problèmes aux problèmes existant du Moyen Orient n’ont servi à rien.

Lors d’une réunion parlementaire du 27 Janvier 1943 alors même que plus de 100 parlementaires et lords poursuivaient activement leurs actions un porte parole des Sionistes a annoncé que les Juifs s’opposeraient à cette proposition parce qu’elle ne mentionnait pas la Palestine. Certaines voix s’élevèrent en soutien à la position sioniste il y a eu un très important débat et la proposition a été tuée. Même ceux qui en avaient fait la promotion se sont exclamés désespérés : si les Juifs ne peuvent pas s’accorder entre eux comment pouvons nous aider ? C’était inutile d’argumenter avec la justification de l’époque fournie par les Sionistes : «chaque Nation a ses morts dans le combat pour sa patrie- ceux souffrant sous Hitler sont nos morts »

Ce n’est pas le seul acte de sabotage commis par les dirigeants juifs sionistes contre les tentatives de sauvetage des Juifs d’Europe de l’Est.

L’explication de cette froide indifférence voire pire de cette participation voulue à l’extermination nazie des Juifs d’Europe de l’Est par les dirigeants sionistes c’est Nathan Schwalb (Dror) alors représentant de l’organisation sioniste He-Halutz (Le Pionnier) à Genève est dans sa réponse faite à l’automne 1942 aux appels désespérés du groupe de sauvetage juif de Bratislava en Tchécoslovaquie pour qu’ Ha Haluz fournisse une aide financière pour verser des pots de vin aux responsables nazis pour empêcher voire retarder l’envoi de Juifs de Tchécoslovaquie à Auschwitz et dans d’autres camps d’extermination.

Schwalb écrit :

«« comme nous avons l’opportunité d’envoyer ce courrier nous écrivons au groupe qu’il doit toujours se souvenir qu’elle est le sujet le plus important le principal objectif à nos yeux. Après tout les Alliés seront victorieux. Après la victoire ils vont de nouveau se partager le monde entre Nations comme ils l’ont fait à la fin de la Première Guerre. Alors ils nous ont ouvert la porte avec une première étape (la Déclaration Britannique Balfour de 1917) soutenant une patrie juive en Palestine et maintenant alors que la guerre se termine nous devons faire tout pour qu’ Eretz Yisroel ( Terre d’Israël) devienne un état juif. D’importantes actions ont déjà eu lieu à ce sujet. Quant au cri venant de votre pays nous devons avoir conscience que toutes les Nations alliées répandent beaucoup de leur sang et si nous n’apportons pas des sacrifices avec quoi alors obtiendrons nous le droit de s’asseoir à la table lorsqu’ils feront la distribution de Nations et de territoires après la guerre ? Et par conséquent il serait insensé et impertinent de notre part de demander aux Nations dont le sang est répandu d’envoyer de l’argent dans le pays de leurs ennemis pour protéger ceux de notre sang. Car c’est seulement « rak b’dam tihyu lanu haaretz » par le sang que la terre sera notre. En ce qui vous concerne – membres du groupe- vous » atem taylu » ( ferez votre alya = immigration ) et pour cela nous vous fournissons des fonds avec ce courrier. »

On pourrait croire que cette cruelle missive de Schwalb en réponse à un appel au secours des Juifs de Tchécoslovaquie soit le fait d’un extrémiste juif sioniste isolé.

NON, c’était la ligne directrice – et cela reste – des dirigeants juifs sionistes.

Dans son livre i[ In Days of Holocaust and Destruction]I Yitzchak Greenbaum, Président du Comité de Sauvetage de l’Agence Juive* à Jérusalem, écrit :

« quand ils m’ont demandé de l’argent du United Jewish Appeal – Appel Juif Unifié*- pour sauver les Juifs d’Europe j’ai dit « NON » et je redis « NON »… On doit résister à cette vague qui pousse vers des activités sionistes de seconde importance. «

En Février 1943 Greenbaum a fait un discours à Tel Aviv sur le sujet de « La Diaspora et la Redemption ». Il a dit :

« quand ils nous ont présenté deux plans – le sauvetage en masse de Juifs d’Europe ou la rédemption de la terre ( établir des Juifs en Palestine) j’ai voté sans hésiter pour la rédemption de la terre….S’il y avait actuellement la possibilité d’acheter des colis de nourriture avec l’argent du Keren Hayesod* (United Jewish Appeal ) pour les envoyer via Lisbonne ferions nous cela . NON ! Et de nouveau NON »

*antisémitisme : Il est préférable d’utiliser le mot judeophobie plutôt qu’antisémitisme crée par l’un des inventeurs de l’idéologie nazie Wilhelm Marr en 1879 et qui renvoie à la notion de race très en vogue à cette époque. Les Juifs ne constituent pas une race il n’y a pas de race sémite car si tel était le cas alors les Arabes en seraient la principale constituante.

La grande majorité des Juifs sont à 80% originaires d’Europe à la suite de conversions par mariage de femmes de peuples autochtones au Judaïsme. Une étude génétique (ADN) récente publiée sur Nature communications l’explique scientifiquement.

*L’Appel Juif Unifié est une organisation sioniste trés active dans la collecte d’argent dans les synagogues notamment en France pour coloniser des terres volées aux Palestiniens.

* L’Agence Juive est une organisation sioniste para gouvernementale. En France l’Agence Juive fait partie du CRIF.

Dimanche 26 Janvier 2014
Mireille Delamarre
Advertisements